Accueil » Et si vous racontiez vos rêves d’enfant à Madame la Maire de Poitiers

Et si vous racontiez vos rêves d’enfant à Madame la Maire de Poitiers

C’est parce que tout petit déjà le ciel nous faisait rêver que nous sommes devenus, pour beaucoup d'entre nous, ce que nous sommes aujourd’hui ! Dites simplement à Léonore Moncond’huy, maire de Poitiers, pourquoi il est primordial de laisser rêver les enfants, même s’ils rêvent d'avions.

Il y a des économies qui finissent par coûter cher ! Pour justifier une économie de quelques milliers d’euros de subvention annuelle, la maire de Poitiers a été ensevelie sous une avalanche médiatique de premier ordre. Un modèle du genre. Même la presse américaine s’en est mêlée. On ne touche pas aux rêves des enfants, même quand ils sont peuplés d’objets volants !

Depuis quelques jours, la cote de l’aviation flirte avec les sommets. En plein délire anti-transport aérien, personne n’aurait...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

67 commentaires

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Madame le Maire,
    au fond, vous avez raison… tous les rêves ne devraient pas être autorisés. En tout cas, pas à n’importe qui. Simplement parce que nous ne voulons pas vivre dans le meilleur des mondes dont vous et vos semblables rêvez. Cette termitière du futur m’épouvante et je hais vos vertus de robots . Moi, j’étais fait pour être jardinier. Jardinier et pilote ! (Que Saint Exupéry me pardonne, mais c’était pour la bonne cause)

    Répondre
  • Originale, donc probablement d’un bon impact, que ce soit pour l’intéressée elle-même, la « jurisprudence » sur les propos tenus qui incitera ses pairs politiques à la retenue ou l’important relai médiatique engendré, Bravo pour cette initiative !
    Mais, comment ne pas être surpris par le commentaire de son auteur qui, probablement par la même connaissance parcellaire ou imagée du milieu rural et particulièrement des agriculteurs et chasseurs que celle de Mme le Maire de Poitiers de pour l’aviation, carricature ceux-ci « …. la catégorie de ceux qui s’accrochent à leurs « privilèges » et qui ne veulent rien changer. Entre les agriculteurs, les chasseurs (à pied ou à courre) ou les adeptes du 4×4, la catégorie est déjà bien fournie ».
    Les agriculteurs et chasseurs, qui pour la plupart ne sont pas à l’image que veulent donner d’eux les « citadins-défenseurs de l’écologie » qui n’ont souvent vu une ferme ou un sanglier que dans un reportage télé, savent aussi évoluer, réfléchir et démontrer qu’ils peuvent mettre en application solutions pour préserver notre environnement et plus particulièrement sa faune et sa flore.

    Sans volonté polémique, mais pour ne pas laisser s’établir ce type de pensée,
    Un pilote et chasseur.

    Répondre
  • par de GUIRINGAUD François

    Et si vous faisiez en sorte que votre carte postale destinée à la maire de Poitiers (ou à des amis) soit transportée par le Breguet XIV, l’avion de Saint Exupéry et de son Petit Prince, celui qui fait rêver toutes les générations ?
    Elle porterait en plus le tampon « Transporté par Breguet XIV F-POST ».
    Le Breguet XIV est basé à Castelsarrasin-Moissac LFCX, et il vole régulièrement.
    Le timbre est un peu plus cher, car c’est du « par avion », mais quel beau geste !

    Répondre
  • par Souchaud Patrice

    Pour moi, voler n’est pas un rêve d’enfant mais un rêve devenu réalité à 70 ans, âge où j’ai connu les Mirauds Volants, association qui permets aux non-voyants de piloter un petit avion Robin.
    Depuis, grâce à des instructeurs passionnés, je pilote dès que je peux, le plus souvent possible. C’est devenu ma joie de vivre.

    Répondre
    • Il faut le dire. Envoyez votre carte postale à la maire de Poitiers.

      Répondre
      • Elle est dans le droit fil des dictateurs, dogmatiques religieux, faiseurs de l’Homme nouveau et façonneurs de cerveau qui veulent le bien de l’humanité.
        Beaucoup ont échoué d’autres ont fini à la lanterne et l’HUMANITE les classe aux oubliettes de l’histoire.
        Et pourtant la cause écologique qu’elle défend mérite mieux que des oukases.
        A méditer

        Répondre
      • Montrons qui sont vraiment les aviateurs et qu’aimer les avions n’empêche pas d’avoir une conscience. Démontrons que nous ne sommes pas le problème, mais une partie de la solution. Envoyez votre carte postale. Parlez de votre expérience. Partagez vos rêves. Plus nous serons nombreux, plus notre voix sera entendue.

