Accueil » Le low cost plus que jamais moteur de la croissance française

Le low cost plus que jamais moteur de la croissance française

Pour la première fois, en 2018, en France, le trafic passagers a dépassé la barre des 200 millions sous l’effet low cost qui reste le moteur principal de la croissance française.

21.03.2019

Le low cost représente un tiers du trafic domestique français. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

En 2018, les aéroports français ont traité, très précisément, 206.441.357 millions de passagers, soit une hausse de +4,8% par rapport à 2017. « Les compagnies low-cost ont contribué à hauteur de 66,4% de la croissance française. », souligne l’Union des aéroports français (UAF). « Le trafic low cost représente maintenant 32% du trafic national (34% du trafic métropolitain ».

Alors que le low cost ne représente que 22,3% du trafic des aéroports parisiens qui n’ont aussi progressé que de +3,8% en 2018, il atteint 46,4% du trafic des grands aéroports régionaux. Globalement, en région, le trafic a progressé l’année dernière de +6,0%. Sur les aéroports régionaux de taille intermédiaire (entre 1 et 5 millions de passagers annuels), la croissance est de 54,8%. Et sur les aéroports dits de proximité (entre 100.000 et 1 million de passagers), elle est de 40,6%. « Le formidable essor du transport low cost en France a permis de démocratiser l’accès au transport aérien et de développer le transport aérien au départ et à destination des aéroports en région », se félicite l’UAF.

Un commentaire

  • Azub 06

    Le low cost transporte des passagers tandis qu’Air France se préoccupe davantage d’offrir des salaires élevés et des vols quasi gratuits à son personnel.

    Les passagers Français sont très reconnaissants envers les low cost Anglo-saxonnes d’avoir changé les règles du jeu à leur profit et en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.