Accueil » Ca coince aux contrôles aux frontières aériennes

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Ca coince aux contrôles aux frontières aériennes

 

Depuis le renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l’Union Européenne survenu le 7 avril 2017, un grand nombre d’aéroports en région connaissent un allongement « insupportable » des temps d’attente. L’Union des aéroports français monte au créneau et réclame plus de moyens pour les services.

21.04.2017

En tirant le signal d'alarme maintenant, les aéroports français veulent éviter le pire cet été… © Aéroport de Marseille

Jusqu’à présent, seuls les ressortissants des pays tiers (hors UE) faisaient l’objet de contrôles renforcés aux frontières extérieures. Hors depuis début avril 2017, plus personne n’y échappe , mais les moyens ne suivent pas. Contrairement à la police aux Frontières (PAF), les services de douane ne disposent pas de matériels suffisamment performants pour faire face au renforcement de ces contrôles sans dégrader fortement la qualité de service. Or, dans un grand nombre d’aéroports en région cette mission est assurée par la douane.

L’UAF déplore que l’Etat français n’ait pas anticipé d’autant que, comme elle le fait remarquer, «  Les modifications des règles européennes étaient connues depuis de nombreux mois. La France a, elle-même, poussé à Bruxelles aux modifications du code frontières Schengen ». L’UAF appelle donc les pouvoirs publics « à agir rapidement et à répondre dans les plus brefs délais aux besoins en matériel moderne et performant des services afin de stopper la dégradation des conditions d’accueil des passagers ».

« Le contrôle des vols Schengen a déjà fortement dégradé les conditions d’accueil des passagers dans nos aéroports avec l’allongement des temps d’attente. Les retards techniques, suite aux modifications du nouveau code Schengen récemment entré en vigueur, aggravent encore la situation. Les pouvoirs publics doivent agir résolument pour améliorer la fluidité des contrôles aux frontières aériennes de la France. Sinon, cet été, au plus fort de la saison touristique, la situation risque de devenir, dans nos aéroports, difficile » alerte Jean-Michel Vernhes, Président de l’UAF.

8 commentaires

  • lavidurev

    Les équipements de contrôle de certains aéroports français mériteraient d’être améliorés voir changés. Egalement des personnels supplémentaires pourraient être ajoutés ou encore mieux répartis afin d’accroitre efficacement le flux des passagers. Dans d’autres cas, avec des moyens identiques mais mieux gérés les flux de passagers en attente pourraient être absorbés plus rapidement et au moindre coût. Tout cela restera plus facile à dire qu’à faire mais il suffirait parfois d’un peu de bon sens pour améliorer la qualité de ce type de services.
    Schiphol-Amsterdam est un exemple dans ce domaine et son efficacité est prouvée. Elle n’a rien à envier aux autres plateformes de taille équivalente.

  • lotser68

    A l’heure où on a pris l’habitude d’arriver 30 ‘ avant pour l’enregistrement et les turn over en escale des avions d’environ 3/4 d’heure… je sens que la ponctualité dans les aéroports va étre sportive.
    Attendez vous a des renvois de responsabilités vers des gens qui n’y seront pour rien… Cies aériennes, cies de handling, controle aérien et c ets…. le bateau coule normalement quoi..
    Comme d’habitude gouverner ,c’est prévoir… mais ça c’est une autre histoire.

  • BIB57

    La logique voudrait que, maintenant que les contrôles aux frontières extérieures SCHENGEN sont renforcés, les contrôles aux frontières entre les Etats de l’Espace SCHENGEN soient levés, d’autant que ces derniers contrôles ne sont mis en place qu’aux frontières aériennes (c’est bien connus, les terroristes et les migrants illégaux arrivent par avion!).
    La logique oui mais pas les calculs politiciens et la bêtise administrative….

  • bidot jean michel

    Le 17 avril, CDG, retour Atlanta vers 8h, 45 minutes de queue pour les formalités de police.
    Une file spéciale pour les classes affaires et premières, 25 minutes.

    Par ailleurs, est-il normale qu’en France, un service public (le contrôle de police) soit de meilleur qualité pour ceux qui payent plus?

    • Rahsmus

      Non, cela ne semble pas normal … mais reste à l’image de ce que l’on connait déjà :
      le petit reste misérable. Bonne route.

    • LE FLOCH

      Le contrôle aux frontières fait intégralement partie de la prestation servie aux clients. Ils ont investis dans un billet première ou affaires c’est normal que ça aille plus vite pour eux. Soyez rassurés les personnels chargés de la surveillance ne font aucune différence; sur le plan technique la qualite du contrôle est identique.

    • albert06

      il est notoire que la douane manque de personnels, le soir apres 21h à Orly-Sud ( vols Magreb ) deux agents, arrivée de 4 voir 5 appareils, donc c’est la ruée sur d’autres portes reservé aux personnels, donc aucun controle….

      Aux USA, il n’y a pas de controle en sortie, uniquement à l’entrée, c’est logique ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.