        Répondre
    • par HUGAULT Catherine

      Bravo Patrice
      Bons vols à Couhé ! Merci au chef pilote de vous guider, vous accompagner, et heureuse de vous compter parmi les membres de notre aéroclub.
      Catherine

      Répondre
  • daniel
    apres 20 ans d’aeronaval Madame la maire n’a pas la connaissance des marins pecheurs sauves,par les helicoptaires de la marine aux soulagements des familles
    il est vrai qu’à POITIER la mer est absente mais il y a bien quelques
    marins salutations Madame

    Répondre
  • par Jean-Louis ABOU

    Voici le texte que j’adresse par lettre à madame Maucond’hui. Cela lui fera de la lecture sur son lit de douleur. Finalement le vélo c’est dangereux aussi, non?

    « Madame la Maire,
    C’est petit garçon qu’en allant au Bourget accueillir des amis de mes parents chassés de chez eux par une guerre qui refusait de dire son nom que j’ai découvert ce que l’avion pouvait faire pour l’humanité. D’autres depuis, de Berlin aux zones de séisme dévastées et sans recours s’en sont aussi sans doute réjoui. J’ai rêvé, oui, j’ai rêvé. Empêché par une vue trop faible, à l’époque, de réaliser mon rêve au plan professionnel, c’est vers ceux qui veillent à la sécurité des passagers avec une clef à molette à la main que je me suis tourné. Jamais je ne me suis éloigné de ces oiseaux de fer ou de bois.
    Mon premier salaire a été pour m’inscrire dans un aéro club. 50 ans après, je continue. Je vole. Comprenez-vous ? Je vole !
    J’enseigne, à travers le BIA, dans un collège d’une cité abandonnée par tous à des enfants les rudiments de ce monde que j’aime tant. Certains choisiront sans doute l’industrie ou le service, d’autres continuent envers et contre tout de vouloir voler. Ceux-là rêvent, et dans le monde où ils vivent, ils en ont bien besoin.
    Aujourd’hui au crépuscule, je continue à être animé par ce souffle qui résume à lui seul le sel de la vie : La Passion.
    Madame la Maire, n’empêchez pas, je vous en prie, les enfants de rêver !
    Veuillez agréer, Madame la Maire, l’expression de mes respectueuses salutations. »

    Répondre
  • Je suis tombé par hasard sur vos commentaires et je peux en conclure que vous kiffé vous plaindre pour un oui ou pour un non, votre passion pour l’aéronautique vous fait défaut.
    Nous sommes actuellement en 2021 et les mentalités, tout comme les priorités on changer et je trouve ça aberrant que notre argent parte dans des futilités pareille.
    Ps: j’ai lesser traîner quelque faute d’orthographe pour vous occuper le reste de la journée 😂

    Répondre
  • Pas de visite prévol pour cette dame ?
    certainement élue par erreur.
    Sa vie doit être bien triste et vide d’intérêt.
    pour qui se prend-t-elle ?
    je ne voudrais pas m’embarquer avec elle.
    Toutefois, on a une chose en commun,
    mais elle ne s’en rend pas compte, elle plane, plane, plane…
    Trop tard pour stopper mes rêves d’enfants, car à 73 ans en plus de voler en Gardan le jour, je vole encore et toujours la nuit en dormant.
    Pauvres gosses, avec ce genre de personnage, leur avenir est déjà compromis.
    John Cooper

    Répondre
    • Digérez votre rancoeur et expliquez-lui comment tout a commencé pour vous et ce que vous êtes devenu ! Une carte postale affranchie avec le Petit Prince vaut toutes les polémiques…

      Répondre
  • Excellente initiative mais êtes vous obligé de rédiger vos articles en écriture inclusive ?
    Cela en devient agaçant et vous risquez de perdre des lecteurs.

    Répondre
    • Juste un !

      Répondre
      • Non, @Figon a raison, c’est ch…t donc +2 👎

        Répondre
      • J’assume !

