Accueil » Début des essais en vol du premier pneu d’avion connecté 

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Début des essais en vol du premier pneu d’avion connecté 

A l’occasion du salon du Bourget, Michelin et Safran Landing Systems annoncent le succès des essais en vol du premier pneu d’avion connecté PresSense, le 13 juin 2019 à Istres, sur un Falcon 2000S de Dassault Aviation.

19.06.2019

Ces essais en vol représentent une nouvelle étape dans le développement de la solution PresSense par Michelin et Safran Landing Systems et ouvrent la voie à une entrée en service à l’horizon 2020. © Michelin

PresSense est une solution sans fil, développée par Michelin et Safran Landing Systems, et destinée à faciliter les opérations de maintenance au sol des compagnies aériennes. Le capteur électronique récolte les informations concernant la pression des pneumatiques et transmet ces données numériques à distance. Tout ceci sans nécessité d’intervenir sur le pneu, grâce à un lecteur connecté et relié à une base de données.

Les relevés de mesure sauvegardés sont ensuite accessibles via une interface web assurant ainsi une traçabilité optimale. Un procédé présenté par ces promoteurs comme « bien plus simple que les opérations de contrôle classiques, qui nécessitent une intervention manuelle sur la valve de la roue au moyen d’un manomètre« .

Après avoir passé avec succès les essais au sol en janvier 2019 permettant de valider la lecture de pression sans fil des pneus dans différentes configurations avions, PresSense vient de réussir ses premiers essais en vol sur un Falcon 2000S. Ceux-ci démontrent, en conditions réelles, la performance de la technologie développée conjointement par Michelin et Safran Landing Systems. Des séances d’essais en vol sur différentes plateformes avions auront lieu fin 2019 et début 2020.

3 commentaires

  • François +

    Il me semble que ça existe depuis 20 ans sur la Laguna de Renault…

    L’aéronautique n’est pas toujours à la pointe du progrès.

  • michael tolini

    Le TPMS (Tire Pressure Monitoring System) dont vous parler se contente seulement d’envoyer une info pression basse avec un seuil determine par le constructeur.
    Ce dont il est question dans l’article est un systeme qui transmet les donnees en fonction du temps, et donc de visualiser les parametres en fonction du temps.

  • PlasticPlane

    Question d’un béotien : ça n’existe t-il pas depuis belle lurette dans le domaine automobile ? Pourquoi en faire un oeuf avec l’adaptation à l’aéro ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.