Accueil » Yves Tomas prend la direction des filiales de Figeac Aéro

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Yves Tomas prend la direction des filiales de Figeac Aéro

Le groupe Figeac Aéro a nommé, début septembre 2019, Yves Tomas comme directeur de ses filiales.

23.09.2019

Yves Tomas (60 ans) vient renforcer l'équipe dirigeante de Figeac Aero. © Figeac Aero

Yves Tomas a été choisi pour prendre en main la montée en puissance et le développement des activités des filiales, notamment « best cost », pour poursuivre la recherche continue de gains de compétitivité, axe stratégique de Figeac Aero. C’est le parcours de ce professionnel de 60 ans qui a séduit Jean-Claude Maillard, Président Directeur Général et Fondateur de Figeac Aéro.

Yves Tomas, 60 ans, était Directeur de l’Excellence Opérationnelle de Business Unit chez Mersen qu’il a rejoint en 2013. Au sein de la BU Graphite Specialties (matériaux avancés pour applications extrêmes) il avait notamment en charge le pilotage et l’amélioration des performances des sites industriel (US, Europe et Asie) ainsi que leur montée en maturité sur les processus opérationnels. Entre 2008 et 2013, il a occupé successivement les postes de Directeur, Stratégie industrielle et amélioration continue de TE Connectivity puis de Directeur des Opérations Groupe chez AD Industrie (aéronautique, énergie, défense), ce qui lui a permis de structurer et professionnaliser les activités industrielles et de piloter l’intégration des acquisitions du Groupe.

« Ces expériences enrichissantes lui apportent une vision globale de l’environnement industriel et de son fonctionnement. Il s’inscrit au plus près de ses équipes pour développer la performance et répondre aux attentes des clients en alignant les opérations sur les actions commerciales », souligne Figeac Aéro pour justifier son choix.

Figeac Aéro a réalisé au cours du premier trimestre de l’exercice 2019/20 (du 1er avril au 30 juin 2019), un chiffre d’affaires de 112,2 M€, en progression de +8,4% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Comme pour tous les sous-traitants de Boeing, Figeac Aéro subi la crise 737 MAX : « Les incertitudes liées au retour en service du Boeing 737 MAX perdurent. Les conséquences du ralentissement de la cadence sont déjà perceptibles suite au passage de 52 à 42 avions par mois. L’évolution des prochains trimestres dépendra du niveau des stocks de nos clients et de la date de remise en service du programme. »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.