Accueil » Les contrôleurs aériens dans le collimateur de A4E

Les contrôleurs aériens dans le collimateur de A4E

Airlines For Europe (A4E), la principale association européenne de compagnies aériennes, dénonce l’augmentation des grèves du contrôle de la navigation aérienne (ATC) et demande que soit imposé un préavis individuel de 72 heures aux contrôleurs aériens grévistes.

22.06.2018

Willie Walsh, PDG d’IAG (au centre) et de Michael O’Leary, PDG de Ryanair (à droite) soutiennent qu'en ne protégeant pas adéquatement les vols au-dessus de la France, le droit européen est enfreint. © A4E

Selon A4E, « 2018 s’annonce comme l’une des pires années pour les grèves ATC en Europe. » L’association affirme que depuis le début de l’année, les compagnies aériennes membres de l’A4E ont été obligées d’annuler près de 5.000 vols à la suite de ces grèves, ce qui a eu un impact direct sur quelques 784.000 passagers en Europe. De plus, des millions de voyageurs ont été affectés par des retards de vols, causés par des déroutements de l’espace aérien et la gestion des matières résiduelles.

+300 % des grèves de l’ATC en France par rapport à 2017.

Selon Eurocontrol, 30 % du total des retards enregistrés en mai, soit 39.000 vols environ, sont dus aux grèves de l’ATC. Le contrôle européen projette que le nombre total de minutes de retard en 2018 sera en hausse de 53 % par rapport à 2017 en raison des grèves et du manque de capacité (14,3 millions en 2018 contre 9,3 millions de minutes en 2017).

Willie Walsh, PDG d’IAG (groupe British Airways) a annoncé, qu’avec Ryanair, ils envisagent de déposer une plainte auprès de la Commission européenne car les grèves de l’ATC représentent le plus grand défi pour notre industrie. «  Les grèves continues du personnel de l’ATC à Marseille ont un impact disproportionné sur les compagnies aériennes qui partent de Barcelone puisqu’ils contrôlent les vols dans la majeure partie de l’espace aérien méditerranéen. Pour Vueling, cela veut dire que 50 % de ses vols sont affectés.». La plainte d’IAG et de Ryanair soutiendra qu’en ne protégeant pas adéquatement les vols au-dessus de la France, le droit européen est enfreint.

Les 24 jours de grève en 2018 ont causé 5.000 annulations de vols et des milliers de retards

Pour Michael O’Leary, PDG de Ryanair, « Les prestataires de l’ATC en Europe se rapprochent du point de rupture avec des centaines de vols annulés chaque jour à cause des grèves de l’ATC ou en raison du manque de personnel de l’ATC en Europe. La situation est particulièrement critique les week-ends quand les prestataires britanniques et allemands de l’ATC se cachent derrière des conditions météorologiques défavorables et des euphémismes tels que des « restrictions de capacité », alors qu’en réalité ils ne prévoient pas assez de personnel pour traiter le nombre de vols prévus. »

Rapport accablant du Sénat sur le contrôle aérien français

Pour remédier aux perturbations des grèves de l’ATC, A4E propose que soit imposé une période de préavis individuelle de 72 heures pour les employés qui souhaitent faire grève, d’assurer la protection des survols tout en veillant à ce que celle-ci ne se fasse pas au détriment des services locaux, et une garantie sur les services minimums qui doivent être assurés. Ces revendications rejoignent une des 14 propositions du sénateur Vincent Capo-Canellas qui estime que la loi Diard devrait être étendue aux contrôleurs aériens. Il souhaite que soient appliquées aux contrôleurs aériens « les mêmes exigences qu’aux autres professionnels du transport aérien, à savoir 48 heures de préavis individuel. »

4 commentaires

  • Frenchpilot83

    Et études, et écoles d’ingénieurs, et responsabilités énormes… Pouvez-vous en dire autant? Les salaires et ce que vous nommez « avantages » sont encore dans certains secteurs proportionnels au merite. Vous voulez quoi comme société? Des bourriques payées au Smic dans tous les corps de métiers? Il est beau l’avenir! Les gens qualifiés et intelligents fuient ce pays. Avec une mentalité comme la votre, rien de surprenant!

    • Pilotaillon du 21eme siècle

      Vous mélangez les sujets. C’est bien plus simple !
      Nous ne parlerons pas de responsabilités car le contrôleur fait partie d’un système qui dans sa globalité assure la sécurité. Mes rares visites « en petit pilote invité » dans les salles de contrôle ne m’ont pas fait davatage d’impression que les jobs de toute la filière aéro dont les erreurs peuvent toutes couter cher,…
      Ce dont nous parlons, Sénateurs, compagnies aériennes et les usagers « mineurs »…, fait référence à la difficulté d’obtenir un service normal, sans excès de pouvoir, sans retards dus à des series d’arrets à répétition.
      Compte tenu des niveaux de formation et de la rétribution, le public est surpris d’avoir une seule forme d’expression, la grève.
      Que ces agents ne s’étonnent pas ensuite qu’on soit tenté de regarder d’un peu plus près ce qui se passe. Faites votre cuisine entre vous et assurez un service à minima tel que les pays voisins sont capables d’assurer !
      Classe de CM2 : avez vous compris ?
      Sinon je vous approuve : expatriez-vous.

  • Guynemet13

    Comme ça c’est clair, ceux qui étaient encore aveugles, notamment lors du dernier post, vont peut-être enfin ouvrir les yeux sur l’aberration chronique des grévistes . Comme le disait très justement un précédent intervenant, y ont pas faim ces gens là. Tu m’étonnes, salaire vs horaire + avantagesssssssss !!!!!!

    • Pilotaillon

      Sûr qu’avec autan d’avantages et de rétribution on peut se retrouver hors sol.
      Les contrôleurs qui restent dans leur rôle (a leur place a la radio et non grèvistes) par leur silence, approuvent les agitateurs….
      A quand l’explication de texte en interne ?
      Je leur souhaite productive et efficace rapidement, pour le bien de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.