Accueil » 13 aérodromes français perdent leurs douaniers

13 aérodromes français perdent leurs douaniers

 

Le 1er novembre 2016, l’Etat a retiré de la liste des points de passage frontaliers 13 aéroports supplémentaires. Certains possèdent une composante affaires importante, comme Le Castellet, La Mole-Saint Tropez, Anemasse ou Lognes-Emerainville. Les professionnels tentent une contre-attaque désespérée.

3.11.2016

Cette décision du ministère français des finances introduit un paradoxe au moment, où, à l'image de Dassault, les constructeurs d'avions d'affaires prennent l'habitude de démontrer les capacités de leurs nouveaux modèles (Falcon 8X, Citation Latitude, Legacy 450) en leur ouvrant l'accès à l'aérodrome exigeant de La Mole-Saint-Tropez. © Dassault

Sans négociation préalable, ni mise en demeure, le ministère des finances a mis les gestionnaires des aéroports devant le fait accompli. Ils ont été prévenus un mois seulement avant la publication au journal officiel de l’Union européenne, le 1er novembre 2016, de la mise à jour de la liste des points de passage frontaliers aéroportuaires.

Après avoir rayé de la précédente liste de 2012, 23 aérodromes, les services de l’Etat viennent donc d’en déclasser 13 de plus. Il en reste désormais 72. Parmi les 13, certains risquent de perdre une partie importante de leur activité, en perdant le trafic hors Schengen qui nécessite la présence de policiers ou de douaniers.

Si les professionnels de l’aviation d’affaires comprennent la nécessité de l’Etat de renforcer les contrôles aux frontières dans le contexte actuel, ils déplorent l’absence de concertation. « Tout le monde comprend que la sécurisation des frontières est un enjeu majeur, surtout en cette période, cependant, on ne peut pas supprimer le statut frontalier de dizaines d’aéroports en France sans avoir pris le temps d’analyser l’impact d’une telle décision sur le tissu économique », écrivent l’EBAA France, la FNAM et le GIPAG, dans une lettre ouverte au premier ministre. On notera que l’Union des aéroports français n’a pas voulu s’associer à cette démarche.

Pour faire le point face à un gouvernement enfermé dans ses certitudes, une pétition a été mise en ligne.

 

Les 13 aéroports supprimés de la liste des points de passage frontaliers

  • Abbeville
  • Agen-La Garenne
  • Amiens-Glisy
  • Annemasse
  • Besançon-La Vezé
  • La Mole-Saint Tropez
  • Lannion
  • La Roche-sur-Yon
  • Le Castellet
  • Lognes-Emerainville
  • Montbelliard-Courcelles
  • Nevers-Fourchambault
  • Vichy-Charmeil

27 commentaires

  • Piet

    Il me semble que le problème se résume à ceci :
    Si l’on supprime un terrain douanier l’incidence est localement un problème mais hélas on ne peut jamais tout concilier. Mais quand on décide d’en fermer deux de plus puis dix, puis vingt, on n’élimine pas l’idée de n’en garder que deux ou trois par exemple, puisqu’il n’y a pas de consultation.
    On en arrivera donc à devoir, le cas échéant, traverser deux fois la France pour aller à l’étranger.
    Viendront se greffer les problèmes d’autonomie obligeant à faire une escale technique qui sera une infraction puisque le nouveau décollage aura lieu hors terrain douanier !
    Et je ne vois, jusqu’à nouvel ordre, aucune gêne de la part des décideurs à rester sur leur position, fut-elle ignorante de réalités.

  • Bertrand

    La FFA nous demande de bien vouloir signer la pétition contre la suppression des points de passage frontalier : je cite  »cette décision va donc considérablement peser sur nos activités et porter un véritable coup d’arrêt aux voyages aériens … ». Question : où était la FFA lors des discussions sur le CO-AVIONNAGE ? L’interdiction du co-avionnage en France (car c’est ainsi qu’il faut l’appeler) porte plus atteinte aux activités aériennes des aéroclubs et des pilotes privés français que cette décision. J’aurai aimé qu’à ce moment là, la FFA soit présente et apporte des solutions pour préserver les aéroclubs français face à une DGAC  »bornée », malgré l’autorisation de l’EASA. Je ne signerai donc pas cette pétition.

  • Ramuz Bernard

    On nous oblige depuis la Suisse de passer en avion par un douanier en France, souvent avec des préavis de 12 h. voire 24 h. au lieu de 1 à 2 H. chez nous et en plus on nous vire en peu de temps les possibilités de la faire… Adieux Annemasse, adieux La Roche sur Yon… Il nous reste Dôle, planté dans le brouillard de l’anticyclone et en cherchant à ne pas tomber en même temps qu’un Raynair pour éviter le crise de nerfs !
    Je croyais que la France avait besoin d’investissements et de relance économique ? En ce qui concerne l’argent des Suisses, je doute que ce soit la bonne méthode !

