Accueil » Retour à Bell

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

A quelques jours du salon Heli Expo de Las Vegas (26 février-1er mars 2018), Bell Helicopter a dévoilé sa nouvelle stratégie de positionnement de sa marque, avec un nouveau nom : « Bell ». Et un nouveau logo.

25.02.2018

En janvier 2018, au salon CES de Las Vegas, Bell Helicopter a présenté la maquette de son taxi volant autonome. © Bell Helicopter

Au grand rendez-vous mondial de l’hélicoptère qui ouvre ses portes, le 26 février 2018, à Las Vegas, Bell Helicopter étrennera sa nouvelle signature. La filiale de Textron Aviation spécialisée dans l’hélicoptère parie sur un futur dont elle se veut être l’un des architectes. Un avenir qui va au-delà de l’hélicoptère d’où la décision de retirer le mot « Helicopter » pour ne mettre en avant que « Bell ».

Bell s’offre un nouveau logo aux accents vintage. Là où certains verront un rotor d’autres remarqueront une forme de libellule qui incarne, pour Bell, la forme la plus aboutie du vol. © Bell

Pour ceux qui ont de la mémoire et de la culture, avant de devenir un spécialiste des voilures tournantes, Bell fut l’un des plus innovants constructeurs aéronautiques américains. C’est lui qui a mis entre les mains de Chuck Yeager, le X-1 qui fit entrer l’aviation dans l’ère supersonique (14 octobre 1947). Deux ans plus tôt, Bell avait fait voler l’hélicoptère Bell 47. Une autre référence historique… En gommant « Helicopter« , Bell se replace dans la course à l’innovation tous azimuts.

Le convertible V280 Valor de Bell Helicopter a effectué son premier vol le 18 décembre 2017. © Bell Helicopter

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, Bell a contribué au développement de l’hélicoptère en offrant au marché quelques uns de ses plus emblématiques modèles, à commencer évidemment par le Jet Ranger qui pendant des décennies incarna l’hélicoptère léger civil avant d’être détrôné par l’Ecureuil d’Eurocopter. Aujourd’hui, l’hélicoptériste américain mène de front plusieurs ambitieux programmes tels que le V-280 Valor et des programmes de recherches sur les machines volantes autonomes qui préfigurent les taxis volants de demain. En janvier 2018, au salon CES de Las Vegas, il a présenté la maquette de la cabine d’un taxi volant autonome.

Avec le programme HYDRA (Hybrid Drive Train Research Aircraft), Bell Helicopter mène des recherches sur la propulsion. © Bell Helicopter

L’hélicoptère est sans doute de toutes les formes de machines volantes, celle qui est la plus proche de la rupture technologique. Entre les convertibles et les hybrides, les constructeurs démontrent leur étonnante capacité d’innovation. Tous se projettent vers le vol autonome. D’ici quelques décennies, voire quelques années, de nouveaux concepts pourraient donner un coup de vieux à l’hélicoptère. Bell anticipe.

Gil Roy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.