Accueil » Michael Gisselere : « Une des rares séquences où j’ai ressenti quelquechose  »

Michael Gisselere : « Une des rares séquences où j’ai ressenti quelquechose  »

Arrêt sur images. L'oeuvre de Marc Chagall sur le plafond de l'Opéra Garnier filmée par le drone de Michael Gisselere. Un drone pas comme les autres... © Michael Gisselere / Freeway Drone

Un nuit inoubliable à l'opéra Garnier. Michael Gisselere a réalisé cet incroyable plan en contre-plongée pour filmer de près l’œuvre de Marc Chagall située sur le plafond de la grande salle. Une image qu’aucun autre drone n’était capable de réaliser à l’époque…

« La séquence se déroule à partir de 1 mètre du sol jusqu’à environ 30 mètres de hauteur… Elle a été réalisée entre 22H et 8H du matin… Il fallait approcher au plus près le plafond décoré par Marc Chagall tout en gardant ses distances » nous raconte Mickael Gisselere, réalisateur et cofondateur de Freeway drone. « C’est un tournage mémorable, un moment magique, mais ce n’était pas gagné d’avance ! »

Outre le défi technique, cette séquence a marqué un tournant dans la carrière de Michael,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(3) { [0]=> int(6) [1]=> int(1270) [2]=> int(4652) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(6) [1]=> int(1270) [2]=> int(4652) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.