Accueil » Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde

Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde

Edouard Chemel, emblématique pilote de Concorde, est décédé à l’âge de 84 ans. Celui qui fit toute sa carrière de pilote de ligne au sein d’Air France était aussi un auteur. Son nom est notamment associé au monumental ouvrage « Chroniques de l’aviation » paru pour la première fois en 1991.

17.02.2014

La communauté Concorde est en deuil : Edouard Chemel, qui était né en octobre 1929, vient de s’éteindre. Il avait remarquablement servi la cause du transport aérien, celle d’Air France, et, bien sûr, Concorde. Il avait d’ailleurs intitulé son autobiographie « Concorde mon amour, le petit télégraphiste devenu pilote du supersonique présidentiel » (Editions Privat, Toulouse, 2013).

Ce fut une carrière exemplaire, à mi-chemin entre rêve et réalité, l’histoire d’un jeune passionné qui aurait pu rester en marge d’une telle aventure mais dont la volonté et le courage renversèrent les montagnes. D’où son entrée au sein de la compagnie nationale après avoir contourné tous les obstacles et une carrière bien remplie en même temps que l’illustration vivante de l’évolution fulgurante du transport aérien au fil des décennies.

Edouard Chemel a en effet pris les commandes des DC-3, DC-4 et Constellation, puis celles des Caravelle, 707 et 747, pour aboutir au supersonique. Au total, 22.000 heures de vol, dont 2.000 sur Concorde. Mieux, il a séduit ses proches : son frère, ses deux enfants, sont eux aussi pilotes de ligne.

Il fut infatigable à défendre les couleurs de Concorde, à vanter les mérites de cet appareil exceptionnel. Sa verve se retrouve dans ses nombreux écrits, au demeurant de qualité, son champ d’action s’étant élargi très tôt. Dès 1991, en effet, il avait assuré la rédaction en chef d’un ouvrage monumental, « Chroniques de l’aviation » (Editions Jacques Legrand, 1991), chronologie largement illustrée bientôt considérée comme un précieux instrument de travail. D’autres écrits tenaient plutôt de la monographie (La Vie du Concorde, Le Cherche Midi, 2004).

Restera, atout tout, solide œuvre maîtresse, l’autobiographie, une histoire émouvante, partie d’un village de 700 habitants situé au cœur de l’Allier, la fascination pour l’aviation née d’un meeting aérien organisé à Moulins pendant l’été 1937 et des débuts modestes dans la vie active en qualité de radiotélégraphiste PTT de 2e classe, en octobre 1947. Puis l’entrée chez Air France, « une famille », douze mois plus tard. L’autodidacte éclairé a aussitôt donné toute la mesure de sa volonté de progresser et il a été brillamment récompensé. Chemel va nous manquer.

Pierre Sparaco

Retrouvez nous en podcast et vidéo

15 commentaires

  • Watelet jean Claude

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    Edouard et son épouse était pour moi et ma famille un couple simple et très sympathique que je n’oublie pas.
    Ci joint une photo prise chez moi en toute simplicité.

  • ICARE

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    Votre rencontre m’a marqué pour le restant de ma vie, le moment que nous avons partagé plein de complicité ainsi vos paroles bienveillante m’accompagne encore aujourd’hui dans succès comme dans les obstacles.

    « Quand on a eu un parcours tel que le notre, on ne doit avoir peur de rien »

  • Isabelle

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    j’ai le coeur serré … Je l’apprends à ‘instant . Un passé qui tourne la page .. Tu as pris ton dernier vol pour tout loin cher Edouard .. Je n’oublie pas nos partages musicaux . Ma première guitare flok c’est toi qui me l’a ramené à Téhéran .. Amitié et souvenir à Elisabeth qui me fit faire mon premier vol en planeur à Coulommiers il y a… plus de 30 ans !…

  • bougas

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    adieu tato,nous avons debutté tous les deux dans la vie active toi etudiant et moi petit boucher a paris rue Rochechouart nous t’avons offert un toit pour dormir quand tu ne pouvait plus payé ton hotel nous avons passé de tres bonnes journées avec nos femmes toutes deux et les enfants ensuite tu est devenu un grand monsieur et moi boucher,nous avons passé de bons moments devant la table nous y pensons souvent,tu est le roi du concorde et nous t’avons toujours admiré quand tu était chez nous dans notre campagne tu attendait 11 heures pour voir le concorde passé et la tu était tranquille que de souvenirs pour nous!!!!!!!!!

