Accueil » Culture Aéro » Les Citoyens du Ciel

Au-delà de la recherche de l'égalité des chances pour tous, l'association Les Citoyens du Ciel aide des adolescents défavorisés à occuper une place à part entière dans la société française. Grâce à l'ULM, ces jeunes découvrent qu'eux aussi ont un rôle à jouer. Et le résultat est bluffant. Chapeau Monsieur le Président !

Entretien avec Jean-Paul Burgues, président-fondateur des Citoyens du Ciel

Basés dans la région toulousaine, les Citoyens du Ciel déploient leurs ailes à travers l'Europe… © Les Citoyens du Ciel

Quelle est la vocation de l’association Les Citoyens du Ciel ?

Les Citoyens du Ciel se fixent pour objectif de faire grandir des jeunes ‘singuliers’, handicapés, meurtris de la vie ou passionnés d’aéronautique, en faisant  de leurs différences une richesse et en faisant décoller leurs singularités…Reconstruire leur ‘’estime de soi’’ grâce à la passion de l’aérien, la récompense du vol, pour qu’ils acceptent et dépassent leur propres difficultés

Association loi 1901, diplômée et reconnue par l’Unesco Madrid, affiliée à la fédération Française d’ULM, reconnue d’intérêt général, Les Citoyens du Ciel utilisent l’aérien comme support d’accompagnement et de vecteur d’intégration de ces jeunes. Plus de 1000 d’entre eux sont, en 10 ans, devenus les bénéficiaires de ces actions. En leur permettant de repousser leurs limites, nous leur donnons la possibilité de dessiner un nouvel horizon personnel et même professionnel.

Dans quelles circonstances l’Association s’est-elle créée ?

Evénement et rencontres de vie, comme la plupart des créations, où l’humanisme offert gratuitement à fait remonter dans mon esprit de profonds souvenirs, de rêves, où l’impossible n’est qu’un concept… « Et moi, que fais-je pour les autres ? »

L’aviation, voler ont été des passions dévorantes qui m’ont permis de repousser mes propres frontières, alors pourquoi ne pas utiliser cette passion et la mettre au service des personnes que la vie et la société laissent de cotées ? « Notre idée est irréalisable ? Il ne nous reste qu’une seule chose à faire… la réaliser ». Cette philosophie de Pionnier que nous connaissons tous dans l’aviation est ainsi devenu un art de vivre et une philosophie à diffuser.

Jean-Paul Burgues, président-fondateur de l’association Les Citoyens du Ciel. © Les Citoyens du Ciel

Une bande de doux rêveurs, que certains ont nommé « utopistes » à ses débuts, voulant prouver que quelques soient les difficultés que la vie impose, celles-ci peuvent se repousser, s’adapter et permettre de se sentir libre en devenant les commandant de bord de nos vies. Le vol n’est-il pas synonyme de liberté, où les frontières vue du ciel, ne sont finalement que les limites matérielles mouvantes que l’Homo-Sapiens a tracé ?

Alexandre Jollien, philosophe, considère qu’il ne faut pas fuir le handicap, mais au contraire construire à partir de lui une singularité, plutôt que de revendiquer un droit à la différence. C’est ainsi qu’est née l’association qui aujourd’hui partage ces convictions.

Quelles sont vos activités actuelles ?

Chaque année, les Citoyens du Ciel organisent un tour aérien solidaire en ULM, nommé « Les ailes du partage ». À chaque escale, en France et/ou à l’étranger, nous offrons des vols « découverte » à des jeunes en difficultés ou atteints de handicaps. Notre protocole de travail guide les responsables locaux (associations, aérodromes) pour qu’ensemble nous transformions un événement ponctuel en un événement de vie.

Les Citoyens du Ciel ont fait le choix de l’ULM. © Les Citoyens du Ciel

Nous organisons aussi une « Coupe des citoyens du ciel » projet quinquennal : 6 mois de découverte et formation autour de l’aérien pour favoriser l’insertion et l’envol d’adolescents « différents », ou juste passionnés d’aéronautique, quelle qu’en soit la « singularité ». Accepter les règles du vol, de la physique, la mixité et le vivre ensemble sont, entre-autres des modules de formation utilisés comme passeport éducatif, pour pouvoir s’envoler et piloter comme récompense. Ces jeunes organisent à la fin des 6 mois, un mini Tour aérien solidaire autour de Toulouse au bénéfice d’autres jeunes ou adultes aux difficultés singulières

Où se déroulent vos actions ?