        Répondre
      • Moi aussi.
        Je ne supporte pas l’écriture inclusive. Mon professeur de français lisait mes rédactions à toute la classe quand j’étais en 1ère, et j’ai poursuivi sur cette trajectoire – alors peut-être que mon humble avis a une quelconque valeur. L’orthographe, comme la ponctuation et une belle écriture manuelle, permettent au lecteur de lire vite, sans avoir à déchiffrer, et de s’attacher au sens des phrases, ce qui est bien le moins.
        Alors qu’avec cette supposée inclusivité (imposée par qui ?) on a l’impression d’un dérailleur de vélo qui n’arrive pas à passer les vitesses.

        Répondre
      • Et si on évitait, une fois de plus de dévoyer le sujet. L’objet de mon article n’était pas l’écriture inclusive. Je n’en suis pas non plus un adepte. Je suis sûr que vous l’avez remarqué. Alors, à votre avis, pourquoi y ai-je eu recours ? Je suis sur que vous connaissez la réponse. Je vous demande de la garder pour vous et on arrête là le débat stérile.
        Je vous encourage à adresser une carte postale à la maire de Poitiers. Cette action peut être utile.

        Répondre
      • Je plussoie, ce n’est pas le sujet du thread

        Répondre
  • Cher Gil Roy, merci pour cette idée de pétition si originale. Je vais laisser évidemment ma hargne de côté pour écrire ma carte mais les délires de ces écolos jusqu’au-boutistes et leurs oukases me rendent proprement fou.
    J’ai atteint les 3/4 de siècle et ça fait un bon moment que j’ai le nez en l’air dès que je vois une trace blanche dans l’azur. Elle ne va pas s’arrêter demain ma curiosité liée au rêve d’avions. Et même quand je ne serai plus de ce monde, c’est d’en haut, n’en déplaise à Mme la Maire, que je verrai les avions de mes rêves.

    Répondre
  • Pour moi, sous forme de carte postale, je trouve que ce sera une vraiment belle pétition.

    Répondre
    • Il y a de la poésie dans une carte postale !
      Plus que dans une pétition qui relève du rapport de force ou de l’email qui banalise le geste.
      A vos cartes les « aviateurs » !

      Répondre
  • Pardon Lucien, j’ai fait une fausse manip, ce n’est pas votre message que je conteste mais celui de Tristan.
    Veuillez m’en excuser.
    Alain MOULENE.

    Répondre
  • Bonjour,
    Je vais essayer de faire bref. J’ai un fils qui s’est fait  » virer  » de maternelle, de l’école primaire et du collège; la cause: dyslexie et hyperactivité. Pas moyen de le canaliser en ayant tout essayé en sports de combat, etc.. Et puis un jour, en passant devant un aérodrome ( Romilly S/Seine ) aujourd’hui  » éliminé  » au nom d’intérêts privés d’une grande ZI, il me dit: j’aimerais bien voler! Aussitôt dit, aussitôt fait. Essai de tenue de manche, une maîtrise absolue et inscription. Il avait 12 ans et demi. Brevet de base puis PPL le jour de ses 17 ans et aujourd’hui à 31 ans, il est pilote de ligne. Tout a été canalisé par une mémoire visuelle hors normes et une grande maîtrise. Il en a rêvé et l’aviation l’a fait. Alors laissons les enfants rêver. Tout peut arriver!

    Répondre
    • Merci d’avoir partagé cette expérience. Maintenant, faites en part à la Maire de Poitiers en lui envoyant une carte postale…

      Répondre
    • Voilà on en est tous là
      C’est comme les amoureux de la nature qui n’aime pas l’aviation par ce que. …
      Et qui se casse une jambe à 4000 M de le Mont blanc.
      On les laisse ou on envoie un pilote d’hélicoptère ?

      Répondre
    • par Catherine Bouroullec

      Mickaël, je suis de tout coeur avec vous…… Mon fils aussi…. 💖
      Merci de m’y faire penser, cela fera le sujet de ma 3ième carte postale vers le Poitou ! 😉

      Répondre
      • Les premières cartes sont arrivées à la mairie. La presse régionale locale a publié un article hier. Cette opération peut largement déborder des limites médiatiques de Poitiers si nous sommes suffisamment nombreux à jouer le jeu. Voilà une occasion de montrer au plus grand nombre qui sont vraiment les aviateurs (au sens le plus large) ! A vos cartes !

