Accueil » Boeing revoit ses prévisions sur 20 ans en légère hausse

Boeing revoit ses prévisions sur 20 ans en légère hausse

Boeing relève à la marge ses estimations pour le marché aéronautique sur les vingt années à venir. L'avionneur estime à 8.700 milliards de dollars le marché civil et de défense sur dix ans et un besoin de 44.040 avions neufs entre 2019 et 2038.

20.06.2019

P1240686

" Malgré un ralentissement récent de la croissance du trafic passagers et fret, tout porte à croire que notre industrie va poursuivre son cycle d’expansion rentable sans précédent ", assure Randy Tinseth, vice-président du marketing de la division Boeing Aviation Commerciale. © Fabrice Morlon / Aerobuzz

Boeing a présenté au salon du Bourget ses prévisions pour la période 2019-2038, en légère hausse en comparaison des dernières estimations de 2018. L’avionneur prévoit ainsi un marché s’élevant à 8.700 milliards de dollars (+3% en comparaison des chiffres 2018 s’établissant à 8.100 dollars), comprenant l’aviation commerciale et militaire ainsi que les services associés pour les dix années à venir, estimant ainsi le marché à 16.000 milliards de dollars sur vingt ans.

De 42.730 avions en 2018, les nouvelles prévisions sur les vingt ans à venir tablent désormais sur 44.040 appareils, soit à peine 2.000 appareils en plus, majoritairement représentés par les mono-couloirs (32.420 appareils), suivis par les gros porteurs (8.340), les appareils régionaux (2.240) et les avions cargo (1.040 appareils).

L’Asie-Pacifique en tête

Les prévisions de Boeing, sans surprise, mettent largement en avant le besoin en Asie-Pacifique avec 17.390 appareils nécessaires d’ici vingt ans pour un marché de 3.480 milliards de dollars. L’Amérique du Nord et l’Europe arrivent ensuite avec un besoin estimé respectivement à 9.130 et 8.990 appareils.

Quant au besoin en personnels, Boeing table sur 2,2 millions de personnes nécessaires à l’aviation commerciale d’ici à 2038 répartis principalement en Asie (816.000) en Amérique du Nord (415.000) et en Europe (415.000). Parmi ces personnels, les compagnies auront besoin de 645.000 pilotes, 632.000 techniciens et 881.000 agents de bord.

F.M.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.