Accueil » Les trésors du musée Planes of Fame de Chino

Les trésors du musée Planes of Fame de Chino
premium

C’est le musée de l’air que tout passionné d’aviation se doit d'avoir visité. Le Planes of Fame se situe à Chino, près de Los Angeles (Californie). Les hangars recèlent de warbirds exceptionnels. Certains, en état de vol, sont présentés en meetings aériens. Il y a tout juste un an, lors d'un entraînement, le Planes of Fame a perdu son aile volante Northrop N9M ; exemplaire unique au monde.

21.05.2020

Le musée de l'air Planes of Fame est actuellement fermé à la visite pour cause de Covid-19. Le grand meeting aérien prévu les 2 et 3 mai 2020 est reporté pour la même raison. Nous avons eu la chance de découvrir cette collection exceptionnelle, quelques jours seulement avant sa fermeture temporaire. Ce fut aussi notre dernier reportage avant confinement. L'aéroport de Chino, en Californie, est niché dans le paysage vallonné à l'ouest de Los Angeles. Il abrite deux musées aéronautiques :...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Volker K. Thomalla

chez Aerobuzz.fr
Journaliste aéronautique et pilote privé, Volker K. Thomalla est spécialisé dans les questions de l’aviation d’affaires et du trafic aérien. Il a écrit une douzaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a été rédacteur en chef des magazines aéronautiques allemands Flug Revue et Aerokurier entre 1995 et 2016.

4 commentaires

  • michael tolini

    A quelques 25 km a l’Ouest de ce musee il y a en a un autre (sur le site de Riverside AIR FORCE BASE) qui vaut le detour. On peut y admirer des B46, B52, SR71 et j’en passe. Malheureusement les avions n’etant pas la propriete du musee (ils sont pretes par l’USAF) ils ne sont pas en super etat, mais il y a des veterans qui se feront un plaisir de vous accompagner et vous expliquer un tas de choses.
    Voici le lien
    https://www.marchfield.org/

  • bernardbacquie
    bernardbacquie

    Ah ! le B-17 ? Je l’ai vu voler, il y a de ça une vingtaine d’années. J’arrivais sur le parking de Chino avec ma bagnole de loc. Et là, sitôt la porte ouverte, un ronronnement de seconde guerre mondiale. Pas celui d’un T-6, avec ses pales supersoniques ! Non, un bruit de multimoteur, haut dans le ciel. Étais-je à Manheim, Bremen ou Chino ?
    J’étais bien là, aux States ; et le ciel de Californie était bleu, comme si souvent. Je finis par apercevoir la machine. C’était bien un B-17, et je compris vite qu’à sa perte d’altitude il allait bientôt atterrir. Vite ! Rentrer dans le cabanon, façon gros Algeco, payer mon entrée, ne pas regarder T-shirt, auto-collants, maquettes… Vite, dehors à la grille. Oui, il était à l’atterrissage. Je ne ratais rien et me demandais où allait-il se garer… en face, à côté du hangar du Sabre flambant neuf de Frank Borman ? Non, il se rapprochait, et… venait de parquer devant la grille où j’étais. Plop, plop, plop, plop ! Moteurs arrêtés. L’équipage de trois hommes en sortit et vient ouvrir la grille, ma grille ! Alors, je sortis ma carte de PNT Air France, parlementais deux secondes : « Yes, of course, please go inside ! » Et ils s’en allèrent, les cow-boys de l’air. Merde alors ! Ils me laissaient tout seul dans le bombardier mythique aux moulins encore chauds. J’aurais pu le mettre en route et me casser… Hé bien non, je n’ai rien touché, j’ai regardé, j’ai humé… Car un avion mythique, ça se hume, surtout quand c’est chaud. Moment de bonheur. Memphis Belle ! Allez ! grouille, tu la tournes cette manivelle pour que le train finisse de sortir. Clac ! Tchiou, tchiou ! Atterrissage réussi… Un moment de vie, un rêve de gosse, une chance inouïe d’être pilote dans la plus belle compagnie du monde… si, si !

    • J’ai ressenti beaucoup d’emotions la premiere fois que j’ai franchi la porte de ce musee. On a l’impression d’y etre. Je n’ai jamais retrouver la meme magie au Musee de l’Air et de l’Espace, musee remarquable mais ou tout est trop lisse, ca manque d’ame.

  • maricel varon

    Un musee a ne pas rater, certains avions (dans les hangars) paraissent tout neufs, comme sortis d’une chaine d’assemblage. Les reponsables du musee ont aussi apporte beaucoup de soins aux pedigrees das avions exposes avec pour beaucoup un peu de leur histoire passee.
    Une question a Volker, qu’en est-il du B17 qui etait sur le parkng exterieur a l’entree du musee et etait en cours de restauration ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.