Accueil » Les Philippines annulent une commande controversée de 16 Bell 412 EPI

Les Philippines annulent une commande controversée de 16 Bell 412 EPI

Les Philippines ont annulé une commande de près de 300 millions de dollars auprès de Textron après que le gouvernement du Canada s'est inquiété de ce que les 16 hélicoptères fabriqués à Mirabel, au Québec, puissent servir à éliminer les insurgés.

12.02.2018

Le Bell 412 EP est un hélicoptère multi-mission pouvant emmener 14 personnes. Il est motorisé par deux Pratt & Whitney PT6T-3D © Bell Helicopters

Le sulfureux président des Philippines, qui a déclaré une guerre totale contre la drogue, et dont les pratiques ont été condamnées de manière quasi unanime, a annulé une commande passée auprès de Textron le 8 février 2018, au cours du Singapore Airshow (6-11 février 2018). Le contrat prévoyait un accord commercial entre le gouvernement des Philippines et le Canada, où sont fabriqués les hélicoptères. Les chefs militaires des Philippines ont tenté en vain d’apaiser les craintes du gouvernement canadien en précisant que...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Un commentaire

  • Porco Rosso

    Le probleme est plus simple.
    Bell est tres « genereux » avec les « clients » militaire et police, Airbus non..
    Et apparemment Dutertre, leur rend bien la monaie.. eh eh
    Recemment Airbus a perdu un contrat pour la Police d un pays tres connu de la region, qui a achete 6 Bell 429 au lieu d acheter des H 135, tout simplement parce que les Yankees n ont aucun probleme a « poster » une grosse enveloppe a un general qui decide…
    Qu on se le dise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.