Accueil » Aigle Azur cesse ses activités

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Aigle Azur cesse ses activités

La compagnie aérienne française Aigle Azur suspend tous ses vols à compter du vendredi 6 septembre 2019 au soir. Après sa mise en règlement judiciaire le 2 septembre 2019, les événements se sont précipités.

6.09.2019

© Aigle Azur

La démission de Frantz Yvelin, le PDG de la compagnie, a accéléré la fin d’Aigle Azur dont la trésorerie est beaucoup moins favorable à une hypothétique reprise qu’annoncé. La tentative de prise de contrôle par un actionnaire minoritaire la semaine dernière a créé la confusion dans un dossier déjà particulièrement complexe. La cessation anticipée de l’activité évite sans doute de prolonger l’agonie et plus encore la manifestation de de repreneurs aux promesses jamais tenues comme souvent dans ce genre d’affaires. Reste que les 1.150 salariés de la compagnie se retrouvent sans travail et les clients d’Aigle Azur sans avions. Le trésor de guerre que représentent les créneaux que possède la compagnie à Orly sont convoités par de plusieurs compagnies. Ils vont sans doute faire l’objet d’une surenchère qui n’est pas nécessairement synonyme d’une nouvelle chance pour Aigle Azur, compagnie créée en 1946.

9 commentaires

  • Jean-Mi

    Moi ce qui m’épate et attise ma curiosité avec tristesse, c’est de constater qu’une vieille entreprise ( création 1946 ), donc maitrisant son sujet, de taille « importante » donc au fonctionnement stabilisé par l’inertie, peut passer en quelques mois voire quelques semaines de « j’ouvre en test plein de nouvelles lignes avec des avions neufs » à immédiatement « je pose le bilan et je ferme ».
    C’est de l’incompétence aggravée de gestion ou toutes nos entreprises sont comme cela ?
    J’hallucine quand même !
    Il me semble qu’il n’y a pas très longtemps une compagnie qui avait en commande des centaines d’avion à fermé quasi du jour au lendemain quelques mois après avoir commandé une centaine d’avions supplémentaires !
    C’est quoi ce bordel ? Nos dirigeants sont-ils devenus de simples traders jouant au casino ? Sont-ils si incompétents ?
    Notre modèle économique est-il tellement dévoyé et tordu que des entreprises stables, sérieuses, ayant de nombreux employés et marchés, peuvent du jour au lendemain s’effondrer ?
    A ce rythme, j’en viens à me poser la question de savoir si un groupe tel que Safran qui vient d’annoncer +14% de chiffre d’affaire et +35% de bénéfices sur le dernier semestre ne va pas être en faillite dans 3 semaines !!!
    Quel monde de fou !

    • AHM

      c’est en effet « sidérant »…
      hélas l’actionnariat, et les dirigeants actionnaires sont souvent à la recherche d’un profit immédiat et toujours plus gros…quelque soit la taille de la casse qui se passe après eux. Dans l’Histoire il y a nombre de grande entreprise qui ont ainsi agonisées plus ou moins rapidement. Hélas l’ère de la bourse informatisée n’a fait qu’augmenter la vitesse à laquelle ces phénomènes se produisent. Il y a bien longtemps à titre d’exemple, la marque Terrot (moto/vélo/landaus) avait réussie à passer le cap de la 2nde guerre mondiale en limitant ses pertes (voire même continuant à faire des bénéfices dans les premières années de guerre), mais c’est le changement d’actionnaires qui a changé la gestion de l’entreprise, augmentant les dividendes et jetons de présence, mais cessant les investissements dans l’entreprise…. Il y a moults schémas de ce genre qui se produisent, mais toujours UNE source= l’appât du gain toujours plus vite et toujours plus gros.

    • d'Albronn

      cette société n’ a pas été créée en 1946 mais le 28mars 1977!

    • Pifou

      L’effet siderant c’est surtout la pub et la fanfare autour des deux A330 quand ils ont étés mis en ligne alors que cette entreprise n’avait pas une santé financiere brillantissime, et ce avec le concentement et les hourras de la presse spécialisée.
      Voyons voir la suite pour XL AIRWAYS et pour les kings de l’air : « le petit air France » comme ils se nomment eux même chez CORSAIR.
      Car Corsair avec quatres A330 et trois 747 bons pour la ferraille (malgres l’annonce de commandes de 330NEO), ne respire pas la santé financiere pour autant. La prise de participation de Intro Aviation en remplacement de TUI prete quand même à suspicion sur les intentions reelles du repreneur majoritaire.
      Quelques ratios de masse salariale :
      ZI : 1150 salariés pour 11 avion soit 105 salariés par avion.
      XL : 750 salariés (estimés car non publiés) pour 11 avions soit 187 salariés par avion.
      CRL : 1200 salariés pour 9 avions soit 171 salaries par avion.
      Maintenant VOLOTEA : 36 appareils et 1200 salariés soit 33 salariés par machines.
      EZ : 11900 personnes pour 329 machines soit 36 salariés par avion.
      Ect, Ect Ect…
      Ah oui mais dans les compagnies Francaises on fait tout. Et puis bon on est en France et puis on a des acquis sociaux : Ah oui ?
      Chez VOLOTEA ils ne font pas tout ? Pourquoi pas, mais ça marche et ça marche bien même.
      Ah oui mais VOLO est en France et Espagne : toujours la mauvaise fois cocorico hein ??
      Alons voir chez EZ. Je n’ai pas lu que EASYJET sont des négriers ?
      11900 personnes pour 329 avions : 36 personnes par avion. Tiens tiens le même ratio que Volotéa. Faut il comprendre que chez c’est gens là m’sieur, on travaille trois fois plus : Je ne le crois pas, mais il y a probablement un juste milieu.
      Voilà des question que la presse pourrait se poser avant de publier des effets d’annonces mirobolants qui n’ont pour objectifs que de supporter une entreprise dans ses projets sans en vérifier la viabilité : sinon cela s’appelle de la publicité déguisée !

      • Pifou

        Correction : XL airways 4 avions

      • jcr

        Vos comparaisons s’appuient sur le ratio : avions/employés, c’est bien. Avez vous fait d’autres comparaisons avec le ratio : salaires/employés ? En ajoutant à vos comparaisons un zeste d’humain, avez vous comparé les conditions de travail ?

      • Pifou

        @jcr
        Bien daccord avec vous sauf que pour celui qui paye le leasing de l’avion à la fin du mois, cad celui qui signe votre cheque de salaire, l’humain n’entre que dans une tres faible part dans sa decision aujourdhui.
        C’est cela que l’on nomme le progres 🙁
        Bienvenue dans ce monde de profits et de robotisation.

  • Pif

    C’est curieux, dans les lignes AeroBuzz, ce depot de bilan fait moins de foin que quand leur 330 s’essayaient à la la Chine.
    Chez AeroBuzz on aurait des partis pris donc ?
    Une cessation d’activité ca ne merite pas d’en parler en détail ? Pourquoi comment et le futur du transport aérien en France ???
    Vous connaissez mon avis sur votre canard digital au moins !

  • François Bruneau

    Bonjour. Le salaire du PDG était trop important ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.