Accueil » L’intersyndicale d’Air France met fin à la trêve estivale

L’intersyndicale d’Air France met fin à la trêve estivale

Les 9 syndicats qui composent l’intersyndicale d’Air France annoncent un « fort durcissement du conflit qui a débuté il y a 9 mois maintenant ».

30.08.2018

La rentrée s’annonce agitée chez Air France. Les syndicats maison n’ont pas l’intention de laisser au nouveau directeur général du groupe Air France – KLM, le canadien Benjamin Smith, le temps de poser ses valises. Il doit prendre ses fonctions officiellement, au plus tard, le 30 septembre 2018. Comme il quitte Air Canada, le 31 août 2018, il pourrait arriver plus tôt à Roissy-CDG où les syndicats l’attendent de pied ferme.

­Dans un communiqué daté du 30 août 2018, l’intersyndicale annonce en effet qu’ « elle rendra publique sous peu les actions qu’elle proposera à l’ensemble du corps social de la compagnie Air France pour rattraper et mettre fin définitivement au blocage des salaires ». L’intersyndicale réclame 5,1% d’augmentations générales des salaires.

Pour sa part, le groupe Air France – KLM estime que les 14 jours de grèves du premier semestre lui ont couté 335 M€

16 commentaires

  • Tonton Volant

    Tout ce qui est excessif est insignifiant. – Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord
    Quel déchaînement de haine dès qu’il s’agit d’Air France et de ses syndicats ! Pourtant, il n’y a pas un seul commentaire concernant les grèves — dans toute l’Europe — chez Ryanair, condamné à plusieurs reprises comme délinquant social, qui a dû annuler des centaines de vols et concéder des conventions collectives. Étonnant, non ? Peut-être est-ce parce que cette compagnie est le modèle socio-politique que voudraient voir beaucoup ici ?
    Au passage,on ne savait pas que les « € » étaient déjà en circulation en 94. Par ailleurs, tous les partis politiques (et syndicats) reçoivent des subventions au nom du fonctionnement de la démocratie … en ce moment, c’est plutôt des milliards distribués sans raison à une certaine catégorie qui elle n’est pas syndicale !!!

  • Michel BOUR

    Bonjour
    Mesdames et Messieurs les navigants vous avez mangé votre pain blanc. Les privilèges ont une fin.
    C’est fini et ni et ni ! N’espérez pas que ça recommence un jour.
    Remisez votre cravate noire ! Arrêtez de porter le deuil de Mr Jean Mermoz. Lui et ses compagnons de vol ont montré le chemin de la passion et de l’audace. Aujourd’hui la passion d’aviateur a belle et bien disparu. Elle a malheureusement laissé la place à une collection d’avantages devenu indéfendables.
    Allez voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Si par miracle vous trouvez ? Faite le savoir très vite.
    Cordialement
    Michel BOUR

  • HG

    Le salaire possible de Benjamin SMITH : +2M€/an
    15 jours de grève orchestrée par le SNPL et les autres 335 M€…

    Allez Mr Smith, mettez les vite tous au pas ou virez les! Vous avez le soutien des ex- passagers Air France.

  • Fred

    Lamentable. Ils se croient toujours dans les années 80 ou le gouvernement francais pouvait rattraper les caprices des pilotes AF. Ce temps est fini, soit ils le comprennent, soit la compagnie disparait. Pourquoi pas apres tout, c’est ce qui s’est passé pour la SNCM, et finalement on ne s’en porte pas plus mal.

    • Pedrito

      Le gouvernement n’a pas mis une bille dans AF depuis 28 ans …

      • Jacques Charles TAPON

        erreur. le gouvernement donne des subventions annuelles a tous les syndicats. Air france est un nid de syndicalistes qui dirige la sté.
        faut pas rever. suis d’accord avec fred ou Hg : il faut tous les virer ou mettre AF en faillite, ce qui ne saurait tarder compte tenu des intentions à venir.

      • Le Gaulois

        Pour être précis, c’est en 1994 (24 ans) quel’Etat à versé 3,048 Milliard d’€uros, ce n’est pas rien.

  • Piéton 06

    Je suis très content quand ils se mettent en grève, ça fait moins de bruit au-dessus de chez moi.

  • RSA 06

    Tuer AF ne leur serait pas profitable, nul part ils retrouveraient semblable poule aux oeufs d’or sinon ils seraient déjà tous partis y travailler…
    Salaire confortable, voyages à l’oeil, on vient même les chercher chez eux en taxi pour les amener sur leur lieu de travail.
    Il serait temps de grandir, vos caprices nous écœurent.

  • Gérard

    Tous ensemble, tous ensemble, tous ensemble… la grève !!!!!
    Pour le SNPL, tous est prêt, il suffit de s’inscrire ici: http://snpl.com/0-greve-SNPLAF/
    C’est beau la gréviculture syndicale !
    Quand la compagnie Air France aura coulé et qu’ils seront licenciés, ils n’auront qu’à monter leur propre compagnie aérienne…

  • Jean-Marc

    En avant pleins pots direction la faillite et la liquidation d’Air France !!!
    Les clients ne font plus confiance à une compagnie sans arrêt en grève, ça finira comme Panam ou Swissair …. et personne ne pleurera !!!

  • Patrick

    un petit calcul vite fait :
    335.000.000 E / 44262 salariés AF = 7568 euros à éponger par salarié sur le second semestre !
    On rigole plus ?

  • Roland M___

    Le Canadien a été embauché pour mettre les syndicats par terre, c’est pour cela qu’il est payer à prix d’or.
    Pour rappel, voici un exemple du « dialogue social » canadien qu’ont eu à subir les salariés d’Air Canada alors que Benjamin Smith était en fonction : « Le parlement canadien a voté dans la nuit d’hier à aujourd’hui un projet de loi gouvernemental destiné à interdire aux salariés d’Air Canada, en conflit avec leur direction, de se mettre en grève, a annoncé la ministre du Travail Lisa Raitt. Le texte devrait être maintenant approuvé sans difficulté d’ici la fin de la semaine par le Sénat et ratifié par le gouverneur général. Air Canada, premier transporteur du pays, avait menacé les pilotes d’un lock-out (grève patronale, suspendant le fonctionnement de l’entreprise) dans le contexte d’une impasse dans leurs négociations salariales. De leur côté, les personnels au sol avaient annoncé pour lundi dernier une grève qui risquait de perturber fortement le trafic au moment où de nombreux Canadiens voyagent à l’occasion des vacances scolaires d’hiver. Cependant, le gouvernement avait saisi le Conseil canadien des relations industrielles (CCRI), dont l’intervention suspend ce genre d’actions. Apparemment, le gouvernement a estimé que ce moyen était insuffisant. Tant le Premier ministre Stephen Harper que la ministre du Travail ont déclaré que l’interruption des vols d’Air Canada risquait de porter préjudice à la reprise économique du pays. Le syndicat AIMTA représentant les mécaniciens, les bagagistes et les agents de fret a protesté aujourd’hui contre la loi interdisant le recours à la grève. » http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/03/14/97002-20120314FILWWW00573-air-canada-le-parlement-interdit-la-greve.php
    Négocier avec les syndicats des personnels ne lui aurait sûrement coûté moins cher. Mais la la toxa patronale veut « bosse et tais-toi »
    J’engrange les bénèf, mon patron est irresponsable (il coule la boîte et se tire avec des millions) mais les syndicat sont « terroristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.