    • Jean-José WANEGUE

      Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
      Cher Monsieur Bougas
      C’est par Hubert Guyonnet que j’ai appris la disparition soudaine d’Edouard Chemel. Malheureusement je n’ai pas pu me libérer assister à ses obsèques et venir lui rendre un dernier hommage. Tout comme Hubert Guyonnet il avait suivi les cours d’opérateur radio de l’école ECTSF de la rue de la Lune, une école qui leur a ouvert les portes du ciel.
      J’ai fait la connaissance d’Edouard Chemel alors que l’école dont il était issu m’avait demandé de retracer l’histoire pour la célébration de son 90ème anniversaire. Je l’ai donc rencontré à plusieurs reprises et j’ai découvert là à la fois un très grand monsieur, mais aussi quelqu’un d’une très grande simplicité et qui sans vouloir donner de leçons, laisse à qui veut bien l’écouter le plaisir de cueillir au passage une remarquable leçon de vie. Son amour pour l’aviation et pour Concord n’avait pas de limite. Je peux le dire à présent, et ce n’est pas trahir sa mémoire bien au contraire, je l’ai vu laissant échapper des larmes sur son visage à l’évocation de certains de ses souvenirs. Autodidacte il l’était et il ne s’en est jamais caché. Mais sa volonté, sa sagesse et aussi son intelligence, ont fait qu’il a su toujours ouvrir les portes qui l’ont mené au sommet de ce que notre aviation française avait de plus beau. Nous avons tourné un film chez lui où il s’est confié sous l’œil de la caméra pour son ancienne école. A la fin du tournage lors d’une discussion il est apparu que l’un des opérateurs (je ne sais plus si c’étai le caméraman ou l’ingénieur du son) pratiquait le vol à voile. Quel ne fut pas son bonheur. Et voici Edouard discutant avec ce jeune en le tutoyant comme si c’était un camarade de toujours.
      Edouard m’a aussi beaucoup parlé de ses années de « bohème » à Paris lorsque pour payer sa chambre et ses cours il travaillait aux halles à décharger les bananes, ou plus tard lorsqu’il était au tri postal à la gare de l’Est (ou du Nord). Il m’a raconté sa première entrevue chez Air France alors qu’il venait d’obtenir son certificat et des PTT et que sans un sou il ne pouvait même plus s’offrir une nouvelle paire de souliers.
      Cher Monsieur Bougas, que vous et vos parents soient remerciés pour cette hospitalité que vous avez offerte à l’ami Edouard qui a laissé dans le monde de l’aviation une empreint indélébile comme j’ai encore pu le constater la semaine passée au salon du Bourget.
      Si vous me le permettez, j’aimerais bien poursuivre cette conversation avec vous, car vous et moi avons un point commun.
      Bien cordialement

      José
      PS : vous pouvez voir le petit film qui a été réalisé pour les 90 ans de l’ECE (anciennement ECTSF) sur le site
      http://www.ece.fr/90ans/category/lece-de-1946-a-1986

  • Delbez-Ricard

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    J’ai rencontré Edouard Chemel tardivement, un homme dont le visage s’illuminait quand il parlait de Concorde, un passionné. Merci Edouard vous me raconterez la suite la-haut…
    Roger

  • Jean Claude Bord

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    Je suis technicien au sol Air France a la retraite. Ayant entretenu le Concorde depuis son exploitation nous avons,avec mes collegues mis notre expérience dans les règles de l’art pour donner aux pilotes des avions en excellents état.
    Édouard Chemel était un Commandant de Bord qui nous faisait une entière confiance. Nous avons fait ensemble des vols présidentiels, des tours du monde. Chaque escale était un challenge de réussite, avec Édouard Chemel la coopération était totale entre son pilote, son mécanicien navigant, ses Hôtesse, Steward et nous les Mécaniciens au sol.. Au revoir Monsieur Édouard Chemel…

