Accueil » Norwegian joue sur deux tableaux à Roissy

Norwegian joue sur deux tableaux à Roissy

La base parisienne de Norwegian est appelée à disparaitre. Les 286 salariés de la compagnie manifestent mercredi 24 février 2021 pour le respect de leurs droits.

23.02.2021

La base parisienne de Norwegian est rattachée à une filiale irlandaise de la compagnie norvégienne. © Norwegian

Norwegian, en pleine restructuration, a annoncé mi-janvier 2021, avoir décidé d’arrêter toutes ses activités long-courrier. La base française de la compagnie, qui n’opère que des vols long-courriers, est par conséquent condamnée à disparaître. 145 Pilotes, 136 personnels de cabines et 5 employés administratifs, basés à Paris-CDG, sont concernés. Selon le SNPL (Syndicat national des pilotes de ligne), ils craignent que la compagnie norvégienne cherche à « échapper aux paiements des indemnités de licenciement et aux autres règles du droit du travail français ».

En effet, la base parisienne n’est pas rattachée à la maison-mère norvégienne, mais à une de ses filiales irlandaises. « Les salariés français se retrouvent ainsi démunis, car la direction de Norwegian est invisible et silencieuse, et se retranche derrière les liquidateurs désignés par un tribunal irlandais, et peu au fait de la législation sociale française. », affirme le SNPL qui rappelle que « Depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier, Norwegian France a obtenu l’agrément lui permettant de bénéficier du dispositif d’activité partielle pour la totalité des salariés placée à 100 % d’inactivité. » En d’autres termes, le SNPL accuse Norwegian de chercher à se défausser, tout en profitant des mesures sociales mises en œuvre par le gouvernement français.

Les salariés français du groupe aérien Norwegian ont décidé de manifester à Paris, ce mercredi 24 février 2021, à partir de 11 H, place des Ternes, à deux pas de l’ambassade de Norvège.

Norwegian recrute des pilotes long courrier basés à Paris-CDG

Norwegian ouvre le long courrier low cost à Paris-CDG

Norwegian annule 92 Boeing 737 MAX

Le bras de fer entre Norwegian et ses PNC de Roissy continue

 

 

 

 

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

7 commentaires

  • Joé Garret

    Visiblement, une vraie direction

  • lavidurev

    https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01622795/document
    Un memoire qui explique l histoire des low-costs dont celle de NAS (Norvegian) et ses filiales etrangeres. 2016-2017
     » NAS utilise une structure de conseil unitaire, composée actuellement de 7 membres. Le président est Bjørn Kise, qui possède une vaste expérience juridique et représente le plus grand actionnaire de NAS, HBK Invest. Les six autres membres du conseil sont des administrateurs indépendants, dont trois sont des représentants des employés. Ils possèdent tous une connaissance approfondie du secteur de l’aviation ou d’autres secteurs de consommation et possèdent des expériences professionnelles dans les domaines de la finance, des marchés financiers et du marketing. »

  • rouviere

    Bien plus tordu que Ryanair. D’ailleurs, qu’est-ce qu’ils en pensent les habituels pourfendeurs de la Compagnie à la Lyre?…

  • Catherine Bouroullec
    Catherine Bouroullec

    Une petite question, au passage:
    « Depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier, Norwegian France a obtenu l’agrément lui permettant de bénéficier du dispositif d’activité partielle pour la totalité des salariés placée à 100 % d’inactivité. »……
    La question est: QUI le leur a donné, cet agrément, et sur la base de QUELLE législation ??????
    Encore une belle manifestation de la grande spécialité française qui consiste à se tirer une balle dans le pied à la moindre occasion….. :'(

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.