Accueil » Démission du porte-parole de Boeing

Démission du porte-parole de Boeing

Niel Golightly, premier vice-président communication de Boeing a été poussé à la démission suite à des révélations portant sur des écrits datant de… 33 ans.

4.07.2020

Niel Golightly (61 ans) avait pris ses fonctions de porte-parole de Boeing début 2020. © Boeing

La décision de Niel Golightly de démissionner découle d’une plainte d’un employé qui a porté à l’attention de la société un article qu’il a écrit en 1987 alors qu’il servait dans l’armée, sur la question de savoir si les femmes devraient servir au combat. Dans le communiqué de presse annonçant la démission de son porte-parole, Boeing précise ne pas être d’accord avec les vues exprimées dans l’article, « et celui-ci ne reflète pas les vues de Niel aujourd’hui ».

Niel Golightly explique qu’à l’époque, il avait 29 ans, et qu’il était alors pilote dans la Marine. « Le débat qui a suivi sa publication, il y a 33 ans, m’a rapidement ouvert les yeux, m’a fait changer d’avis de manière définitive et a façonné les principes d’équité, d’inclusion, de respect et de diversité qui ont guidé ma vie professionnelle depuis lors. L’article ne reflète pas qui je suis ; mais j’ai néanmoins décidé que, dans l’intérêt de l’entreprise, que je devais me retirer ».

Le tribunal des réseaux sociaux est sans appel. Pensez-y la prochainement fois que vous serez sur le point de valider un commentaire sur un site internet.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

9 commentaires

  • Squara

    En France pour un meurtre il y a prescription avant 33 ans, au USA une personne se croit autorisée de porter plainte pour un article publié il y a 33 ans au USA doit être poursuivie pour atteinte a la liberté de la presse ou bien internée.

  • roccou

    Très juste stormy, didier et Jean-Baptiste, vos commentaires rassurent après la lecture des déboires ubuesques de Niel Golightly. Il y a de la résistance au dictat de la pensée convenue et, hélas oui, venue des US. Qui nous en préservera? Vivement que la « guillotine sociale » si bien nommée se retourne contre les lâches et les pleutres!

  • Stormy
    Stormy

    Mince alors. Avec tout ce que j’ai pu écrire dans ma vie…. encore heureux que je sois prêt de la retraite ! mais peut-être à 85 ans viendra-t-on me chercher pour me trainer devant un tribunal du peuple ?
    Là ce pauvre homme n’a fait qu’écrire ce qu’il pensait, en … 1987 ! et sur cette année bien précise, je suis sûr d’avoir été encore plus politiquement incorrect que maintenant. Et j’ai en particulier écrit sur le problème en question, à propos duquel j’avais, et j’ai toujours, la même idée que ce monsieur quand il avait 29 ans. Voilà, c’est clair comme ça ?
    Nous allons vers des temps, que l’inquisition et les autodafés de jadis ressembleront à de douces plaisanteries. Mon Dieu, gardez-nous de ce qui vient des US le plus longtemps possible…..
    Une seule solution : ne plus communiquer qu’avec des « like »/ « super » / »congrats » / « well done John » – ou encore des émos-machins, et ne jamais écrire plus de quatre mots à la suite en général. Certains y arrivent déjà très bien sans se forcer.

    • Jean-Baptiste Berger

      @stormy
      Pas d’accord avec vous sur les femmes en avion (mais pas d’accord non plus avec la parité, qui est une injustice, ça biaise les sélections et ça ne reflète pas de la véritable quantité de femmes qui sont motivées par l’aéronautique si elles ont des places « réservées »).
      Par contre (une première…) totalement en phase avec vous pour condamner cette prétendue « loi du peuple » instaurée sur les réseaux sociaux et qui est reprise, preuve de leur totale veulerie et lâcheté par tous les médias « officiels » et nombre de politiciens….y compris des ministres en exercice !
      Je vous encourage néanmoins à regarder « Cnews », la chronique de Christine Kelly l’après midi : Je doute que cette émission puisse durer longtemps dans le climat délétère actuel, alors autant en profiter !

      • Stormy
        Stormy

        @ JB Berger
        merci pour votre retour !
        Juste un mot quand même : le sujet à polémiques, pour Mr Golightly et donc moi-même, était « les femmes au combat » – et non pas « les femmes pilotes d’avion » (sujet pour lequel il ne devrait pas -plus – y avoir de discussion) (et d’ailleurs ce que vous dites sur les sélections est très vrai)
        Pour les femmes au combat, au vrai combat, je changerai d’opinion le jour où j’aurais vu des jeunes femmes lire des livres de guerre (H.U Rudel, Jean Mabire, Guy Sajer, Pierre Sergent) collectionner les récits de pilotes et de parachutistes en Algérie, et se porter ensuite volontaires pour sauter sur le prochain Dien-Bien-Phu en sachant qu’elles n’en reviendront pas. J’attends.

      • bruno rodier

        @Stormy: des femmes au vrai combat, il y en a, au sol comme dans les airs. Et pour Dien Bien Phu, on peut citer Geneviève de Galard, par exemple.

      • Tonton Volant

        Quoique qu’on puisse exécrer la guerre, on ne peut oublier l’escadrille féminine soviétique en 41-45 dans ce qu’ils appellent « la grande guerre patriotique « . Là, elles ne lisaient pas de livres !
        Petit rappel aux machos : Les combattants de cette guerre ont été héroïsés en URSS, à l’exemple de Meri Avidzba, une femme pilote originaire de Soukhoumi.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Meri_Avidzba
        https://fr.rbth.com/art/histoire/2015/04/17/les_sorcieres_de_la_nuit_aux_trousses_de_laviation_allemande_33437

  • luco6777

    Bien d’accord avec Didier…
    Pas nécessaire d’ajouter plus de commentaires.

  • didier

    Tous ces petits robespierre, qui ne connaissent que l’instant présent, goûteront un jour à la guillotine sociale qu’ils chérissent tant aujourd’hui.
    Et ce sera bien fait pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.