Accueil » Nouveau record d’altitude pour le planeur pressurisé Perlan II

Nouveau record d’altitude pour le planeur pressurisé Perlan II

La mission Airbus Perlan II, actuellement en campagne d’essais en vol dans la région d’El Calafate en Argentine, a établi un nouveau record du monde d’altitude en planeur à plus de 62.000 pieds (60.669 pieds d'altitude GPS) soit environ 18.897 mètres.

28.08.2018

La planeur stratosphérique Perlan II dans les Andes. © Airbus Perlan II

La mission Airbus Perlan II mène actuellement une nouvelle campagne d’exploration des phénomènes ondulatoires qui agitent la masse d’air en Patagonie (Argentine) et qu’elle compte exploiter pour atteindre l’altitude de 90.000 ft (27.400 m). Les objectifs de Perlan II sont multiples. Ils vont de l’amélioration des connaissances sur les vols à haute altitude à la compréhension de certains phénomènes liés au réchauffement climatique.

Le nouveau record d’altitude a été établi le 26 août 2018 par Jim Payne et Morgan Sandercock, les deux mêmes pilotes qui ont atteint l’altitude GPS de 52.221 pieds le 3 septembre 2017 dans la même région.

L’avantage du planeur est qu’il permet d’aller au cœur de l’environnement à étudier sans le perturber par de quelconques émissions. Le Perlan est construit en fibre de carbone. Sa cabine biplace est dotée d’un système passif de pressurisation à haut rendement qui permet de se passer de compresseurs. L’oxygène est recyclé en circuit fermé.

L’équipage dispose d’un système de visualisation de l’onde qui matérialise les zones d’air ascendant et descendant. Cette instrumentation pourrait avoir des applications pour les vols commerciaux, notamment pour optimiser les phases de montée, ou encore pour repérer et éviter des phénomènes dangereux tels que le cisaillement de vent.

Pour sa campagne d’essais actuelle, l’équipe Perlan II a fait le choix d’utiliser comme remorqueur un turbopropulseur Grob Egrett G520, un avion de reconnaissance à haute altitude. Opéré par AV Experts, et piloté par Arne Vasenden, l’Egrett a remorqué le planeur Perlan 2 à environ 42.000 pieds.

Il est intéressant de souligner que la mission Perlan II est portée par une équipe de bénévoles, animés par un authentique esprit pionnier. Ceux-ci fédèrent de nombreux projets universitaires internationaux. Le soutien d’Airbus, mais aussi de Weather Extreme, United Technologies ou encore BRS Aerospace a permis au projet Perlan II de prendre une nouvelle dimension.

4 commentaires

  • vanosbeeck Jean Claude

    bonjour, moi Jean Claude Vanosbeeck suis personnellement monté dans les Andes en décembre 2006 , et suis arrivé avec un STEMME accompagné de Marc Slusny, à
    13 700m avec oxygène mais dans un planeur non pressurisé. Il y faisait moins 52 degré. félicitation pour cet exploit ci.

  • thierry botrel

    Y a t il des conditions arrologiqies speciales ou est ce la liberye de l espace aerien qui conduisrnt a ces destination lointaines. D autres sites permettent et ont permis ce type de record tres complique a rraliser . L ecosse par exemple les andes et probablement de nombreux sites en ex urss.

  • thierry botrel

    A la vitesse minimale pour maintenir la position a ved altitude ont doit totiller le ttansonique?b

  • BACCELLA MICHEL

    A quand donc une étude d’application aux vols commerciaux depuis une plateforme proche du relief et venteuse, ex l’aéroport de Nice avec le Mercantour tout proche et le vent de mer systématique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.