Accueil » Air France tourne définitivement la page de l’ATR

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Air France tourne définitivement la page de l’ATR

Le centre de formation Hop!Training, partenaire d'Air France pour la formation et l'entrainement des pilotes et équipages d'avions régionaux, a vendu son Full Flight Simulator d'ATR 42/72-500. Le FFS rejoindra prochainement l'Amérique du Sud.

6.11.2019

Le simulateur Full Flight d'ATR 42/72-500 de Hop! Training quitte Morlaix pour l'Amérique du Sud. © ATR

Créé en 1991, Hop! Training by ICARE s’est spécialisé dans la formations sur les avions régionaux pour les pilotes, personnels de cabine, techniciens de maintenance et personnels d’escale. Naturellement lié à l’activité de Britair puis Hop!, désormais intégré sous la bannière générale d’Air France, Hop! Training a investi progressivement dans des outils de formation dédiés à la flotte opérée par la compagnie régionale.

Débutant par un simulateur Full Flight (FFS) d’ATR 42/72 pour son site de Morlaix, Hop! Training, qui possède également des centres à Paris, Nantes et Clermont-Ferrand, acquiert par la suite un FFS de Bombardier CRJ 100/200 et 700 puis d’un CRJ 700/1000 et d’un Embraer ERJ 145 en 2016. Entre temps, le centre de formation fait évoluer son FFS d’ATR pour l’équiper de la version 42-500.

C’est ce dernier que le centre de formation et d’entraînement d’Air France a annoncé le 2 novembre 2019 avoir vendu à un centre de formation basé en Amérique du Sud. La société munichoise FST, spécialisée dans la fourniture et la personnalisation des simulateurs Full Flight, a été chargée de la vente du FFS ATR qui, un an après, a finalement trouvé un acquéreur.

Air France, qui avait annoncé fin 2018 la sortie des 14 ATR de sa flotte d’ici à 2020, tourne ainsi définitivement la page du turbopropulseur pour rationaliser son parc autour des jets, composé aujourd’hui de 24 CRJ700 et 1000 et 38 ERJ145, E170 et E190.

F.M.

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.