Accueil » Air France choisit la solution d’écopilotage SkyBreathe

Air France choisit la solution d’écopilotage SkyBreathe

OpenAirlines analysera chaque jour les données de milliers de vols opérés par la compagnie. L’objectif est une réduction de 5% des consommation de carburant à l’échelle de la flotte d’Air France.

13.07.2020

Air France s'est fixé pour objectif de réduire de 50% ses émissions de CO2 par passager / km d’ici 2030 par rapport à 2005. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Sa solution SkyBreathe, développée en partenariat avec Transavia France (groupe Air France), évaluera de façon détaillée les économies potentielles de carburant et proposera des recommandations pour maximiser l’efficacité opérationnelle d’Air France et réduire ses émissions de CO2. Le logiciel d’éco-pilotage SkyBreathe est sorti sur le marché en 2013. Il s’appuie sur des algorithmes de big data, d’intelligence artificielle et de machine learning, pour analyser automatiquement les très nombreuses données disponibles dans les enregistreurs de vol des avions afin d’évaluer l’efficacité énergétique des vols et émettre des recommandations permettant de réduire leur consommation de carburant.

SkyBreathe équipe déjà plus de 42 compagnies aériennes à travers la planète, dont Transavia, Malaysia Airlines, Norwegian, Cebu Pacific, flydubai et Atlas Air. SkyBreathe a été aussi l’une des premières solutions labellisées par la Fondation Solar Impulse.

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

6 commentaires

  • anemometrix

    Je trouve le texte bien construit. En peu de lignes, l’essentiel est dit : nous sommes entrés dans un autre monde, où les calculateurs seront les maitres du jeu.
    J’adhère au propos de Le Floch. Quand un copilote me demandait qu’elle était à mon sens la qualité première d’un CDB, je répondais : « résister à la pression ! »
    Pression des OPS, de l’escale, de la maintenance, du PNC, du planning, des cheffaillons …
    Comment le Captain du futur résistera-t-il aux big data, aux algorithmes, machine Learning, et aux exigences de l’efficacité énergétique. ?…

  • Weber gerard

    Des milliers d’avions avec des vols différents.
    L’exploitation statistique a t elle cette précision ?
    Un avion précis a des caractéristiques connues et il semble que les opérations devraient être en mesure de faire tourner un modèle de vol permettant cette optimisation plus précisément.
    D’autre part la plus grande source
    d’économie non encore exploitée est probablement l’optimisation des trajectoires de décollage et d’approche qui dépendent surtout du contrôle aérien qu’il va bien falloir mettre dans la boucle car c’est un responsable comme les autres acteurs.
    A t on mis un objectif aux contrôleurs?

    • Tonton Volant

      Une des fonctions des contrôleurs est : « un écoulement sûr et fluide du trafic aérien ». Ils n’ont donc pas besoin qu’on leur donne un « objectif », c’est de base.

  • LE FLOCH

    Green washing …….. pression sur les captains : accident a venir . Ou est l’etude de sécurité réalisée à ce sujet ? (obligatoire dans l’espace EASA ).
    Merci Gille d’essayer de te la procurer et de nous en faire profiter

  • Paul HISSON

    quel bla bla bla…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.