Accueil » Les compagnies aériennes française dénoncent l’augmentation des tarifs d’Aéroports de Paris

Les compagnies aériennes française dénoncent l’augmentation des tarifs d’Aéroports de Paris

Le Syndicat des Compagnies AéRiennes Autonomes (SCARA) et la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM) déplorent, tous deux, la décision de l'Autorité de régulation des transports (ART) d’autoriser l'augmentation de +2,5% des redevances d’ADP.

13.01.2021

Pour le SCARA, comme pour la FNAM, les augmentations tarifaires d'ADP vont encore affaiblir les compagnies aériennes françaises vis-à-vis de leurs concurrents européens notamment. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

« Aéroports de Paris (ADP) continue son inexorable politique d’augmentation des tarifs, totalement déconnectée de la réalité du transport aérien et en toute opacité. » Fidèle à sa ligne revendicatrice, le SCARA dénonce avec fermeté le feu vert accordé à ADP par l’ART. La FNAM, comme à son habitude, est plus nuancée. Elle « regrette la décision de l’ART d’accepter la proposition d’ADP d’augmenter les redevances aéroportuaires de 2,5 %, en moyenne, pour la période allant d’avril 2021 à mars 2022, alors que l’inflation en France était de 0,5% en 2020. »

La FNAM affirme que « tous les autres aéroports européens, à part Copenhague et Vienne, proposent des gels, voire des baisses tarifaires. » Quant au SCARA, il rappelle qu’outre Paris, Lyon et Marseille avait également soumis à l’ART des augmentations tarifaires, respectivement de +9% et +8,2% : « les augmentations demandées par ces deux derniers aéroports pour 2021 ont été invalidées par l’ART. »

S’appuyant sur une récente étude d’Eurocontrol, la FNAM affirme que « plusieurs années seront nécessaires pour retrouver le niveau de 2019 et ne prévoit pas un retour d’avant crise avant 2026. » Pour sa part, le SCARA estime que « ADP se devrait de participer à l’effort de l’ensemble du transport aérien en puisant dans ses réserves financières et non pas en alourdissant un fois de plus les charges des compagnies aériennes. »

Le Syndicat déclare que, « en 15 ans, ADP a augmenté ses tarifs de 48,1% alors que l’inflation dans le même temps était de 21,6% et que le prix des billets d’avion a baissé de 10% à 15%. Ces augmentations de tarif de plus de deux fois l’inflation ont largement profité à ADP qui, depuis plus de 10 ans enregistre des bénéfices de l’ordre de 15 % de son chiffre d’affaires. Pour mémoire, les bénéfices des compagnies aériennes se situent en 1% et 4% de leur chiffre d’affaires les meilleures années. »

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Christian Romann

    Je ne suis pas étonné de cette évolution tarifaire, elle est conçue par les mêmes penseurs que ceux qui président aux destinées de la poste et s’étonnent de la régression du courrier papier en renchérissant chaque année le coût de l’affranchissement.

  • BIB57

    Il faudrait peut-être que les compagnies aériennes et leurs représentants prennent conscience que, depuis de nombreuses années déjà, qu’on s’en félicite ou qu’on le regrette, les aéroports sont des sociétés de droit privé et pas des administrations!
    Et ce d’autant plus dans le contexte actuel où si le pavillon français a été largement aidé par l’Etat (au moins AF et Corsair…), les aéroports n’ont que leurs yeux pour pleurer….

  • Tonton Volant

    On disait aussi que le libéralisme consistant à adapter les prix en fonction de la demande fonctionnait parfaitement. Là, baisse du trafic et, contrairement à la doxa néolibérale, ça augmente. Sauf que …
    Ben, on croyait que le bradage d’ADP était passée aux oubliettes, faut pas rêver, ils ne lâchent rien « là-haut » ! Cela fait renchérir (un peu) le prix de vente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.