Accueil » Le 272ème et dernier A380 sort d’assemblage

Le 272ème et dernier A380 sort d’assemblage

L’A380 portant le numéro de série 272 est sorti, le 23 septembre 2020, de la chaine d’assemblage de Toulouse-Blagnac. C’est le tout dernier exemplaire produit par Airbus.

24.09.2020

Sur les hublots du dernier des A380 assemblés à Toulouse, les portraits des techniciens d'Airbus de la FAL Lagardère. © J.V. Reymondon

Cela sent la fin ! Il y a d’abord eu les habitants des villages traversés pour la dernière fois par le convoi A380 qui étaient au bord de la route pour applaudir les six camions transportant des sous-ensembles du MSN272. C’était mi-juin 2020. Le 23 septembre 2020, ce fut au tour des équipes Airbus de l’usine Lagardère à Toulouse-Blagnac, de saluer la sortie de la chaine d’assemblage final (FAL) du MSN2727. Guillaume Faury, le PDG d’Airbus, et Philippe Mhun, directeur des programmes, étaient présents, sur le Poste 40 appelé à fermer.

Discours de Guillaume Faury, le PDG d’Airbus, au Poste 40 de la ligne d’assemblage final (FAL) Lagardère à Toulouse. © J.V. Reymondon

L’avion va maintenant est équipé en vue de son premier vol, puis de son convoyage vers Hambourg-Finkenwerder, où les équipes allemandes d’Airbus vont équiper la cabine de cet ultime A380 destiné à Emirates. Le MSN272 fait partie des neufs derniers A380 qui doivent être livrés à Emirates (8 exemplaires) et All Nippon Airways (1). Ces deux clients ne sont apparemment pas pressés de prendre livraison de leurs nouveaux quadriréacteurs. Ils ont négocié avec Airbus des reports.

Où sont passés les Airbus A380 ?

Alain Ernoult : « En une fraction de seconde, l’A380 est devenu réel »

Retrouvez nous en podcast et vidéo

17 commentaires

  • Schwartz

    La vie de l’ A 380 a eu une vie très courte, hélas! Toute aventure a une fin dont on connaissais ces débuts plus ou moins difficile mais le plus dur c’ est son échéance qui vient au bout de la route du ciel?. La légende du géant A 380 commence!

  • Safran.seat

    C est la fin aussi pour nous.On fabrique les derniers sièges pour la classe business.

  • lavidurev

    Une belle experience dont Airbus et toutes celles et ceux qui ont participes a cette aventure n auront pas a rougir. A380 fut plus qu un avion mais une veritable aventure humaine. Sa conception necessita de nouvelles infrastructures, aeroportuaires mais aussi routieres et maritimes.. A380 cloturera l ere des quadrireacteurs (pour le moins a propulsion classique). Sa naissance peut etre une decennie trop tard, dans un contexte defavorable a l heure ou les bi reacteurs ETOPS se taillaient deja la part du marche paraissait effectivement risquee. Neanmoins l appareil aura fait des emules au sein des compagnies Long Range car il restera pour longtemps l appareil silencieux le plus confortable. Sa conception, son histoire auront apporte beaucoup d informations aux concepteurs, ingenieurs et techniciens, logisticiens responsables de sa creation mais aussi beaucoup de plaisir sur le plan humain. A380 aura suscite sans doute suscite plus d une vocation aeronautique.

  • Saluons d’abord l’intelligence la technicité des personnes qui ont créés et œuvres à l’existence de tels appareils avec des decennies d’avance

  • popoaviateur
    Popoaviateur

    Je partage l’avis de Philippe Jarry. Airbus ou eads n’ont rien Fait pour vendre cet avions dans son créneau. 853 passagers ça sert à quoi si ce n’est que pour en transporter 500 ou moins. Air Austral n’a pas été soutenue. Le 380 a été victime de l’abandon de la politique de Hub, des longs courriers mono couloirs, de la pondération du prix du pétrole, et je m’arrête Là pour éviter d’autres polémiques 😰✈️😘😘🍀