  • JEANNIN

    J’ai travaillé durant 5 ans à Toussus le Noble (pilote chez France-Aviation), et dés qu’ils ont retirés la douane (2010 ou 2011), 4 sociétés ont fermé (dont la notre).
    Et du coup des clients importants comme JC Decaut par exemple, sont partis au Bourget. En parallèle Lognes est resté douanier à l’époque, incompréhensible au vu de la longueur de la piste en dur et du service SSLIA par rapport à Toussus.

    En aviation générale, la France recule….

    Merci en tout cas Mr Roy pour cette info, au passage, votre site est super

    ERIC JEANNIN.

  • Jb

    Bonjour,
    En effet, ces terrains perdent la possibilité d’accueillir des flux extra-schengen.
    Concernant les flux intra-schengen (Suisse, ect.), qu’en est-il ?
    Je n’ai pas vu de circulaire ministérielle claire sur les vols intra-Schengen.
    Si quelqu’un possède un tel document, je suis preneur !
    Et pour info, lorsque vous passez la frontière par voie terrestre entre la Suisse et la France, il n’y a pas de Douaniers côté France. Ou alors je suis tombé sur un problème de planning…
    Merci,

  • Manneken_Pis

    Applicable le 1r novembre 2016 !!!?

    Aujourd’hui sur site du SIA :
    1) Carte V.A.C.
    MAJ du 17 Oct 13, rubrique 9.Douanes : PN : 1HR
    E-mail : cli-lyon@douane.finances.gouv.fr
    TEL : 04 72 82 12 01 – FAX : 04 72 82 12 02.

    2) même site, onglet NOTAM : requète VFR+IFR : NOTAM LFFA-D2234/16 relatif à la présence d’une grue

    RAS concernant ladite suppression.

    Question à un juriste : que risque on si on entreprend un vol vers Lausanne donc hors Schengen ?

    • Olaf

      La Suisse ,au même titre que l’Islande et la Norvège ,fait partie de l’espace Schengen …
      Bon vol sur Lausanne

      • cengolol

        OUI la Suisse fait effectivement partie de l’espace Schengen, mais elle reste un pays tiers, donc assujettie à l’obligation de décoller ou atterrir sur un aéroport « douanier »…

  • Olaf

    Vol sur le royaume uni départ Lognes
    FPL + mail préalable douanes françaises et anglaises
    avec nom et N° passeport pilote + passager
    Contrôle par 4 douaniers basés Marne la Vallée(Quatre !!! ) au décollage
    Retour le soir même idem FPL et mail
    Nouveau contrôle par 4 (toujours QUATRE !!!)
    Totale incohérence ….

  • Pierre d'Heux

    On envoie jusqu’à 7 douaniers de Bourges à Chateauroux, soit en tout 14 heures de travail pour passer UN passeport UE dans un scanner, en sachant que ledit passeport a déjà été contrôlé 3 fois en 3 semaines… et après on taille dans les coûts en fermant des points de passage.
    Au lieu de supprimer des points de passage il faudrait plutôt les généraliser et mettre en place une déclaration électronique. Les pilotes britanniques et suisses viendraient plus souvent dépenser en France et il y en a besoin.

  • Branco Alexandre

    Quel idiotie!
    Le bon sens disparaît à grande vitesse…Au lieu de fermer à tout va,il convient de simplifier la procédure,façon sytème Anglais…En Suisse,par exemple,le système est assez simple aussi.Préavis de 1h en sortie,2h en entrée sur formulaire internet.Incroyablement bureaucratique en comparaison de la libre circulation intra européenne du trafic automobile.Ca en devient ridicule!On tue l’aviation au nom d’une pseudo sûreté.On a encore jamais vu un pilote d’aviation générale commettre un attentat,que diable!…Quel dommage!

  • Tomcat

    Bonjour,
    J’ai mal lu ou on ne parle que du trafic Hors Schengen justement ?…

    « …Parmi les 13, certains risquent de perdre une partie importante de leur activité, en perdant le trafic hors Schengen qui nécessite la présence de policiers ou de douaniers. »

    Si c’est le cas, pas de soucis pour les vols intra-communautaire… Non ?

  • HB-Swiss

    Je partage toutes les commentaires ici. Quel gâchis et quel manque de recul.
    C’est beau la démocratie à la va-vite.

  • J-F. Iseli

    Absurde et totalement contre-productif pour le développement économique des régions concernées.
    Le gouvernement français actuel persiste et signe dans la conn****.

