Accueil » L’Assemblée Nationale soutient la filière aéronautique

L’Assemblée Nationale soutient la filière aéronautique

La Commission des Affaires économiques vient de publier un rapport d’information sur la filière aéronautique française face aux deux principaux enjeux selon elle, à savoir l’impact de la pandémie et la transition écologique. Après 6 mois de travail et de nombreuses auditions, 46 propositions ont été formulées sans vraiment préciser les moyens.

14.01.2022

Vols d'essais 100% carburant durable (SAF) sur A350 en 2021... © Airbus / S. Ramadier

L’étude a démarré en juin 2021 et a engendré 48 auditions de tout un panel d’acteurs de l’aérien (étudiants, transporteurs, ONG et responsables politiques…).

« Le secteur aéronautique est une composante incontournable (et vitale) du paysage économique et social français… » ont déclaré en préambule les deux rapporteurs de l’étude, M. Jean-Luc Lagleize et Sylvia Pinel tout en précisant : « Il faut soutenir plutôt qu’agir par la contrainte sur la filière aéronautique, afin qu’elle puisse préserver son leadership mondial » en misant sur les talents et investissements nécessaires à la décarbonation.

Les carburants durables (SAF) arrivent sur les aéroports français

Les rapporteurs s’inquiètent de la « la fragilisation inédite » de la filière du fait de la pandémie de covid-19, en se basant sur les données de l’OACI et les 370 milliards de dollars de pertes pour les compagnies aériennes déjà engendrées début 2021. Par ailleurs, ils constatent que « l’avenir du secteur aérien est largement conditionné à celui des énergies fossiles » dans le contexte d’un secteur contribuant au réchauffement climatique tout en citant 32,6 milliards de tonnes de CO2 émises depuis 1940, dont 50 % au cours des 20 dernières années

La Mission d’information sur l’avenir de la filière aéronautique émet 46 recommandations qui, pour la plupart, apparaissent plus comme des rappels que comme de véritables idées nouvelles.  Sauf peut-être cette étonnante proposition sur « la création d’un « champion national » de formation aux métiers de l’aéronautique et de l’aérien, regroupant l’ISAE-Supaéro, l’ENAC, l’ONERA et l’IRT Saint-Exupéry. » Selon les rapporteurs, « Cela permettrait de s’imposer définitivement dans la compétition mondiale face aux universités américaines et à la concurrence européenne croissante. » JB

La filière aérospatiale française retrouve le moral


close






Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Retrouvez nous en podcast et vidéo

array(3) { [0]=> int(33) [1]=> int(36) [2]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(3) { [0]=> int(33) [1]=> int(36) [2]=> int(30) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(33) [1]=> int(36) [2]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.