Accueil » Transport Aérien – brèves » Report de la mise en service du CDG Express à fin 2025

Report de la mise en service du CDG Express à fin 2025

Le CDG Express est un projet de 1,8Md€, qui devrait intégralement financé par ses futurs clients, à hauteur de 60%, et par les passagers de l’aéroport, à 40%. © SNCF

La ministre des Transports a choisi de privilégier les voyageurs du quotidien du RER B pendant les travaux du CDG Express.

Compte tenu de l’ampleur de l’ensemble des travaux prévus sur l’axe ferroviaire Nord d’ici les JO de 2024, deux scénarios étaient envisagés :

  • Soit le respect de l’échéance des JO de 2024 pour le CDG Express, mais sans réaliser l’ensemble des opérations associées ;
  • Soit la réduction de l’impact pour les voyageurs du quotidien et du risque pour SNCF Réseau, en repoussant la mise en service du CDG Express à fin 2025.

Le Gouvernement a finalement décidé de retenir le second scénario, à savoir un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Le statu-quo vaut davantage que le progrès… sous les coups d’une minorité assourdissante sans autres argument que le bruit, la violence ou les freins juridiques, liés à la forme des dossiers.
    On oublie souvent que le coût des travaux de faisabilité et d’études sont tout bonnement perdus, par obsolescence.
    Ces coûts existent, sont noyés dans les budgets des promoteurs, des services qui doivent préparer l’avenir et répondre aux attentes des usagers contribuables ou de leurs clients.
    Au fond, la situation des clients ou des contribuables est assez semblable car ce sera toujours l’un des deux qui assumera la dépense au final.
    Alors oui, c’est absolument normal de considérer l’avis de tout un chacun jusqu’à ce que cet avis ne coûte trop à la collectivité.
    NDDL, Roissy Express et tant d’autres ont déjà créé des dépenses inutiles sans que les détracteurs ne s’en rendent compte, ayant l’idéologie et refus comme seul objectif.
    Ces opposants donnent l’impression de n’être que des activistes aveugles, ignorant le contexte et la performance collective. Dans un monde ouvert, il nous faut sans cesse nous améliorer en terme d’économie ou d’écologie .
    Quand verra-t-on enfin des oppositions s’appuyant sur des propositions réalistes, bénéfiques à tous ?

    Répondre
  • Ce transport est vraiment affligeant…. depuis longtemps ADP et Air France avaient pour projet un RER dedié aux aérogares, utilisant la ligne déjà existante, tollé generale un RER qui ne s’arreterait pas dans les gares traversées…. racisme, il avait également prevu d’ajouter au RER des wagons propres à AF au couleur de la cie et clos sur la distance, discreminations, vis à vis des banlieues encore….tous ces projets ont 30 ans au minimum…

    Répondre
  • par Azub Tricon 06

    En 2025 il y aura des taxis drones Ratp électriques, c’est Aerobuzz qui l’a dit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.