  • seb martin

    L’Angleterre a des contrôles aux frontières bien plus sévères. Et pourtant en Angleterre l’aviation générale peut se poser sur n’importe quel terrain sous condition d’une déclaration préalable. Cette déclaration, à effectuer 4 heures avant l’arrivée est uniformisée, c’est-à-dire que le même système informatique peut-être utilise pour tous les terrains. Ce système est même incorporé dans Skydemon.
    Cela permet un suivi beaucoup plus fin du mouvement des avions et pilotes et un bien meilleur contrôle des frontières.

    J’ai été effectivement controlé un nombre comparable de fois en France (sur terrains douaniers) et en Angleterre.

    Une fois de plus, le pragmatisme anglais contraste avec la complexité bureaucratique et sociale française, au détriment de ceux qui eux, ne demandent rien de bien compliqué.

  • Keiller

    Si les douaniers ne repondent pas present, on aura qu’a se passer d’eux. Si le systeme ne l’admet pas, il suffira de creer un systeme qui se passera du systeme : par exemple des declarations simplifiees au depart des vols.
    Dans la vie, faut choisir. Et Schengen, c’est pour quoi ?

  • LEDERMANN

    La vraie solution ne serait elle pas de laisser ENFIN les avions privés (et affaires) voler LIBREMENT intra-Europe même hors schegen. Je traverse très régulièrement la frontière en voiture sans aucune sorte de controle depuis des années. Pourquoi ne serait il pas possible de faire la même chose en avion léger (limite nombre pax et /ou tonnage) avec un formulaire déclaratif préalable sur internet (Genre Esta des USA). ??
    Serais je en train de dire une grosse bétise avec cette sugestion ?

    • greg765

      Bien d’accord ! À quoi bon filtrer les avions alors que le transport terrestre ne l’est pas !?

      • Anglada Camille

        Le Vieux!
        Pour l’aviation de plaisance depuis la Suisse vers la France, les contrôles douaniers sont une plaisanterie amère ! Depuis 25 ans que je vole et me rend en France depuis Lausanne, j’ai toujours respecté les formalités douanières ! Mais je n’ai jamais vue le moindre représentant de cette organisation bien tatillonne! Bien souvent on m’a dit : « Les douaniers aujourd’hui, il sont à la pêche, ou quelque chose de semblable ! » Et j’ai redécollé après avoir perdu 1heure ou plus, sans compter le détour inutile, un atterrissage et un décollage inutile ! Quand on pense aux milliers de pendulaires qui franchissent la frontière en auto chaque matin et soir, c’est à se taper le cul parterre. Oui, oui !
        De plus le vol est enregistré : indicatif de l’avion, lieu de départ, de destination, heure de départ, heure d’arrivée estimée, nombre d’occupants dans l’avion, suivit du vol par le sol ! On peu nous retrouver partout.
        On fait tout ça pour les voitures ? Allez : un bon geste, laissez nous voler sans tout ce fourbi, vous y gagnerez à tous les coups !

  • lavidurev

    Paradoxe : Un mot qui revient beaucoup trop souvent en matière de politique française.

  • jocelyn

    Si l’on prend le cas de la roche sur yon, on se rend bien compte de l’incohérence de la chose. En effet il y a quelque jour, on nous annoncé un plan d’investissement 1.5M€ pour développer l’activité sur cette plateforme, qui tend à vouloir ce dynamiser, de pars son économie local favorable. et voila que l’on supprime un service qui permet de recevoir des industriels étrangers, qui sont potentiellement des investisseurs pour la région. Conclusion, les collectivités se bougent pour faire avancer les choses et l’état fait tout pour mettre à mal ces initiatives. (surement pour développer l’esprit de persévérance des équipes de travail…)

    • Al

      Tout à fait d’accord ! mais il n’y a pas que LFRI ..!
      On peut, sans aucun contrôle, passer en voiture de Belgique en France ..et vis versa 😉
      Pourquoi emmerder les pilotes alors qu’il y a de toute façon l’obligation de plan de vol..
      « comprin rin » ..ça me rappelle le sketch de Fernand Raynaud… Pour les jeunes
      qui ne connaissent pas => https://www.youtube.com/watch?v=aGU5l8avW_4

  • ANDRE

    Merci pour votre article, il est invraisemblable que pour des aéroports dédiés aux vols d’affaires comme Le Castellet ou La môle n’aient pas été consulté sur l’impact économique et social d’un tel agissement.

    • McManus

      Un gouvernement inconséquent qui fait des économies de bouts de chandelles, au mépris des priorités et sans connaissance des activités touchées. Déplorable, mais pas nouveau…

    • JEANNIN

      En même temps à la Môle (mais c’est un autre débat), il aurai fallu que la douane fasse son travail avec le F900 qui est parti en République Dominicaine (car de mémoire il avait décollé de La Môle).
      Cela aurait évité la suite que l’on connait, à moins qu’il était stratégique de ne pas trop le contrôler ce jour là…..(A vous de répondre messieurs les douaniers….)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.