Accueil » Air France-KLM a perdu 7,8 milliards d’euros en 2020

Air France-KLM a perdu 7,8 milliards d’euros en 2020

Le groupe Air France-KLM augmentera progressivement sa capacité jusqu’à l'été 2021 et s'attend à une reprise du trafic au cours des deuxième et troisième trimestres 2021 grâce au déploiement du vaccin. © Air France-KLM

Le chiffre d’affaires du groupe Air France-KLM a chuté de 59% en 2020 pour tomber à 11,1 milliards. Il a réduit le nombre d’équivalent temps plein) de 10 % (8.700 ETP) par rapport à décembre 2019 et prévoit une diminution d'environ 6.000 ETP dans les années à venir.

Pas question de refaire le film de 2020. Il est encore frais dans nos mémoires. Le résultat est une perte de 67,3% de ses passagers pour le groupe Air France-KLM, à un peu plus de 34 millions. Le chiffre d’affaires s’établit à 11,1 milliards d’euros, soit une baisse de 59%. La perte affichée est de 7,8 milliards d’euros. La dette est de 11 milliards d’euros. Sans le soutien des états français et néerlandais, la situation serait devenue intenable.

Outre la trésorerie...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

16 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Christelle Antoine

    La majorité des commentaires sont en fait des invectives à l’égard de ceux ne partageant pas le même point de vue. Pas d’arguments, pas de propositions ! Ils ne devraient pas être publiés…

    Répondre
  • par Stéphanie Planquier

    Il fallait mettre fin à l’activité d’Air France. Créer une nouvelle compagnie embauchant les pilotes et les cadres supérieurs à des conditions salariales et sociales normales. Offrant des produits de qualité à des prix correspondants aux coûts avec des équipages commerciaux décidés à donner le meilleur. Et des dirigeants recrutés sur leurs compétences et non des pantouflards…

    Répondre
  • 7.1 milliards d’euros de pertes.
    Tout ce beau monde touche son joli salaire en fin de mois en dépit du cataclysme financier de l’entreprise.
    Imaginons en France « seulement » 350 entreprises dans cette situation et l’on se retrouve avec un équivalent PERTES = PIB !
    Ca n’émeut personne, c’est normal, tout va bien !
    CETTE COMPAGNIE AERIENNE M’ECOEURE, PAS PLUS PAS MOINS QUE CORSAIR QUI SE PRENDS 141 MILLIONS D’EUROS DE PRET DE L’ETAT FRANCAIS et bien d’autre choses encore !

    Répondre
    • Votre colère me semble excessive et manquant de vue d’ensemble. Il faut aussi regarder du coté de l’automobile par exemple : Renault annonce aujourd’hui 8 milliard de pertes !
      Et d’autres grands groupes encore… Et l’ensemble des restaurateurs ? Ca représente combien de milliard de pertes cumulées ?
      Et la SNCF ? ça fait combien de pertes ? Et Airbus ?
      Et les centaines de discothèques déjà définitivement fermées ? et les bistrots ?
      On parle des théâtres ? Des cinémas de campagnes ?
      Alors on se calme, on boit frais, on se lave les mains au gel hydromachin, et on regarde plus large autour de soi, merci.
      Parce que là, votre commentaire, il me fait … assez fort.
      Non ça va pas bien ! C’est la m… noire pour tous, en particuliers nous autres du domaine aéronautique ! Et il n’y a aucune raison de s’en prendre à AF plus qu’a un autre groupe ! Moi aussi je continue de toucher mon salaire, et mes collègues aussi parce que ma boite n’a encore viré personne. Et j’en suis heureux. Et ça coûte une fortune.

      Répondre
      • @Jean-Mi truc
        Je vous lis et vous écrivez vraiment n’importe quoi, n’importe quand, comme si vous aviez besoin d’écrire en permanence sur tous les sujets sur ce site juste pour exister !
        Le BTP va très bien, les carnets de commandes sont pleins !
        Quand le BTP va mal, est-ce l’activité AF qui vient renflouer le BTP sous forme de subventions par milliards : non !
        Non mon garçon, ce n’est pas la me…de pour tous !
        Alors rabaissez votre clapet et mettez donc là en veilleuse de temps à autres avant d’écrire tout et n’importe quoi comme si vous aviez la science infuse !
        Parfois le silence est une forme d’intelligence qui, semble t’il, ne fait pas partie de votre vocabulaire.
        Méditez cela !

