Accueil » L’aéronautique au quotidien

L’aéronautique au quotidien

« Rien ne sera plus comme avant ! » Peut-être, mais pour en être sûr, il va falloir attendre l’« après »… où regarder ce qui se passe du côté de la presse. Pour la presse, l’après c’est maintenant.

30.10.2020

Plus de 315.000 lecteurs et une même passion pour l'aéronautique déclinée jour après jour par Aerobuzz.fr… Depuis onze ans ! © Gil Roy / Aerobuzz.fr

L’internet (les GAFAM pour ne pas les citer !) et les réseaux sociaux menaient la vie dure aux journaux depuis pas mal de temps. La pandémie, avec son confinement et la disparition de la publicité, ne laisse plus le choix aux éditeurs de presse.

Flight, le magazine aéronautique de référence mondiale vient d’arrêter son édition hebdomadaire papier. Une décision liée évidemment à la crise. Elle était dans les tuyaux, mais la crainte que les lecteurs ne suivent pas n’encourageait surement pas à faire le saut dans le vide. Même si les grands quotidiens anglo-saxons qui ont ouvert la voie, bien avant le Covid-19, ne regrettent pas leur choix.

Les lecteurs changent. Ils apprennent à faire le tri. Ils veulent être informés, pas influencés et encore moins manipulés.

Les lecteurs sont de plus en plus nombreux à accepter l’idée que même sur internet, l’information à un prix…

Aerobuzz.fr est un « pure player » : il est né en novembre 2009 directement sur le net, sans passer par la case papier. Pas de virage à négocier donc. Mais la crise actuelle remet néanmoins en question notre modèle économique. Les abonnements Premium deviennent notre principale source de revenus.

Plus d’abonnés, c’est le moyen de maintenir le niveau actuel. De mettre en ligne chaque jour plusieurs articles. D’aller chercher l’information là où il se passe quelque chose sans attendre qu’un communiqué de presse tombe dans nos boîtes email. De mettre en avant ceux dont personne ne parle jamais. Plus d’abonnés, c’est aussi la possibilité de lancer des enquêtes, de réaliser des dossiers. Pour vous, c’est tout simplement le moyen de vivre l’aéronautique au quotidien comme nous le faisons ensemble depuis 11 ans. A noter que depuis un mois, les archives d’Aerobuzz.fr (soit plus de 18.000 articles) sont désormais réservées exclusivement à nos abonnés. A terme, seuls nos abonnés pourront laisser des commentaires et échanger entre eux.

L’audience d’Aerobuzz.fr réside dans ses plus de 320.000 lecteurs. Mais sa force, ce sont d’abord ses abonnés qui sont le noyau dur de cette communauté. Des abonnés Premium qui nous donnent les moyens et l’envie de toujours faire mieux. Merci à eux !

Dans les mois et les années à venir, l’actualité aéronautique s’annonce… animée, agitée, confinée, anxiogène, passionnante, tendue, inattendue, surprenante. Continuons à la vivre ensemble. N’attendez plus : abonnez-vous maintenant à Aerobuzz.fr.

Gil Roy

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

11 commentaires

  • francois h.

    Bien sûr, à mon avis, qu’il faut s’abonner à Aerobuzz.! Réaliser un journal (avec, comme le dit Gil, informations recherchées, témoignages et reportages originaux) coûte cher, et la seule publicité, quand il y en a, ne suffit pas à donner assez de moyens au média. L’information de qualité se paie et les abonnements aident le titre – papier ou net – à poursuivre sa tâche. Donc, on s’abonne. Salut amical et passionné à tous.

  • jean pierre frery

    bonjour
    je me suis abonné, durant le premier confinement.
    il me semble que les periodiques papiers sont bien important également.
    En effet , dans ceux que l’on connait ( aviation & pilote, aviasport, vol moteur ), on trouve des essais de matériel, des récits de voyages, des partages d’experience ; bien intéressants à lire .
    les sites comme aerobuzz , aerovfr, ulmag ( si je provoque un peu pour lancer le débat) , ne font que réunir des infos du net ( articles ou communiqués de presse). en résumé.
    avec les entretiens via zoom.
    évidemment le terrain demandent d’autres moyens, qu’il est sans doute difficile à réunir.
    il faudra peut-être y penser pour développer le numérique et le rendre encore plus intéressant !
    le papier garde ses qualités !
    bons vols à tous

