Accueil » L’histoire extraordinaire de Candy Bomber

L’histoire extraordinaire de Candy Bomber
premium

Certaines personnes modifient le cours des choses en faisant des choix personnels. Ils interviennent sur ce qui parait impossible. Gail Halvorsen était de ceux-là. Il a illuminé le blocus de Berlin de milliers de sourires d'enfants.

25.12.2019

candy bomber

Le 19 juin 1948, trois ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l'Allemagne de l'Est était sous le contrôle des troupes d'occupation russes. La ville de Berlin, située à l'est, avait été partagée en deux, une moitié restant contrôlée par les Américains et leurs alliés. Les Russes très tentés de s'approprier Berlin, encerclèrent  la ville et bloquèrent  ses accès, pourtant garantis par des traités depuis la fin de la guerre. Staline voulait aussi tester comment l'Occident allait réagir à...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

  Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Hervé Gouinguenet

chez Aerobuzz.fr
Hervé Gouinguenet est pilote et tête en l'air depuis très longtemps. Surtout passionné par la conception et le design des avions et des véhicules rapides, l'histoire des techniques est son domaine. Il a enseigné le design et collaboré avec le magazine "Volez". Hervé a publié des romans sur l'aviation russe, des ouvrages variés sur l'aéronautique et se spécialise aujourd'hui sur l'évolution des gros porteurs et les mutations de l'aviation du proche futur.

6 commentaires

  • claudine.clostermann

    Superbe article qui provoque beaucoup d’émotion. Bel engagement de solidarité humaine entre deux nations qui avaient été ennemies. Un grande révérence à M. Gail Halvorsen et à ses compatriotes pour cette magnifique action bénévole et dangereuse et leurs missions pour aider des enfants innocents et victimes de la politique et de la guerre. Puissions-nous retrouver un tel exemple de nos jours. Un grand bravo et longue vie à M. Halvorsen.

    • Hervé Gouinguenet
      Hervé Gouinguenet

      Merci de ce beau commentaire. Bien sur, votre nom m’interpelle. Un lien avec Mr Pierre Clostermann? H. Gouinguenet.

      • Claudine Clostermann

        Oui, Hervé, c’est le grand-père de mon fils qui est pilote à Transavia (troisième génération de pilotes avec ses 2 grand-pères, son père et sa mère qui l’a lâché en vol quand il avait 17 ans). Avez-vous lu « Feux du ciel » de Pierre Clostermann (une série de nouvelles) parmi lesquelles il y a un récit très émouvant concernant des pilotes polonais qui décollaient d’Angleterre pour larguer des vivres sur Varsovie. Et, quand ils voyaient leur ville en feu, ils jetaient leur appareil volontairement dans les flammes pour mourir avec leurs compatriotes. Et votre article m’a rappelé un peu ce texte et j’ai été très émue par cette presque similitude car il y a une certaine ressemblance dans la dangerosité, dans l’engagement et dans le courage. Encore un immense bravo pour votre écriture et à bientôt de vous lire de nouveau. Très cordialement.

  • JN Bouillaguet

    Quelle belle leçon d’Amour ! Merci pour ce partage…
    Joyeux Noël !!

  • francois h.

    Superbe. Joyeux Noël à toutes et tous. Meilleures ailes à vous!

  • Michel PELLETIER

    Magnifique récit qui vaut bien un conte de Noël ! Merci !
    Joyeux Noël à tous et toutes !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.