Accueil » L’histoire extraordinaire de Candy Bomber

L’histoire extraordinaire de Candy Bomber

candy bomber

Certaines personnes modifient le cours des choses en faisant des choix personnels. Ils interviennent sur ce qui parait impossible. Gail Halvorsen était de ceux-là. Il a illuminé le blocus de Berlin de milliers de sourires d'enfants.

Le 19 juin 1948, trois ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’Allemagne de l’Est était sous le contrôle des troupes d’occupation russes. La ville de Berlin, située à l’est, avait été partagée en deux, une moitié restant contrôlée par les Américains et leurs alliés.

Les Russes très tentés de s’approprier Berlin, encerclèrent  la ville et bloquèrent  ses accès, pourtant garantis par des traités depuis la fin de la guerre. Staline voulait aussi tester comment l’Occident allait réagir à...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

6 commentaires

array(2) { [0]=> int(6) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par claudine.clostermann

    Superbe article qui provoque beaucoup d’émotion. Bel engagement de solidarité humaine entre deux nations qui avaient été ennemies. Un grande révérence à M. Gail Halvorsen et à ses compatriotes pour cette magnifique action bénévole et dangereuse et leurs missions pour aider des enfants innocents et victimes de la politique et de la guerre. Puissions-nous retrouver un tel exemple de nos jours. Un grand bravo et longue vie à M. Halvorsen.

    Répondre
    • par Hervé Gouinguenet

      Merci de ce beau commentaire. Bien sur, votre nom m’interpelle. Un lien avec Mr Pierre Clostermann? H. Gouinguenet.

      Répondre
      • par Claudine Clostermann

        Oui, Hervé, c’est le grand-père de mon fils qui est pilote à Transavia (troisième génération de pilotes avec ses 2 grand-pères, son père et sa mère qui l’a lâché en vol quand il avait 17 ans). Avez-vous lu « Feux du ciel » de Pierre Clostermann (une série de nouvelles) parmi lesquelles il y a un récit très émouvant concernant des pilotes polonais qui décollaient d’Angleterre pour larguer des vivres sur Varsovie. Et, quand ils voyaient leur ville en feu, ils jetaient leur appareil volontairement dans les flammes pour mourir avec leurs compatriotes. Et votre article m’a rappelé un peu ce texte et j’ai été très émue par cette presque similitude car il y a une certaine ressemblance dans la dangerosité, dans l’engagement et dans le courage. Encore un immense bravo pour votre écriture et à bientôt de vous lire de nouveau. Très cordialement.

        Répondre
  • Quelle belle leçon d’Amour ! Merci pour ce partage…
    Joyeux Noël !!

    Répondre
  • Superbe. Joyeux Noël à toutes et tous. Meilleures ailes à vous!

    Répondre
  • Magnifique récit qui vaut bien un conte de Noël ! Merci !
    Joyeux Noël à tous et toutes !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(6) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(6) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.