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Merci Jean-Pierre pour votre soutien. Mais je ne peux pas vous laisser dire que nous ne faisons « que réunir des infos du net ». Nos journalistes sont sur le terrain. Nous participons aux conférences de presse et nous allons en reportage. Nous sortons des infos que vous ne trouvez pas ailleurs. Et souvent, ce sont nous qui sommes « repris » par nos confrères.
      Les magazines papier et des sites comme Aerobuzz.fr sont complémentaires. Un jour peut-être nous vous le démontrerons… Nous avons des projets dans nos tiroirs. Notez également que vous retrouvez la signature des journalistes d’Aerobuzz.fr dans la presse papier.
      La passion se nourrit à toutes les sources ! Et elle n’est jamais rassasiée…
      Gil Roy

  • davidjm4711@yahoo.fr
    DAVID Jean-Marc

    Je renouvellerai mon abonnement car vraiment Aerobuzz est sans distinction l’information aéronautique qui me convient.

  • bernardbacquie

    Oui, Aerobuzz doit vivre. C’est devenu un compagnon de tous les matins, des matins câlins, des matins chagrins, des matins qui précédent l’envol, des matins de promesse de voyages, avec des ailes ou un livre. Référence maintenant consacrée dans le milieu aéro, Aerobuzz nous amène certes l’information, mais aussi, de façon subliminale, la culture, l’enrichissement du savoir. Sur ce dernier point, les commentaires des lecteurs constituent souvent un apport non négligeable. Et de ce fait, dans le débat, le souci de chacun doit d’abord être le respect de la pensée de l’autre. Tout peut être dit si cela découle plus de son honnêteté intellectuelle que de son ego. Et puisque j’évoque l’honnêteté, je voulais en venir à ceci : j’avoue que les pseudos ne me provoquent pas l’empathie et je m’interroge sur les raisons des habitués du forum qui ne décorent toujours pas leur logo ou photo de l’étoile Premium. Juste une petite remarque en l’air !
    Merci encore à Gil Roy et à ceux qui l’épaulent !

  • bdd13
    bdd13

    Juste un merci pour cette magnifique photo (MtBlanc en fond, cheminées de la centrale du Bugey, stratus aux abords de la vallée du Rhône, et brouillards orographiques sur les collines au lever du jour). Splendide.
    En sera-t-il encore ainsi après…. le changement climatique ?

  • michel mouton
    mouton michel

    rien de vivant n’est jamais comme avant, immuable, constant. pour la presse, il ne faut pas confondre le contenant et le contenu. le succès récent du magazine papier d’un célèbre philosophe montre que c’est bien le contenu que le lecteur, qui demeure un lecteur, recherche. je ne vois pas pourquoi la presse aéronautique échapperait à cette règle? le même succès cité en exemple montre que le lecteur, encore lui, celui qui a toujours raison, accepte bien volontiers de payer si la qualité est au rendez-vous. ce que la presse en ligne permet, que la presse papier ne peut, est de l’ordre de instantanée. mais pour la réflexion, la profondeur, le temps long de l’information qui ne serait pas du bruit, tous les formats se valent. c’est donc la valeur nette du contenu qui fait la richesse du produit brut. pour continuer la comparaison avec le titre philosophique, ce qui fait la valeur d’icelui sont la qualité des sujets, leur variété, la qualité des auteurs, leur pluralité. là où la presse aéronautique s’écarte du modèle est dans l’illustration. l’aviation reste un monde d’images, de belles images, impressionnantes. l’équation devient alors simple, et curieusement, avec le temps constante: un sujet original, raconté par une belle plume, et bien photographié. il revient ensuite à chaque lecteur, indépendamment du format, de dire quel magazine est solution de l’équation. on remarquera au passage que la publicité n’est pas requise, surtout lorsqu’elle subventionne la misère de la composition par ailleurs.

  • Bruno Riviere

    Confiance…
    AeroBuzz est une belle aventure !
    Merci à toi Gil de tenir le cap.

  • Paula Nale

    « Les (é)lecteurs changent. Ils apprennent à faire le tri. Ils veulent être informés, pas influencés et encore moins manipulés. »
    Si cela pouvait arriver en 2022…

  • Thierry Dubois
    Thierry Dubois

    Flight International est en effet devenu mensuel dans sa version papier. Et ce n’est que l’un des magazines aéronautiques de référence mondiale 😉

    • Alain

      Depuis toujours dans l’attente et impatient du jour prochain où mon budget pourra supporter sans difficulté aucune d’accéder au Premium Aerobuzz. Ça ne devrait plus trop tarder… ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.