Accueil » L’ISAE-SUPAERO ouvre une formation d’ingénieur par apprentissage.

L’ISAE-SUPAERO ouvre une formation d’ingénieur par apprentissage.

Cette nouvelle formation d’une durée de 3 ans s’adresse en priorité aux titulaires d’un BTS ou d’un DUT. Elle vise à former des ingénieurs capables d’assurer une interface entre les bureaux d’études et les chaînes de production. Ouverture du recrutement en janvier 2020.

27.11.2019

L'industrie aéronautique qui est sur une tendance de 15.000 recrutements par an peine à trouver les profils recherchés par les entreprises. © Dassault Aviation - V. Almansa

L’ISAE-SUPAERO est la première école du Groupe ISAE, à lancer cette formation en apprentissage à la rentrée 2020, qui profitera à une trentaine d’élèves dans un premier temps. Cette initiative s’inscrit dans une politique nationale de développement de l’apprentissage. Elle répond également aux difficultés critiques de recrutement de certaines PME et à la forte croissance des cadences de production de l’industrie aérospatiale.

D’une durée de 3 ans, au-delà de l’indispensable bagage scientifique et technique, ce cursus comporte des cours autour de défis techniques et sociétaux des ingénieurs de demain tels que le développement durable, le management humain ou encore l’innovation. Il comporte également un volet pratique incontournable, déployé sur des périodes d’alternance au sein d’une ou plusieurs entreprises du secteur aérospatial avec un minimum de 5 semaines à l’étranger.

« La création d’un cursus par apprentissage au sein de chaque école du groupe ISAE vise à mieux répondre aux besoins des entreprises du secteur aérospatial qui doivent faire face aux défis de l’industrie du futur et de l’augmentation des cadences de production. Cette formation a également pour objectif de diversifier le recrutement des futurs ingénieurs au sein de nos écoles, et s’adresse à des titulaires de DUT et de BTS plutôt qu’à des élèves de classes préparatoires. Nous avons développé un cursus commun qui sera mis en œuvre en parallèle dans plusieurs établissements et validé par un diplôme sous la marque Groupe ISAE. Cela permet de mutualiser, partager les modules de formation et de donner la possibilité aux apprentis des différentes formations de suivre une partie de leur cursus au sein d’une autre école du Groupe », explique Olivier Lesbre, Président du groupe ISAE et Directeur de l’ISAE-SUPAERO.

L’ISAE-ENSMA, l’ESTACA ET SUPMECA, autres écoles sous l’égide du Groupe ISAE, mettront en œuvre la même formation à partir des rentrées 2021 et 2022. Le programme est construit sur un tronc commun important, mais chaque école proposera en 3ème année une spécialisation différente, à l’instar de l’ISAE-SUPAERO qui approfondira la thématique de l’avionique et des systèmes embarqués.

 

 

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

11 commentaires

  • GALINDO

    Isae SupAéro recrute à ma connaissance après bac+2. Donc après une prépa ou un DEUG ou un DUT sur concours en général! Ils ont englobé l’Ensica qui n’existe plus et a 2 établissements l’un à Toulouse, l’autre à Poitiers. Pour les bacheliers il faut donc passer par une prépa. Par ailleurs ils recrutent aussi à bac+3 et à bac+4. Ils offrent aussi la possibilité de faire une spécialisation aéronautique à des Ingénieurs diplômés d’autre écoles comme l’INSA par exemple! Bon courage aux candidats à l’envol vers une belle carrière dans l’aéronautique!

  • Valentine

    Bonjour,
    Je suis actuellement en classe préparatoire ATS, j’ai déjà un diplôme de DUT Génie Thermique énergie. Je serai extrêmement intéressée par votre formation. Comment pourrais-je avoir plus d’informations sur le sujet et voir comment on peut déposer un dossier ?

  • Brett

    Bravo une avancée pour l’égalité de chance.

  • mikeul best

    Belle initiative mais personnellement je regrette qu’elle est pour but d’orienter principalement les très bons élèves des Bac+2 vers les métiers de la production car le souci à court terme des avionneurs est l’augmentation des cadences….mais rien pour la conception pratique .
    La force des allemands est à mon sens leur capacité à développer chez les jeunes issus de l’apprentissage des compétences de conception basées sur les travaux pratiques du type prototypage . Les nombreux prototypes des AKAFLIEGS exposés aux différents salons de FRIEDERISHAFEN en sont la démonstration. Lilium , Volcopter, Extra , les nombreux constructeurs outre rhin de planeurs ,… sont issus de cette filière .

  • Serge Rochain

    Excellente initiative, ce type de cursus manquait en France
    Serge Rochain

  • Charlon

    Bonjour,
    Je suis en DUT MESURE PHYSIQUE , j’ai un Bac S , mon profil pourrait il vous intéresser .
    Bien cordialement
    Alexandre Charlon

    • Morbier

      Ce n’est pas ici qu’il faut poser cette question, mais à l’école elle même. D’ailleurs, on ne la pose pas, on postule/candidate à l’examen/concours d’entrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.