Accueil » Le Vahana d’Airbus Helicopters vu à Anaheim

Le Vahana d’Airbus Helicopters vu à Anaheim
premium

Le projet de taxi électrique d’Airbus Helicopters était présenté sans ostentation au salon Heli Expo 2020 (27-30 janvier 2020). Mais la prise de pouvoir du drone électrique n’est pas pour tout de suite…

31.01.2020

Huit moteurs, deux ailes basculantes, 725 kg max au décollage, avec une charge utile d’une centaine de kg (un passager). L’engin a de l’allure, mais a-t-il une utilité ? © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

L’appareil est simplement posé au sol derrière le stand d’Airbus Helicopters. Sans être caché, on ne peut pas non plus dire qu’il soit particulièrement mis en avant, les hélicoptères « traditionnels » tenant encore le haut du pavé chez l’hélicoptériste européen. Le Vahana est là, voilà tout, charge aux visiteurs du salon d’être curieux et de faire l’effort de le trouver pour venir effleurer sa peau carbonée au hasard de leurs déambulations. [caption id="attachment_7849775" align="aligncenter" width="1000"]...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Morbier

    « L’engin a de l’allure, mais a-t-il une utilité ? »:récupérer des subventions et faire de la comm

  • mikeul

    Quelqu un connaît la somme dégagée par Enders pour ce POC made in USA pour la comparer au 185millions € payé par Leonardo pour s affranchir du coût d un développement d un vrai concurrent de l H125?

  • Gilles ROSENBERGER
    Gilles ROSENBERGER

    @ Spls.
    Vous avez raison, le VAHANA est bien plus gros que ce que nous connaissons.

    Mais vos conclusions sur la durée des vols me semble erronée.
    VAHANA est un Proof Of Concept sur lequel AIRBUS a assez peu communiqué.
    Je ne connais pas, dans le détail, le concept qu’il devait démontrer, ni s’il a réussit à le démontrer. Sur ces points-là, il faudrait entrer dans le détail et ne pas en rester aux discours formatés des communicants.
    J’imagine que vous n’en savez pas plus.
    Compte tenu de la faible maturité de la technologie eVTOL, je doute très fortement que le programme d’un tel POC comprenne la démonstration d’un modèle économique.
    De plus, rien ne nous dit que chaque vol se terminait batterie « vide », nous ne pouvons donc tirer aucune conclusion sur l’autonomie de la machine.

    Ceci dit, je souhaite à Airbus de vendre pendant longtemps des H125.
    Mais pour ce que l’on connait des projets eVTOL d’Airbus, eVTOL et H125 ne sont pas sur le même créneau.

  • Spls

    Cet engin est énorme (cf la photo avec le chaland qui essaye de voir l’intérieur du cockpit) ! Si l’on pouvait comparer la taille de ce taxi avec un monoplace ULM (un classe 6 !) ou CNRA, nous serions tous effrayés ! Notons qu’en moyenne, la bête a effectué des vols d’une durée de 5 minutes et 40 secondes…Quel est le modèle économique d’un taxi monoplace (!) volant moins de 6 minutes entre deux recharges ? AH vendra des H125 encore longtemps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.