    • Andrew Gorham

      Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
      J’ai aimé votre commentaire suite au décès de M.Chemel. Je suis un grand amoureux de Concorde, et je n’ai que le regret de l’avoir utilisé que 2 fois; en 82 sur le tracé JFK-LHR en avril. Le deuxième vol, le 14 juillet 84 sur vol spécial YMX-CDG.
      J’ai tenté de plusieurs façons d’obtenir l’immatriculation de ce vol du 14 juillet, sans réussite. Seriez-vous en mesure de me la faire connaître?
      Je me documente partout sur Concorde et autres appareils mythiques.
      Remerciements à l’avance
      Andrew Gorham, canadien.

    • Dominique BRESSON

      Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
      Bonjour Andrew Gorham,

      A priori, ce n’était pas le 14 mais le 15 juillet 1984… Vol AF-4059 avec le F-BVFB.

      Voir le (magnifique) site de Michel Polacco « Les vols de Concorde »: http://lesvolsdeconcorde.com/

      Amicalement.

    • andrew gorham

      Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
      Vous dire la joie extrême de pouvoir lire la réponse rapide à ma demande de la semaine dernière concernant l’immatriculation de l’appareil sur lequel j’ai eu la joie de voler dans la nuit du 14 au 15 juillet 1984. Vitesse Concorde quoi!
      Monsieur ou Madame Dominique Bresson, GROS MERCI. Je serai maintenant un accro de votre site et celui mentionné.
      Une qualité de recherches extraordinaires.
      Une belle façon pour moi avec ce résultat, de souligner le 30 ième de ce vol mémorable.
      Bonne semaine à vous.
      Andrew H. Gorham

  • popoaviateur
    popoaviateur

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    C’était un aventurier de l’aviation, ses mémoires sont édifiantes, et quel parcours… De radio en Afrique où il a vécu les plus incroyables épisodes, jusqu’à Concorde dont il fut l’un des pilotes et historiens emblématiques. Dans mon propre livre, j’avais recueilli son témoignage. Et quel étonnant collectionneur, et philatéliste. Concordomaniaque. Qui a réussi à faire au moins deux pilotes si je ne m’abuse …. Bravo. A très bientôt. Michel …

  • Bisig Arnaud

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    Au revoir monsieur Chemel.
    Vous partez, votre souvenir reste dans ma mémoire.
    Je garde de notre rencontre votre simplicité, gentillesse, enthousisame et passion. Des qualites qui font bien défaut à notre société aujourd’hui.
    Merci et bon vol.

  • mnbee

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    Cher Mr CHEMEL,

    Merci de tout cœur pour la chronique qui était mon livre de chevet lors de mon adolescence ….

    On se verra la haut un jour …

    Mnbee from LFLX

  • Guyonnet Hubert

    Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
    ancien comme lui de l’ECE en 1947 et radio nav j’ai poursuivi comme electronicien nav d’essais avec 1300 heures de vol sur tous les concordes français!
    un grand chagrin que je souhaite partager avec sa famille!
    Guyonnet

    • GREGOIRE Derry

      Décès d’Edouard Chemel, l’amoureux de Concorde
      J’ai croisé ce grand monsieur au détour de couloirs à la Division Opérations d’AIR FRANCE. Parcours extraordinaire d’un autodidacte qui peut servir d’exemple à nombre de jeunes passionnés. Même si ce type de parcours est plus difficile aujourd’hui, il n’en reste pas moins qu’il y a des possibilités pour ceux qui s’accrochent avec acharnement et y croient. Je le vois encore aujourd’hui avec certains de mes collégues copi qui sont arrivés sur leur siége après des parcours totalement atypiques. Nous sommes certes dans le creux de la vague, mais au vu du nombre d’avions de ligne qui se vendent dans le monde, il va bien falloir y mettre des pilotes et le réservoir de ceux qui attendent se vide inexorablement. Je souhaite courage et obstination aux jeunes qui attendent. Edouard a commencé télégraphiste et a terminé CDB du Concorde présidentiel …Respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.