Accueil » Une nouvelle usine Safran pour le Leap en Pologne

Une nouvelle usine Safran pour le Leap en Pologne

Cette nouvelle unité est destinée à la production d’aubes de turbine basse pression du moteur Leap. Le groupe a investi 48 M€ en Pologne pour soutenir une montée en cadence sans précédent dans la production d’un moteur.

5.07.2018

La nouvelle implantation polonaise de Safran devrait produire 180.000 aubes basse pression de moteur Leap cette année, 350.000 en 2019 et 800.000 à l’horizon 2020. © CFM International

Avec plus de 15.000 commandes pour le programme Leap, destiné à la motorisation notamment des 737 Max et 320neo, Safran et son partenaire américain GE (réunis au sein de la joint venture CFM International) sont sous pression. Le groupe français, pour sa part, a engagé des investissements importants pour répondre aux augmentations de cadences imposées par les deux avionneurs. Airbus vise 63 appareils par mois dès le début de l’an prochain et 70 à terme, et Boeing 57 en 2019. Pour l’heure CFM comme Pratt&Whitney ne suivent pas…

Après le Mexique en février 2018, avec un site dédié lui aussi à la production d’aubes, c’est au tour de la Pologne d’arriver en renfort. CFM International y est présent depuis 2001. L’usine est située à Sedziszow Malopolski, surnommée aussi l’Aviation Valley polonaise. Safran n’a pas d’autre choix que de produire 2000 moteurs par an d’ici 2020 soit presque le double d’aujourd’hui. Un rythme que le motoriste a mis 30 ans à atteindre pour le CFM56.

 

2 commentaires

  • Ferdinand

    C’est quoi la compensation ? Un contrat pour des hélicoptères de combat motorisés par Safran?

  • PIERRE

    La production est une chose. La question que l’on se pose plutôt, et que l’article ne souffle pas, c’est : est ce que cela va résoudre les problèmes de fiabilité de ce moteur, que Safran semble passer discrètement sous silence…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.