Accueil » Happy Airways, une nouvelle compagnie aérienne en projet à Strasbourg

Happy Airways, une nouvelle compagnie aérienne en projet à Strasbourg

Happy Airways ambitionne d'être une compagnie "hybride" proposant à la fois des tarifs "avantageux" avec un service à bord "de qualité". © Happy Airways

Le projet d'installation d'une nouvelle compagnie aérienne à Strasbourg a été présenté le 22 août 2022. Happy Airways ambitionne de s'équiper de deux ATR 72-600 pour relier 14 grandes villes d'Europe. Pour l'instant, la start-up française recherche 4,75 millions d'euros auprès d'investisseurs, mais aussi en faisant appel au financement participatif.

L’ambition des instigateurs de la start-up Happy Airways est de « faire de Starsbourg un hub multimodal international afin de rendre la capitale de l’Europe accessible dans un monde en pleine mobilité. »

Dans son projet, Happy Airways dit vouloir exploiter deux ATR 72-600 de 78 places, « pour commencer ». Les deux avions, pour des vols à partir de 59,99 euros, desserviraient Londres, Lille, Toulon, Bruxelles, Dusseldorf, Berlin, Prague, Vienne, Zagreb, Ljubljana, Venise, Turin, Milan...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Ajouter encore du CO2 dans l’atmosphère alors que les émissions doivent être à zéro en 2050, est-ce bien raisonnable ?
    Cette compagnie vient 10 ou 20 ans trop tôt, avant qu’un transport aérien raisonnable ait vu le jour. Et encore faudra-t-il se battre pour récupérer des émissions négatives (l’objectif est zéro net).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.