Accueil » Michael Gisselere : « Une des rares séquences où j’ai ressenti quelquechose  »

Michael Gisselere : « Une des rares séquences où j’ai ressenti quelquechose  »
premium

Un nuit inoubliable à l'opéra Garnier. Michael Gisselere a réalisé cet incroyable plan en contre-plongée pour filmer de près l’œuvre de Marc Chagall située sur le plafond de la grande salle. Une image qu’aucun autre drone n’était capable de réaliser à l’époque…

20.08.2020

Arrêt sur images. L'oeuvre de Marc Chagall sur le plafond de l'Opéra Garnier filmée par le drone de Michael Gisselere. Un drone pas comme les autres... © Michael Gisselere / Freeway Drone

« La séquence se déroule à partir de 1 mètre du sol jusqu’à environ 30 mètres de hauteur… Elle a été réalisée entre 22H et 8H du matin… Il fallait approcher au plus près le plafond décoré par Marc Chagall tout en gardant ses distances » nous raconte Mickael Gisselere, réalisateur et cofondateur de Freeway drone. « C’est un tournage mémorable, un moment magique, mais ce n’était pas gagné d’avance ! » Outre le défi technique, cette séquence a marqué un tournant dans la carrière de Michael,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.