Accueil » Safran pilote la transition industrielle du CFM56 vers le Leap

Safran pilote la transition industrielle du CFM56 vers le Leap

Le chiffre d’affaires ajusté 2017 de Safran s'élève à 16,521 Md€, comparé à 15,781 Md€ en 2016, en hausse de 4,7 % sur un an. Tous les secteurs sont en progression. La marge opérationnelle courante ajustée atteint 15,0 % du chiffre d'affaires ajusté. Le résultat opérationnel courant ajusté de Safran progresse de 2,7 % à 2,470 Md€, contre 2,404 M€ en 2016.

27.02.2018

Safran a livré 186 moteurs Leap au premier trimestre 2018 et 66 nacelles pour l’A320neo équipé du LEAP-1A. © Adrien Daste / Safran

2017 a été une année bien remplie pour Safran qui doit notamment gérer la transition du moteur CFM56 vers le moteur Leap, l’intégration de Zodiac Aerospace ou encore l’atonie du marché des hélicoptères.

Les livraisons de moteurs CFM56 et Leap ont totalisé un nombre record de 1.903 unités en 2017, contre 1.770 en 2016.
 La demande reste forte. Outre 2.870 commandes et intentions d’achats de moteurs Leap reçues en 2017, CFM a enregistré 474 commandes et intentions d’achat pour les moteurs CFM56, qui bénéficient toujours d’une demande soutenue.

CFM a poursuivi la montée en cadence de la production du Leap comme prévu. En 2017, 459 moteurs ont été livrés, dont 202 au quatrième trimestre. 77 moteurs avaient été livrés en 2016. La production des moteurs CFM56 reste soutenue avec 1.444 unités livrées afin de répondre à la demande des clients. Comme prévu, 249 moteurs de moins ont été livrés en 2017 par rapport à 2016.

Pour 2018, Safran anticipe que la transition CFM56 – Leap aura impact global négatif sur la variation du résultat opérationnel 
courant ajusté des activités de Propulsion de 150 M€ à 200 M€, ce qui représente une baisse significative par rapport à 2017. Ce résultat est la conséquence de la baisse des volumes de moteurs CFM56 en première monte et de la marge négative sur les livraisons de moteurs Leap. Toutefois, avec un carnet de commandes pour les deux programmes de moteurs est de 14.834 unités, l’avenir de la branche Propulsion s’annonce bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.