Accueil » Bouquet de cocardes dans le ciel de Malte

Après trois ans d’absence, le 26ème Malta International Airshow a fait son retour sur le petit archipel et plus petit État de l'Union européenne. Sur place, Aerobuzz.fr a rencontré son organisateur Joe Ciliberti, capable de faire venir aussi bien les Red Arrows qu’un Chinook de l’Armée de l’Air Libyenne. Sous le soleil méditerranéen, cet événement attire les pilotes, principalement militaires du monde entier…

1.10.2021

Le 26ème International Malta Air Show a accueilli huit pays dont l'Italie avec entre autres ses Tornado. © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Le Malta International Air Show est un événement très attendu, à la fois des Maltais et des patrouilles acrobatiques de nombreux pays pour lesquelles il s’agit souvent de clôturer leur saison dans un cadre idyllique. A la veille du meeting, qui s’est déroulé les 25 et 26 septembre 2021, Joe Ciliberti, homme d’affaires à la retraite, organisateur et Président de la Malta Aviation Society, court de partout…L’organisation millimétrée est perturbée jusqu’à la dernière minute…

Au loin un chasseur F-16 en train de se poser…. « Il est OK mais c’est un atterrissage d’urgence » nous informe-t-il… Nous apprendrons plus tard que le F-16 Solo Display de la Belgian Air Force n’a pas volé (y compris le spare) pour cause « d’anomalies », au grand regret de son pilote Stefan Darte alias « Vador » qui devait clôturer à Malte non seulement sa saison mais aussi son poste de pilote démonstrateur.

AMX et Tornado de l’Armée de l’Air italienne, les stars du « display static » au Malta International Air Show 2021. © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

« Nous devions aussi avoir pour la première fois l’Armée de l’air tunisienne, Indienne avec deux Antonov AN-32 et même les algériens, mais les restrictions sanitaires pour ces 3 pays ont été levées trop tard, il y a moins d’une semaine » regrette Joe Ciliberti qui pour autant doit refuser du monde. « Les forces armées aériennes du monde entier se pressent pour participer ! » s’exclame-t-il…

Les Red Arrows font le show côté plage

Malgré l’épée de Damoclès du Covid qui plane encore, le Malta International Air Show a bel et bien eu lieu. Huit pays participaient aux côtés de Malte, la Belgique, Italie, France, Danemark, Allemagne, Suisse, Turquie, et le Royaume-Uni avec ses Red Arrows de la Royal Air Force, des habitués, il s’agit de leur 9ème visite.

Les démonstrations aériennes se tenaient l’après-midi sur la baie de Buggiba au Nord de l’île, « une baie longue de 6,7 KM où un quart de la population maltaise (soit environ 115 000 ha) va se presser durant ces 2 jours » nous annonce fièrement Joe Ciliberti.

Pour faire venir les Red Arrows au Malta International Air Show, les organisateurs ont du débourser un forfait weekend de 35 000 euros. © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Aerobuzz.fr n’a pu le vérifier en détail mais il y avait bien foule sur les plages pour admirer les avions, malgré parfois des longueurs sans explications d’une quinzaine de minutes entre les différents plateaux…

Une Alouette III puis un Beech Super King Air (avion de reconnaissance et de surveillance maritime) des forces armées de Malte ont ouvert le show de trois heures sous l’hymne national, suivi entre autres du F-16 Solo Turc, du Rafale Solo Display, et d’une superbe démonstration de la PC-7 Team Suisse. Un F-18 (lui aussi de l’armée de l’air helvétique), pourtant inscrit au programme n’a pas pointé le bout de son nez, alors que les Red Arrows ont clôturé le spectacle entre ciel, terre et mer durant près de 30 minutes. Le public est conquis !

Du Tornado au C-130 Hercules côté tarmac

Le matin et jusqu’à 14H, le public (entre 8 et 10 000 personnes sur les deux journées selon l’organisateur) muni de billets payants vendus uniquement en ligne (11 euros l’entrée) pouvait approcher quelques machines (et leurs équipages) sur le static display (situé sur l’aéroport international de Malte devant les hangars flambants neufs de Lufthansa Technik) à Luqa.

Aux côtés d’un AMX, deux Tornado de l’Italian Air Force, plusieurs hélicoptères AW139 et AW 169 de la Sécurité Civile italienne, douanes italiennes, forces maltaises… Les passionnés petits et grands pouvaient aussi admirer de près un Transall C-160 de la German Air Foce à côté d’un Lockheed C-130H Belge.

Un espace dédié pour les spotters était même prévu proche des taxiways, avec une mise à jour en ligne des départs et arrivées des appareils. Rafale, F-16 et patrouilles étaient quant à eux à l’écart, « faute de place » nous explique Joe Ciliberti « car cette zone de l’aéroport, anciennement appartenant à la Royal Air Force, est toute neuve et non complètement terminée. Nous aurons plus de place pour les prochaines éditions. »

A l’époque de la Royal Air Force

La Malta Aviation Society, organisateur du meeting, trouve ses origines dans les années 70 avec un groupe de jeunes passionnés et spotters (dont faisait partie Joe Ciliberti) qui venaient admirer les escadrons de la Royal Air Force à travers les clôtures du terrain militaire de l’époque (devenu ensuite l’aéroport civil international). Au fil des années, ils ont sympathisé avec les pilotes, organisé des rendez-vous, expositions et rencontres régulières jusqu’en 1993 où le premier meeting aérien était lancé.

Joe Ciliberti, Président de la Malta Aviation Society. En 1971, âgé de 11 ans, son école était toute proche de la base militaire de la RAF. Il allait admirer les avions de la Royal Air Force à travers les clôtures… © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

« Malte ne fait aujourd’hui plus partie de l’OTAN, il n’y a aucun enjeu stratégique pour les forces aériennes de venir participer à ce grand rendez-vous annuel. Les pilotes viennent tout simplement pour le plaisir, c’est une distraction pour eux, ils sont ravis de voler dans ce cadre magnifique, avec des conditions météo idéales, loin de leur hiérarchie et de leurs bases… C’est pourquoi le Malta International Air Show est en premier lieu un meeting militaire. » explique Joe Ciliberti à Aerobuzz.fr.

Susciter les vocations

C’est aussi une affaire de lobbying et de vocations. « C’est l’essence même de notre Society » explique Joe Ciliberti. « Nous sommes tous des bénévoles, beaucoup travaillent au sein de l’Armée de l’Air Maltaise. Au fil des années, beaucoup de jeunes visiteurs émerveillés sont devenus pilotes civils ou militaires. Le directeur de la tour de contrôle de l’aéroport est l’un d’entre eux… Le Commandant de bord du Challenger de la Reine du Danemark exposé cette année sur le statique, est lui aussi maltais ! Il est venu pour la première fois admirer les avions avec son oncle à l’âge de 6 ans… De générations en générations cela crée un réseau… et des vocations ! »

Depuis ses débuts, le Malta International Air Show a accueilli entre autre des F-15 israéliens, L-39 Tchèque, F-14 Tomcat de l’US Navy, Douglas A-4 Skyhawk, la Patrouille de France, les Frecce Tricolori et la patrouille Aquila (Espagne) et même un Chinook Libyen en 2012 après la chute de Khadafi « ce fut la première fois qu’un aéronef de l’Armée de l’Air Libyenne était présent à notre meeting. » Et pour les prochaines éditions ? Joe Ciliberti rêve de voir le F-35 américain sur son tarmac. Des discussions sont déjà en cours nous a-t-il confié, le sourire aux lèvres…

Jérôme Bonnard

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.