Accueil » Virgin Atlantic se place en faillite aux USA

Virgin Atlantic se place en faillite aux USA

La compagnie aérienne britannique a annoncé s'être placée sous la protection du Chapitre 15 pour ses opérations aux États-Unis. Une mesure de sauvegarde qui vise à tenter le sauvetage de la compagnie après avoir essuyé le refus d'aide financière de la part de Londres.

5.08.2020

Virgin Atlantic tente de se sauver en attendant la confirmation du plan de sauvetage annoncé à 1,2 milliard de livres. © Virgin Atlantic

Seules les activités de Virgin Atlantic Airways aux États-Unis sont concernées par ce placement en liquidation sous le « chapter 15 ». La compagnie du milliardaire Richard Branson a repris les vols depuis la Grande-Bretagne à la fin juillet 2020 et ses activités en Europe ne sont pas concernées, pour l’heure.

Le chapitre 15 du Bankruptcy Code permet à une société étrangère ayant une activité aux États-Unis de sécuriser ses actifs en se prémunissant contre les saisies. Virgin Atlantic s’est ainsi placée sous la protection du chapitre 15 en attendant la validation de son plan de sauvetage d’1,2 de livres, annoncé en juillet 2020. Sans ces fonds, la compagnie avertit qu’elle sera en manque de liquidité à partir de septembre 2020.

Le gouvernement du Royaume-Uni ayant refusé son aide financière à la compagnie, en difficulté avant la crise du COVID-19, Virgin Atlantic compte sur l’aide salutaire de son propriétaire et actionnaire majoritaire Richard Branson ainsi que son actionnaire à hauteur de 49%, Delta Air Lines, pour empêcher l’arrêt pur et simple de ses activités en Europe.

La compagnie britannique a déjà annoncé la suppression de 3.500 emplois.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Jean Baptiste Berger

    Branson n’est certainement pas le plus mauvais patron du monde.
    Ses sociétés il les a créées de toute pièce son personnel est convenablement rémunéré et on ne peut quand même pas le blâmer d’utiliser des dispositions juridiques applicables à tous pour minimiser la casse dans celles qui sont touchées par l’épidémie et les mesures d’état qui en résultent.
    Rien à voir avec le quarteron de patrons Français cooptés parmi les copains de classe de la même grande école et qui sont « nommés », avec le feu vert de leurs homologues énarques au gouvernement du moment, à la tête de grands groupes qu’ils n’ont sûrement pas inventés/créés !
    Rien à voir non plus avec le patron de Ryanair qui, lui, exploite délibérément toutes les dispositions anti sociales que nos mêmes énarques ont favorisées en Europe pour se gaver à la tête d’une société qui vit de l’esclavage…(Idem pour Norvegian).
    Sans l’Europe des voyous spéculateurs, Ryanair et Norvegian n’existeraient même pas !
    Le libéralisme de ces gens-là n’a rien à envier au communisme de Staline.

  • Joel

    Il n’y a pas qu’aux US

  • Tonton Volant

    propriétaire et actionnaire majoritaire Richard Branson
    Quel est le montant de sa fortune ? Toujours les mêmes « actionnaires » pour engranger, pas pour débourser.*
    * Nul doute que ce commentaire va faire réagir …

    • Jean-Mi

      Oui, je pense que ça va faire réagir, car on ne pourra pas reprocher à Richard Branson, comme feu Paul Allen, de faire beaucoup de mécénat et de financer très largement des projets très exotiques et pharaoniques. On reparle du Virgin Global Flyer ? De Virgin Galactic ? Et d’autres encore… Des records certes, des coups de com’, mais ça fait rêver des gens, ça fait même avancer la technique !
      Je préfère largement un mec comme Branson que ces actionnaires discrets et ces fonds de pension qui engrangent et ne font rien avec.

    • PlasticPlane

      Oui ! D’accord avec vous 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.