Accueil » Qantas embarque ses voyageurs à travers son histoire

Qantas embarque ses voyageurs à travers son histoire

Dans une nouvelle vidéo de sécurité diffusée à bord de ses avions, la compagnie aérienne Qantas raconte ses presque 100 ans d’histoire.

29.02.2020

Bienvenue à bord de ce Lockheed Constallation de Qantas.... Les consignes de sécurité vont bientôt débuter ! © Qantas

Dans le cadre de son centenaire célébré cette année, Qantas a choisi d’embarquer ses passagers dans un voyage original à travers le temps… Les consignes de sécurité propres à chaque vol sont ainsi racontées à travers les époques. Entre poésie, rêve et document, la narration et les séquences nous ramènent aux tous débuts en 1920 avec en ouverture l’Avro 504 (exposé au Qantas Founders Museum) et miraculeusement remis en vol grâce à des montages numériques.

Un tournage particulier dans un décor original où le pont supérieur d’un B747-200 des années 70 est habillé d’époque. © Qantas

« C’est vraiment un hommage à un siècle à notre peuple, aux styles changeants et aux innovations de Qantas. La seule chose qui n’a jamais changé, c’est notre engagement envers la sécurité » précise Alan Joyce le PDG. « Cette vidéo nous ramène aux différents avions, de services et d’uniformes qui ont fait partie de notre longue histoire. Elle rappelle la contribution de Qantas et de son peuple dans le développement de l’aviation, comme l’invention du toboggan, ainsi que son rôle dans la connexion de l’Australie avec le reste du monde », a-t-il rajouté.

Huit minutes dignes d’une production cinéma avec des étapes clés de l’histoire de l’aviation de 1920 à nos jours. Certaines scènes ont été recréées avec les conditions de vie de l’époque, on y voit aussi le célèbre De Havilland 86 des années 30… Des mois ont été consacrés à la recherche et à la recréation des avions, uniformes et emplacements. Même les moustaches des hommes ont été refaites de même une cinquantaine de perruques utilisées… Chaque scène est historiquement exacte comme le hangar original à Longreach, un service de thé de 1940, de panneaux d’un Boeing 747-200 récupérés dans le désert de Mojave pour reconstituer le pont supérieur des années 1970…

Tous les personnages du film sont de réels employés, comme Chelsea, hôtesse de l’air, qui apparait dans l’uniforme rouge vif des années 1960. JB

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

4 commentaires

  • Vladimir_K
    Vladimir_K

    Je sais que c’est à contre-courant du monde actuel, où l’économie et l’environnement prime, mais j’aimerais vraiment qu’une compagnie aérienne organise de temps en temps des vols dans des « Old-timers » décorés d’époque : faire un Paris-New York en Boeing 707 ou DC-8, un Paris-Nice en Caravelle ou encore un Londres Moscou en BAC-111 par exemple…

    Je sais, je rêve en couleur, ou en noir et blanc.

  • davidjm4711@yahoo.fr
    davidjm4711@yahoo.fr

    Dans ma carrière au sein d’AF Cargo j’ai eu l’occasion d’être confronté aux problèmes de sécurité au travail et les analyses des normes QANTAS Queensland And Northern Territories Aerial Services m’ont bien aidées.

  • Catherine Bouroullec
    Catherine Bouroullec

    No matter how far or how wide I roam, I still call Australia home…. Ce sont les paroles de la chanson chantée par les enfants à la fin, l’hymne de Qantas qui est aussi l’hymne non-officiel australien.
    Ce film est superbe, quelle créativité, quel bonheur de revoir ces vieux avions en situation ( même si hélas ce sont forcément des images de synthèse….)

    • Pilotaillon du 21eme siècle

      Oui, d’autant que les (r)évolutions des modes des transport vont certainement pousser ces images au musée… définitivement.
      Bonne idée et joliment réalisée : des images de l’histoire pour nous donner l’élan de prendre (encore) l’avion pour des déplacements indispensables seulement …
      Il ne faudrait pas que nos enfants oublient trop vite. Pour un ado, un téléphone avec un fil, plus fort avec un cadran type S63, n’est simplement pas imaginable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.