        Répondre
  • Gil, j’adore lire vos chronique mais par pitié pour nos yeux et notre sens musical, ne tombez pas vous aussi dans cette aberration d’écriture inclusive ni dans le féminisme dogmatique. Autrice? C’est horrible à lire, à prononcer et à entendre.
    Cordialement

    Répondre
    • Je vous rassure, je ne suis pas tombé dans ce travers technocratique ! Je ne vais pas non plus faire les prochains « dépose-Minute » dominicaux… en chanson ! Parfois cela s’impose… Ne le pensez-vous pas ?
      Je compte sur vous pour la carte postale !

      Répondre
  • par Patrick PERRIER

    Des images valent mieux qu’un long discours : ce lien mérite d’être relayé :
    http://tagazous.free.fr/index.php

    Répondre
  • par Jean-Luc soullier

    Bonne idée je vais lui parler (brièvement) d’aviation électrique et de recherche fondamentale en matière d’extraction d’énergie…

    Répondre
  • Le thread explicatif (rétropédalage) de Madame le Maire, n’est que de la littérature de gare. Pour preuve, sa dernière phrase, où elle associe les deux termes de « privilège » et « avion ».
    Votre initiative, Monsieur ROY, est sympathique, elle veut tendre une main amicale, elle appelle à la discussion, au partage des idées, mais je ne crois pas, que quoi que ce soit, ne puisse modifier le logiciel idéologique de cette dame, quant à sa vision de l’aviation.

    Répondre
    • Peut-être.. ou peut-être pas…
      L’originalité de la démarche, son côté positif en dehors des polémiques et débats sans fin (sur un sujet malgré tout complexe dans sa globalité), peuvent apporter une petite pierre l’édifice…
      Et surtout, est-ce que l’économie de 1 € et 5 min de votre temps vaut la peine, par rapport à une passion que nous souhaitons tous voire perdurer ?

      Répondre
  • Madame, merci d’avoir décidé que l’argent public ne devait plus subventionner les aéroclubs ! C’était mon rêve d’enfant, et vous l’avez réalisé. 👍
    (P-S: et bravo pour votre courage malgré le lobby des démago de l’aéro comme ce Monsieur Gil Roy)

    Répondre
    • par Jean Baptiste Berger

      Quelle tristesse, Tristan, d’avoir des rêves aussi minables !😢😭

      Répondre
    • Quand l’écologie vue de cette manière aura tué toutes les innovations, sauve bien sûr la fée électricité pour les véhicules, les écolos se rappelleront qu’ils y existent une foultitude de batteries à déconstruire et à recycler cela est déjà vrai avec les milliers de batteries des Autolib’ de la ville de Paris.

      Alors qu’avec l’hydrogène lorsque le problème de la production de masse et la sécurisation des réservoirs auront trouvé leurs solution il n’y aura que de l’eau comme déchet, ils pointeront du doit les producteurs de batterie et les recycleurs alors qu’ils ont eux-mêmes forcé cette production de masse pour le bien-être personnel.

      J’ai 74 ans, ancien para et adepte du parapente (un peu moins maintenant), je me rappelle les cris d’orfraie dans les années 1970 des écologistes et leurs annonces sur tout ce qui polluait sans jamais apporter une once de preuve ou de solution, maintenant, ils crient aux feux, s’ils n’avaient déjà pas trafiqué certaines données dans une université de Grande-Bretagne et hurler au loup quand la pédagogie aurait été plus adéquate, ils se retrouvent maintenant avec une inertie des États qu’ils ont eux-mêmes participer à instaurer.

      Cette jeune maire du beau pays de France a été débordée par son aile gauche, qui en veut toujours plus sans y voir les dégâts que cela causerait non seulement chez elle mais surtout dans d’autres régions où l’exemple serait répercuté par mimétisme écologiste stupide, un exemple dans ma ville où le chômage endémique et la pauvreté sont de 36% ils ont forcé la majorité d’alors à vendre à perte des participations dans le nucléaire électrique, cette manne servait à combler le budget « aide au plus pauvre », maintenant 25 ans plus tard la ville est endettée à hauteur de plusieurs centaines de millions d’Euros alors que les écolos non jamais trouvés comment combler le trou financier et ont quitté le pouvoir la queue entre les jambes mais en accusant leurs partenaires de mauvaise foi.

