Accueil » Tahiti-Faa’a affiche une prometteuse croissance de près de 8% en 2018

Tahiti-Faa’a affiche une prometteuse croissance de près de 8% en 2018

L’aéroport de Papeete a gagné 101.516 passagers en un (+7,9%). L’impressionnant développement de l’offre long courrier laisse présager la poursuite de cette croissance en 2019, sur un rythme comparable.

21.01.2019

Face aux nouveaux entrants que sont French Bee (groupe Dubreuil) et United Airlines (66.000 passagers à eux deux), Air Tahiti Nui a perdu 7,4 points de marché en 2018, mais seulement 4.000 passagers sur la desserte long courrier de Tahiti-Faa'a. © Air Tahiti Nui

Tahiti-Faa’a a fini l’année 2018 sur un trimestre explosif : +15,1% en octobre, + 20,3% en novembre et +17% en décembre. C’est évidemment le trafic international avec l’arrivée de nouvelles compagnies qui dynamise la plate-forme. A fin 2018, les acteurs historiques demeurent en tête, mais avec des parts de marché en repli : Air Tahiti Nui (58,2%, -7,4 points), Air France (11,7%, -1,8 point) et Air New Zealand (9,1%, -0,1 point).

French Bee, petite soeur d’Air Caraïbes (Groupe Dubreuil), qui a démarré ses opérations en mai 2018, se classe 4ème avec 8,2% de part de marché, devant United (qui a débuté fin 2018), Latam et Air Calin. La société Aéroport de Tahiti note « un léger tassement des opérateurs historiques » et que « l’arrivée de French Bee a permis de stimuler le marché de manière significative et que le taux de cannibalisation sur les opérateurs historiques reste largement minoritaire ». ADT note que cette croissance du trafic international n’a pas entrainé celle du domestique. Elle est néanmoins de +5,6%. Il semblerait que les passagers de French Bee sillonnent moins l’archipel et fréquentent moins les luxueux complexes hôteliers de Bora Bora notamment. Il s’agirait plus d’une clientèle VFR (Visiting Friends & Relations). A noter toutefois que l’arrivée annoncée d’une deuxième compagnie domestique, concurrence d’Air Tahiti, pourrait stimuler le trafic intérieur. En attendant, les 3 autres aéroports gérés par ADT progressent également en 2018 : Bora Bora (+5,4%), Raiatea (+4,8%) et Rangiroa (+9,2%). Au final, sur l’ensemble de ses quatre sites, ADT a franchi la barre des 2 millions de passagers en 2018.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.