    • Garcia

      Peut-être que tout simplement, personne chez Airbus n’a été en mesure de répondre à la question de Air Austral : « ou est-ce que je mets les bagages de mes 853 passagers..? »

      • popoaviateur
        Popoaviateur

        Qui sait ?
        Mais dommage. 🍀🍀🍀✈️

      • Jean-Mi

        Quand on conçoit un A380-900 et que l’on commercialise un A380-800 version courte en enlevant des tronçons de fuselage là ou sont habituellement les soutes à bagages, ça doit poser un problème…

  • popoaviateur
    Popoaviateur

    Hélas ce n’est pas du tout le 272 ème….. comme vous l’écrivez 251 commandes plus un ou deux prototypes non commercialisés …
    Mais tous les gros porteurs sont cloués au sol à de rares exceptions près. On verra la suite ! ✈️🍀🍀🍀

  • Papacharlie31

    Il n’y a pas que Tim Clark. Il y aussi les conclusions des analystes mondialement reconnus dans les études sur la prospective du transport aérien. Celles -ci ne sont peut être pas compréhensibles par les stratèges d’Airbus. Ou alors ceux-ci ont d’autres objectifs ou un autre agenda. Guess What ?

  • Silaguy

    Quelle dommage que ce soit le dernier à 380 moi qui avait voyagé plusieurs fois avec cette avion .Bravo encore

  • Jean-Mi

    Triste journée !
    Quasiment au même endroit, de l’autre coté des pistes, avaient été produite 277 Caravelles… Autre succès technique mondial, autre raté commercial à la vente…
    Le parallèle est étonnant et douloureux. 277 Caravelles, 272 A380, si entre temps il y avait eu 275 Concordes…
    Ciao A380, on t’aime bien quand même !

    • vddfrx

      Ces avions mythiques ont permis à Airbus de devenir l’entreprise gagnante qu’elle est aujourd’hui, donc ces avions ont été un énorme succès ! Arrêtons de croire que nous sommes des perdants alors que la réalité montre le contraire. L’A380 a été un magnifique tremplin pour l’A350 qui est déjà un succès (avion sur lequel je vole depuis 2016).
      En revanche, transformer L’A380 en avion cargo ou construire un nouvel avion cargo pourrait être un nouveau challenge pour airbus. À suivre…
      Pensée aéro cordiales 😉

      • philippe jarry

        L’A380 F (cargo) avait été lancé dès le départ: les plus grandes cies US l’avaient commandé: FedEx et UPS, quant à Atlas Air (le plus grand client du 747F au monde), son président s’apprêtait à faire de même (mais il s’est tué dans le crash de son Dolphin quelques jours avant de signer le MOU..). Airbus a ensuite annulé le 380F à la stupéfaction des clients… Quant au programme dans son ensemble, ça n’est ps à la gloire de la Direction (les Directeurs successifs) d’Airbus: « Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage »… adage bien connu et bien triste. Lire la déclaration récente de Tim Clark, un homme respecté dans le monde du transport aérien…

      • Mazet

        Le 380 est un avion très confortable en particulier côté silence. N’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une authentique bourde marketing. Il en fut de même de la version initiale du A350 qui était d’une génération technologique bien antérieure au Dreamliner de Boeing. Nouvelle bourde qui dérouta les compagnies qui ne comprirent pas la stratégie produit ringarde de Airbus ….. qui n’eut que juste le temps de se reprendre pour présenter en urgence absolue la version actuelle du A350.
        Au final, des erreurs de dirigeants donnant l’impression de ne rien connaître au transport aérien. Heureusement que chez Airbus, le savoir faire technique suit.

      • lavidurev

        @vddfrx ,
        Une aventure humaine a l echelle europenne ca n est pas rien.

        http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/transv/Mobil/MobilDoc.htm
        Mobilités, flux et transports
        L’Airbus A380, infrastructures et logistiques d’une aventure industrielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.