      Répondre
    • Vous avez le droit d’exprimer votre opinion et nous avons le droit de la contester.

      Répondre
  • Gil vous n’aimeriez pas mieux écrire Madame LE Maire ?

    Répondre
  • par Catherine Bouroullec

    Merveilleuse idée ! Si j’en avais le talent, je lui dessinerais bien un mouton, sur ma carte postale….

    Répondre
    • par Jean Baptiste Berger

      Merci pour votre humour, Catherine 😁
      St. Ex. n’était pas un très grand dessinateur et je suis sûr que vous pourriez facilement réaliser un mouton aussi crédible que celui qu’il esquisse pour le petit prince….
      Plus généralement, je pense qu’il est temps d’arrêter de fustiger cette pauvre élue ;
      -Elle est jeune et n’a certainement pas réalisé la portée de sa remarque maladroite.
      -Elle s’est sûrement sentie obligėe de chercher un peu hâtivement des arguments qu’elle pensait conforme à la politique de son parti et au vu des remarques pas forcément flatteuses qu’elle a ramassées depuis elle regrette sûrement de s’être ainsi exposée.
      -Il n’y a que sur cette remarque inopportune qu’elle est condamnable (moralement).
      Elle avait tout à fait le droit de répartir les subventions de sa commune aux projets qu’elle priorisait et c’est plutôt une chance pour nous qu’elle ait, suite au tollé que ça a provoqué dans le milieu aéronautique, commis cette bévue médiatique. Sinon c’est nous qui serions ridicules là où, comme beaucoup le rappellent, il suffit de mieux voter pour que ces subventions aillent où on le souhaite.
      -Si cette aventure lui a fait prendre conscience que l’écologie (ce n’est pas un gros mot) n’a rien à voir avec les postures imbéciles (Flygskam et autres idioties venues du nord de l’Europe ou de Paris) qu’elle s’est crue obligée de défendre , elle fera preuve d’intelligence et, sans renoncer à oeuvrer pour l’environnement, elle pourra, qui sait, comprendre ce qu’il y a de positif à ne pas chercher à priver les gens de voler.
      Peut-être subventionnera-t-elle le remplacement par de l’électrique de quelques avions école de l’aéro club ?
      Je doute qu’elle accepte de venir faire quelques barriques dans mon vieux T6 (bien que je l’y invite volontiers) mais elle pourrait avantageusement accepter l’invitation de Bernard Chabbert dans un avion plus sobre…
      Le fait qu’elle soit plus jeune qu’eux et fasse donc partie de cette génération qui voit l’avenir avec une réelle angoisse, largement amplifiée par les véritables « Kmehrs » dont les intentions sont tout sauf humanistes, me permet cet espoir qu’elle ne suive pas ses collègues de Bordeaux, Grenoble ou Strasbourg dans leur démarche stupide, improductive et liberticide pour notre pays.
      La démarche de Gil pourrait bien transformer cette jeune politicienne, sinon en alliėe inconditionnelle de l’aviation, au moins en une élue moins « braquée » et plus ouverte sur notre activité de loisir, celle qui fait encore de nous de vieux gamins rêveurs et optimistes là où tant d’autres, pas forcément moins fortunés, se gavent de médocs pour attendre en s’emmerdant que le ciel les appelle….pour de bon ! (Et accessoirement coûtent plus cher à la sécu…🤧🤒)

      Répondre
      • Jean-Baptiste, il te reste plus qu’à envoyer ta carte postale !

        Répondre
      • D’accord avec ça JBB.
        La surenchère verbale, a fortiori écrite, ne fait que radicaliser les positions. Et comme au bout du compte, nous sommes « condamnés », des deux côtés, à nous entendre, autant que ce soit en la meilleure intelligence possible 🙂

        Répondre
      • La voix de la sagesse….. rien à ajouter !
        Je suis tout à fait d’accord sur tous les points de cette tirade….

        Répondre
      • par Catherine Bouroullec

        @JBB, j’apprécie votre argumentation et votre modération. A ceci près que l’excuse de jeunesse et d’inexpérience ne me semble pas recevable. Un élu représente ses électeurs et leur doit un minimum de retenue, de modération dans ses propos, et de réflexion. (Ma grand-mère disait  » Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler… » mais ça, c’était avant ! 😉 )
        L’utilisation des fonds municipaux est effectivement à la discrétion du conseil municipal, après vote, et je ne le conteste pas.
        Ce qui me choque, c’est cette épouvantable prétention à vouloir régenter la vie des autres, et jusqu’aux rêves des enfants…. Ce n’est pas ma vision du monde de demain, en aucun cas !