Basée à Colomiers, Les Citoyens du Ciel sont par nature trans-régionaux et internationaux car « la différence » ne connaît pas de frontières et nos ailes permettent d’effacer les distances. La Coupe des citoyens du ciel se déroule depuis 2012 dans la Région Toulousaine (aérodromes partenaires : Montauban, Saint Lieux les Lavaur, Saint-Clar, Muret, Auch) ;

Des accords avec les associations qui encadrent les jeunes permettent de renforcer la portée de nos actions et dans certains cas (avec Les apprentis d’Auteuil) » de les faire bénéficier d’un suivi pédagogique.

Qui sont les bénéficiaires ?

Enfant, jeune adolescent ou jeune adulte… Déjà plus de 1 ;000 de ces blessés de la vie ont, en 10 ans, bénéficié de l’aide des 40 bénévoles des Citoyens du Ciel qui les aident à repousser les limites qu’imposent leurs singularités. Ces bénéficiaires de France, Europe, Maroc, entourés par des associations ou leurs familles, sont devenus plus que des bénéficiaires d’un jour.

Un sourire… © Les Citoyens du Ciel
… Mission accomplie ! © Les Citoyens du Ciel

Avez-vous vu un enfant frappé par l’injustice d’une maladie, d’un handicap ou d’une absence aimée ? Son sourire est là, mais un voile sur le soleil de son cœur l’empêche de rire aux éclats… Les Citoyens du Ciel, depuis 10 ans, offrent leurs ailes à tous ces enfants, nous les envolons au-delà des nuages, là où le soleil brille toujours, pour qu’à leur descente ce soleil soit dans leurs yeux et illumine de son éclat leur quotidien trop souvent assombri…

Quelle est votre base sociale ?

Nous œuvrons en direction des associations, institutions qui travaillent dans le milieu éducatif avec une connotation sociale liée à la mixité des « singularités ». A l’année une vingtaine de bénévoles « hyper-actifs » consolident les axes de nos actions. Au total plus de 40 adhérents sont nos bénévoles actifs ou participants

Comment recrutez-vous les nouveaux bénévoles ?

Chaque étape des Tours aériens européens et des Coupes nationales françaises des Citoyens du Ciel est une occasion privilégiée d’échange avec le public et les familles. C’est au cœur de ces rencontres que naissent des vocations, celles des bénévoles et celles des sponsors sans lesquels les Citoyens du Ciel n’auraient plus d’ailes…

Etes-vous contrôlés par le Comité de la Charte ?

Nous sommes « contrôlés » par des bénévoles qui jouent ce rôle « critique » essentiel pour pérenniser notre fonctionnement. Si nous consolidons notre développement, nous pourrons l’envisager.

Comment se répartissent vos ressources ?

Plus que des discours, voici la répartition de nos ressources. Celles-ci sont aussi une part importante de l’engagement actifs de nos bénévoles qui régulièrement n’hésitent pas à payer de leur temps de leur vacances et de leurs argents pour que nos ailes volent :

Quelles évolutions avez-vous constaté depuis votre création ?

Deux évolutions majeures en 10 ans se sont imposées à nous. D’abord au niveau de la sécurité des vols et formation des bénévoles, pour que tous, nous progressions ensemble dans ces buts communs que nous nous sommes donnés. Ensuite, le besoin de former « une relève », des jeunes à qui nous passons peu à peu la main pour que les actions perdurent et se multiplient.

En 2006, nous avons lancé des tours aériens solidaires France et Europe des Citoyens du Ciel. Cette année-là, nos singularités, nos différences ont repoussé les frontières de l’impossible auxquelles se heurtent nos jeunes. Les premiers jeunes s’envolent au-delà des nuages et nos copilotes handicapés deviennent leurs ambassadeurs Fidèles à la philosophie de Pierre-Georges Latécoère, nous avions refait les calculs, c’était impossible…restait donc à le faire !

