Accueil » Biblio – Aviation plus automatique, interconnectée

Biblio – Aviation plus automatique, interconnectée

L'Académie de l'Air et de l'Espace (AAE) vient de publier le fruit d'une étude menée depuis 2013 sur l'évolution des automatismes dans le secteur du transport aérien. A travers 230 pages, l'AAE dresse l'état des lieux en matière d'aviation automatique et préconise des conseils aux opérateurs et industriels pour garantir l'économie et surtout la sécurité à l'horizon 2050.

29.06.2018

L'Académie de l'Air et de l'Espace publie régulièrement des dossiers à destination des décideurs du secteur aérien et spatial. © AAE

A l’heure où les projets d’aviation automatique et connectée deviennent pléthore, l’AAE, dont le rôle est de « favoriser le développement d’activités scientifiques, techniques et culturelles de haute qualité » vient de publier son dossier n°42. Regroupant les travaux de plusieurs de ses membres, réflexions et actes de colloques, l’Académie a souhaité faire le point sur l' »Aviation plus automatique, interconnectée, à l’horizon 2050. »

Au fil de 230 pages, les différents contributeurs tentent d’apporter des réponses à deux questions majeures :

  • comment poursuivre le développement des automatismes de façon harmonieuse dans un objectif de sécurité et d’économie à l’horizon 2050 ?
  • dans quelles conditions peut-on envisager que ce développement permette à terme de modifier la composition des équipages tout en maintenant le niveau de sécurité ?

« Aviation plus automatique, interconnectée, à l’horizon 2050 » – AAE – 232 pages – Bilingue Français/Anglais – ISBN 978-2-913331-73-0 – 15€. © AAE

Cet ouvrage fait suite au dossier n°38, « Comment volerons-nous en 2050? » et développe son argumentaire autour de deux axes. Celui des opérateurs et des industriels engagés dans la voie, désormais acquise, de l’automatisme : l’AAE dresse un état des lieux des technologies actuelles, tout en appelant à la vigilance, notamment en termes de sécurité informatique et d’échanges de données.

Le second axe concerne davantage le pilotage de ces appareils : quelle est la place de l’humain dans ces automatismes? faut-il un pilote à bord? quelle est la solution la plus appropriée entre d’une part l’économie et d’autre part la sécurité? et comment faire cohabiter les deux notions de manière optimale?

Loin d’une vision réfractaire à l’automatisme dans l’aviation, l’AAE souhaite avec ce dossier 42 accompagner les décideurs à apprécier les démarches à effectuer pour arriver à une aviation de transport encore plus sûre et efficace, en utilisant les possibilités offertes par l’automatisation.

Commander le dossier sur le site de l’AAE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.