        Répondre
      • 100% d’accord avec @toto concernant ceux qui postent sur tout et tout le temps, pas besoin de les nommer ils se reconnaîtront, « …pour se sentir exister », « …comme si ils détenaient la science infuse », des vacances, des vacances…loin, très loin…

        Répondre
      • Bonjour messieurs !
        Alors on fait quoi ? On mets en place un permis à points ? Avec ceux qui ont le droit de parler, et les autres ? Ca va être sympa ça ! Faut que je mette mon masque avant d’écrire ? Que je prenne ma carte au parti ?
        J’ai mon avis, comme tout un chacun, qui vaut bien celui d’un autre.
        Au moins ça fait causer, c’est déjà ça. Vous n’êtes pas obligé de me lire. Et vous avez également le droit d’intervenir pour autre chose que du « Jean-Mi basching »…
        Merci à ceux qui comprennent mes écrits, les prennent pour ce qu’ils sont, et n’en font pas un drame. Qu’ils partagent mon avis, ou non.
        Bonne journée, il fait beau, je vais aller voler.

        Répondre
    • @toto
      Bonjour toto,
      Je me prends à rêver de ce qu’aurait pu être ce texte sans l’agressivité gratuite qui prévaut dans certains échanges… (D’accord ou pas d’accord sur le fond, tel n’est pas le sujet de cet essai ☺ )

       »  » Bonjour Jean-Mi,
      Je vous lis, comme je lis vos très nombreux écrits, et je ne suis pas d’accord avec votre point de vue.
      Le BTP va très bien, les carnets de commandes sont pleins.
      Quand le BTP va mal, est-ce l’activité AF qui vient renflouer le BTP sous forme de subventions par milliards : non !
      Même si des analystes s’alarment sur les difficultés du BTP (commandes à terme en berne, difficultés d’approvisionnement, difficile adaptation aux nouvelles réglementations en germe (performance énergétique, accessibilité, etc…), le secteur du BTP va très bien.
      De toutes façons, il ne fait aucun doute que des règles fiscales adéquates permettront de le soutenir et de le relancer, comme ceci est historiquement le cas, que ce soit pour les investisseurs (défiscalisation), les primo-accédants (PTZ), TVA minorée, etc…
      Ceci est mon avis.
      Par conséquence, vous ne pouvez pas écrire que tous les secteurs sont en difficulté.
      Bons vols !  » « 

      Répondre
      • par Jean Baptiste berger

        @plasticplane
        D’accord avec vous sur tout.
        1) ne pas aimer, jalouser, ou se réjouir de l’infortune des acteurs de l’aérien ne justifie pas de s’en prendre méchamment à ceux d’entre eux qui s’expriment sur ce forum (surtout avec la finesse d’un chauffard qui fait un doigt d’honneur à celui à qui il vient déjà de faire une queue de poisson.)
        2)J’ai compris la réaction de Jean Mi comme une simple réaction à Peter qui, sans nous dire dans quelle mesure il est lui-même affecté par/protégé contre cette crise, semble se désoler qu’on ne laisse pas tomber des sociétés qu’il n’aime pas.
        Il a juste eu tord de généraliser, mais il n’aura échappé à personne que seuls quelques secteurs s’en sortent bien, voir profitent de cette crise. (Ceux à qui on n’a pas interdit de travailler dans le but de protéger, entre autres, Peter et toto).
        3)Jean Mi est toujours courtois (comme tous les contributeurs réguliers sur ce forum) et ses réflexions sont souvent pertinentes, ce serait dommage qu’il ne les partage plus parceque quelques uns profitent juste du support pour exprimer leur dégout pour Les pilotes d’Air France, ceux de Corsair, et plus généralement pour tous ceux qui utilisent l’espace aérien sans leur demander, à chaque vol, leur prėcieux sentiment.

        Répondre
  • https://www.businessinsider.fr/air-france-bruno-le-maire-contredit-ben-smith-sur-cession-parts-etat-septembre-2018
    2018 ,( l histoire parle d elle meme)
    « Ben Smith a estimé que la participation de l’Etat dans Air France-KLM apportait une certaine « stabilité », mais « selon que vous êtes anglo-saxon, ou pas anglo-saxon (…) il y a une réalité (…) et beaucoup d’autres domaines où l’Etat a besoin de dépenser son argent ». »Au bout du compte, il est très onéreux de renflouer une compagnie aérienne », a-t-il ajouté. »

    Répondre
  • Pas 4,1 milliards d’euros mais 7,1 milliards selon les Echos !
    AéroBuzz pourrait corriger son titre ?

    « PARIS, 18 février (Reuters) – Air France-KLM a averti jeudi que le maintien des mesures de confinement face à la crise sanitaire du coronavirus allaient accroître les pertes du transporteur aérien, qui a annoncé une perte nette de 7,1 milliards d’euros sur l’année 2020 et a reporté un objectif clé de rentabilité à moyen terme. »

    Répondre
  • Ca fait entre 11 millions et 20 millions d’euros de pertes PAR JOUR.
    Et les p’tits chérubins d’AF continuent de percevoir leur salaires sans que personne ne se manifeste dans ce pays ?????

    Répondre
  • Les matinales radio balancent 7 milliards

    Répondre
    • Bonjour Patrick DABAS

      J’ai lu 7,1 milliards (pour être précis) dans la presse Web …….. ?
      A un tel niveau de catastrophe on n’en est plus à quelques milliards près !
      Salutations

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.