petit fute

Accueil » Culture Aéro » Dans les coulisses de la 31ème édition d’Airexpo

Dans les coulisses de la 31ème édition d’Airexpo

Le 20 mai 2017, sur l'aérodrome de Muret Lherm en Haute-Garonne, se tiendra la 31ème édition du meeting aérien Airexpo sur le thème « L'aviation de demain ». Cette manifestation aéronautique qui revendique le troisième rang national après le Salon du Bourget et La Ferté-Alais, a la singularité d'être organisée par des étudiants.

Le plateau avion Airexpo se veut large et représentatif du monde de l'aéronautique. Aviation légère, de collection, militaire et Aviation de demain seront au rendez-vous.
© Airexpo

Depuis 1987, l’association Airexpo organise annuellement son rendez-vous aéronautique. Une de ses spécificités, et pas des moindres, se trouve dans son équipe d’organisation pour la moins atypique. En effet, depuis 31 ans, Airexpo offre l’opportunité unique à une équipe d’une quarantaine d’élèves de première année des prestigieuses écoles toulousaines de l’ENAC et l’ISAE-SUPAERO de vivre de l’intérieur, l’organisation d’un meeting aérien de grande ampleur. Avec une notoriété qui ne cesse de croître, Airexpo s’est imposé au fil des années comme le plus grand meeting aérien du Sud-Ouest du pays avec ses 30.000 spectateurs revendiqués.

Transfert d’expérience

L’organisation d’un tel événement étant d’abord et avant tout une affaire d’expérience, chaque année, un passage de témoin est réalisé entre les jeunes recrues et ceux terminant la première année d’ingénieur. Louis Ebel, le président Airexpo 2017 explique : « L’équipe d’organisation ne part pas de zéro et s’appuie sur l’expérience des anciens. Une expérience de 30 années, c’est précieux ! » Une expérience accumulée qui a permis de mettre en place un système d’organisation et de transmission des savoirs bien rodé aujourd’hui.

L’équipe Airexpo au grand complet. Chaque année renouvelée, elle permet de faire naître de nouvelles idées, de nouvelles thématiques et de créer de nouveaux tableaux pour les démonstrations en vol. © Airexpo

 « Chaque année, une passation se fait entre les anciens et les nouveaux lors de réunions. Ensuite, on définie le thème, les tâches de chacun. Chaque personne voulant s’engager reçoit un dossier avec la liste des choses à faire, les délais à tenir ainsi que toutes les procédures à suivre pour y arriver. C’est le fruit de l’expérience accumulée » précise le président. Outre le réseau des anciens élèves toujours très actif prêt à les aider, les jeunes organisateurs, futurs ingénieurs, peuvent s’appuyer sur l’expérience de l’homme qui sera le chef d’orchestre le jour du meeting : Daniel Binard. Cet ancien ingénieur de la DGAC et directeur des vols de Airexpo depuis 19 ans est rapidement devenu un personnage indispensable dans l’organisation, dont l’expérience et le savoir faire sont loin d’être négligeable. « Il a le recul nécessaire sur le meeting et son organisation pour nous empêcher de faire fausse route. C’est notre conseiller à tous ! » rajoute t-il.

Se renouveler pour mieux créer

Airexpo s’inscrit dans une dynamique d’évolution permanente qui donne à chaque édition un nouveau visage et une personnalité. De la Patrouille de France jusqu’à l’Airbus A350 présenté durant l’édition 2016 en passant par les légendes militaires telles que le Rafale ou le Spitfire, Airexpo doit continuellement se réinventer. L’organisation repose sur une équipe de 40 personnes avec pour chacune des missions variées comme en atteste l’organigramme de l’association : communication, logistique, gestion du plateau avions, relations partenaires. Il y en a pour tout le monde !

Airexpo, c’est 200 bénévoles qui contribuent au succès du meeting aérien. Si d’aventure l’expérience vous tente… © Airexpo

La tache la plus longue et la plus complexe reste l’élaboration du dossier pour la préfecture dont est chargée Pauline Sanseigne, Responsable administratif. « Les institutions ayant l’habitude de recevoir notre demande pour faire un meeting aérien, au fil des années, ça devient plus simple au niveau de la préfecture » Il faut aussi démarcher les nombreux sponsors qui font que Airexpo existe financièrement : Airbus, Thales, ATR Aircraft, Dassault Aviation et Total, en particulier.

Chaque année, une quarantaine de jeunes élèves ingénieurs et techniciens supérieurs s’engagent dans l’aventure Airexpo. Cette expérience humaine inoubliable est souvent, pour eux, leur première expérience professionnelle. © Airexpo

A la tête de chaque commission se trouve un responsable, le tout étant chapeauté par le bureau de l’association avec le président. Malgré tout, l’épine dorsale de tout événement reste la main d’œuvre au sol qui s’activera le jour J. «  La cheville ouvrière de Airexpo reste les 200 bénévoles, élèves ingénieurs, techniciens aéronautiques et toute autre personne le voulant qui participent à l’événement en accueillant les visiteurs, en leur donnant des renseignements, en gérant les parkings. Ils sont indispensables ! » confirme Louis.

Minimiser les risques : un impératif

En ce qui concerne la réussite de l’événement, le facteur déterminant, mais incontrôlable, reste celui de la météo. Depuis l’an 2000, trois éditions ont ainsi été annulées pour cette raison. Pour anticiper les conséquences financières, l’association souscrit des assurances. « Il en va de la survie des éditions suivantes d’Airexpo. » affirme Lorène Authier, trésorière d’Airexpo. « Si le risque météo est trop important, on prend la décision d’annuler le meeting » ajoute t-elle.

Cette année encore, 30.000 spectateurs sont attendus dont 1/3 sont des enfants. Par le spectacle qu’il propose, les idées qu’il véhicule, le meeting aérien Airexpo est un ambassadeur de l’aéronautique, notamment auprès des plus jeunes. Le podium des commentaires de l’Armée de l’air joue ce rôle d’interface entre le public et l’Aviation. © Airexpo

« Les risques existent mais cette aventure est si passionnante ! Cette année encore, nous ferons découvrir notre passion sous un nouveau jour avec les avions de demain. L’hélicoptère Volta de l’ENAC sera présent. On attend aussi un A350-1000 de Airbus ainsi que d’autres avions récents et en développement. Airexpo nous prend beaucoup de notre temps de travail à l’école. On n’y passe parfois les week-end mais c’est à vivre. En espérant que le public sera au rendez-vous ! » déclare le président de Airexpo.

Jean-François Bourgain

A propos de Jean-François Bourgain

Pilote d'avion léger par passion et journaliste pour le plaisir, Jean-François BOURGAIN a rejoint AéroBuzz en juillet 2016. Il couvre, en particulier, l’actualité culturelle aéronautique. Cet étudiant fanatique d'aviation, détenteur du BIA et de la licence de base de pilote d'avion apporte son expérience, ses connaissances et surtout sa passion.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

cfc
Bannière Tbm910

Sur Facebook