        Répondre
      • par Jean Baptiste Berger

        @Catherine Bourroulec.
        On a a peu près la même vision du monde.
        Je disais juste que cette élue avait (peut-être ?) parlé un peu vite, et son argumentation misérable n’était (peut-être ?) due qu’à cette précipitation, ce qui irait de pair avec le fait qu’elle n’avait justement pas préparé d’arguments.
        Si on devait éliminer du paysage politique tous les élus qui disent des conneries….
        Seul l’avenir nous dira si celle-ci sait se démarquer, pour son bien comme pour le nôtre, de la ligne imbécile des quelques fachos verts qui dirigent les autres communautés du pays.
        -Quand le maire de Bordeaux prive les gosses d’arbre de Noël, on se fout de lui parce que c’est anecdotique (les parents peuvent encore en décorer un chez eux)
        -Quand le maire de Lyon prive les gosses de viande à la cantine, les parents, moins cons, peuvent quand même leur en donner chez eux, et ça les fait rigoler parce que, justement, c’est les enfants dont les parents pensent comme lui qui sont ainsi privés de vitamines…et risquent ainsi de devenir aussi bêtes que leurs ascendants directs !
        Mais priver les gosses de rêver d’avions, ça ne peut pas être compensé, c’est en ça que la ligne rouge a éte franchie.
        Je suis donc pour laisser une chance à Léonore de récupérer sa crédibilité d’élue.
        Et si elle s’enfonce, ses électeurs n’auront qu’à voter plus intelligemment dans quatre ans…

        Répondre
  • Excellente initiative, il faut le faire sans être belliqueux, bien sûr.
    En y mettant un peu de poésie, c’est encore mieux.
    J’ai rencontré jeudi un jeune élève… 93 ans ! qui dessinait des avions quand il était enfant, qui s’est inscrit à un aéroclub vers l’âge de 45 ans, mais qui n’a pas volé suite à un désaccord congugal. Son épouse décédée, il vole maintenant en école sur ULM. Quelle belle leçon !

    Répondre
  • par PHILIPPE BOUTIN

    Et il faudra être nombreux au rassemblement de Bernard Chabbert sur LFBI !!!!

    Répondre
  • Je vais le faire depuis la Belgique. Je n’aurai pas le timbre adéquat, peu importe. Madame la Maire aura le portrait du roi Philippe, anciennement pilote sur Alphajet, et pilote d’hélicoptère…

    Répondre
  • Belle initiative !!!

    Répondre
  • Si je n’avais pas déjà envoyé un (long) mail …
    Si j’osais … J’aurais une carte postale de « Concorde posé sur le parking de Poitiers-Biard » (en 1999, de mémoire) à lui envoyer … mais je n’ai pas envie de sacrifier une partie de ma collection … Même si ça serait un beau pied de nez !

    Sinon il existe des cartes postales avec des vues aériennes de sa ville ou de « son » parc d’attraction …

    Belle initiative !

    Répondre
    • L’important n’est pas la carte postale, mais le message !

      Répondre
      • Et puis rien n’empêche de scanner la carte postale et de lui en envoyer une impression du scan….

        Répondre
      • Sauf que votre email va se retrouver parmi des centaines d’autres dans une boite email saturée. Ne dématérialisons pas nos rêves ! Une carte postale ca passe de main en main, ca se regarde, ça se tourne et se retourne, ca se garde…

        Répondre
      • Merci Gil pour cette belle suggestion.
        C’est fait, ma carte très personnalisée est déjà dans la boîte aux lettres et aussi envoyée par mail à postmaster@aerobuzz.fr

        Je pense sincèrement que cette brave dame s’est faite un peu dépasser par la fougue de sa jeune carrière en politique. Elle a les dents qui rayent un peu le parquet mais elle apprendra très vite à modérer ses propos et à devenir un peu plus humble comme on doit l’être quand on fait de l’aviation, sinon on se casse la gueule.

        Bons vols à tous avec préparation, prudence et plaisir.

        « Croire en ses rêves ».

        Répondre
    • Vous pouvez toujours lui envoyer un scan…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.