En 2012, première édition de « la Coupe des citoyens du ciel » pour assurer la transmission du savoir et préparer la relève.

En 2017, notre Projet de création d’une piste et d’un bâtiment en région toulousaine ouvre la voie à un programme de reconstruction, par les jeunes, d’un ulm électrique. Ce projet de grande et belle envergure sera une fenêtre ouverte pour nos jeunes qui pourront ainsi construire leur avenir en étant acteur de leur futur.

Pour se faire connaître, pour partager leurs idées et rassembler plus de partenaires afin de disposer des ressources nécessaires, Les Citoyens du Ciel organiseront un Diner Caritatif et une Soirée Caritative marquant les 10 ans de l’Association et véhiculant ses valeurs. Nous vous en reparlerons.

Quelles sont les plus grandes difficultés que vous rencontrez dans vos actions ?Nous en avons identifié deux principales. D’une part le manque de temps est une composante assumée : bénévoles en activité par ailleurs qui s’investissent dans nos actions et aussi dans la collecte de fonds pour notre autofinancement. D’autre part, les familles omni présentes, ou omni absentes ! Cette variable que nous ne maîtrisons pas a amené l’association à travailler en étroite collaboration avec d’autres associations et institutions, connaissant bien l’environnement du bénéficiaire.

Quelles sont les « réussites » les plus marquantes ?

Itxassou, Linz, Burgos, Toledo, Zagreb, Pula, Couhé-Vérac, Angoulême et bien d’autres escales où les actions continuent toujours même après notre passage. Les citoyens du ciel sont devenus européens car dans les airs il n’y a pas de limite…

En tant que président quel est votre souvenir le plus fort ?

Il est difficile de répondre, tant chaque souvenir est exceptionnel. Si je devais en retenir un, ce serait celui où enfant, parent et moi-même avons grandi ensemble. Apres plusieurs passages à Burgos où nous faisions voler les enfants de la Cocemfé, une jeune enfant attachante que nous avions fait voler quelques année auparavant ne se souvenait pas de nous. A notre départ, sa « grande sœur » de seulement 2 ans son aînée m’a serré anormalement fort dans les bras en me disant « moi je me souviens de toi ». Ce jour-là j’avais ses parents dans la ligne de vue et j’ai senti toute leur détresse et leur culpabilité de ne se focaliser que sur l’enfant en difficulté. L’équipe s’est rapidement réunie et nous avons transformé une situation émotionnellement difficile pour tous en une explosion de bonheur.

Pilotes, sécurités sol, infirmière, mécaniciens, logisticiens avons organisé un vol dédié à cette famille. Ils sont partis ensemble en vol de formation à 4 ULM, chacun le sien, et ont partagé nos ailes, leurs ailes pour un moment qui restera gravé à jamais dans nos esprits et dans le leur.

Depuis ce jour, à chacune de nos actions, quand nous voyons des frères et sœurs dans l’ombre du sillage du bénéficiaire, nous les faisons voler pour qu’ils aient cela en commun et puissent en discuter ensemble le soir au retour dans leur quotidien. Nous sommes plus fort ensemble, même dans le partage des difficultés.

Le bonheur partagé… tout simplement ! © Les Citoyens du Ciel

Quelle dimension spécifique apporte l’aviation à votre action ?

La quatrième dimension, celle du rêve d’Icare, de voler, celle du « Petit Prince », celle de transformer des singularités liées aux handicaps, aux injustices de vie en une force qui propulse nos ailes bien au-delà du simple état physique, car bien après le vol, elle permet de nourrir l’âme et l’esprit d’un sentiment capable d’embrasser la vie, même si celle-ci a parfois un gout amer. Le soleil ne brille-t’il pas pour tous au-dessus des nuages ? Nous leur faisons toucher du doigt cette évidence, pas par des paroles, mais simplement par des actes concrets de partage.

Propos recueillis par Gil Roy

Pour aider les Citoyens du Ciel

 

 

 

 

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910
cfc

Sur Facebook