Accueil » Air Austral affrète Aigle Azur

Air Austral affrète Aigle Azur

Le Boeing 787-8 d'Air Austral sera immobilisé au minimum deux mois. © Boeing

Pour faire face à l’immobilisation d’un de ses deux Boeing 787-8, à l’approche de la saison haute, Air Austral a recours, à partir du 16 juin 2019 à un A330-200 d’Aigle Azur. Elle a aussi affrété un second A330-200 à l’espagnole Wamos.

Depuis le 3 juin 2019, l’un des deux 787-8 d’Air Austral est cloué au sol suite au problème de ses moteurs Rolls-Royce Trent 1000. Cette immobilisation imprévue, qui s’annonce longue, a conduit la compagnie française à rechercher une alternative afin de maintenir son activité au départ et à destination de Mayotte. Une activité importante puisque la compagnie prévoit un programme renforcé avec le lancement dès le 15 juin 2019 de 7 vols directs par semaine Paris – Mayotte.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Air austral la compagnie qui piétine la concurrence et qui se croit encore « au bon vieux temps »

    Répondre
  • C’est vraiment une bonne initiative pour répondre au besoins des Mahorais.

    Répondre
  • Moi, Air Austral MERCI. J’essaie d’éviter cette compagnie autant que faire se peut. Octobre 2018 pour un vol Réunion/Bangkok, on nous a faits embarquer et on est restés à attendre dans l’avion pendant 2 h sans aucune INFO. Motif : l’avion de la compagnie portugaise Hy Fly se rendait pour la première fois à Bangkok. Depuis le matin, on faisait la mise à jour du logiciel du plan de vol…..et puis pas d’écrans, distribution de tablettes, sièges bloqués….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.