Accueil » Pour le kiosque aéro de mai, le salon Aero 2012 accuse le coup

Pour le kiosque aéro de mai, le salon Aero 2012 accuse le coup

Le kiosque aéronautique de mai 2012 fait la part belle à la vingtième édition du salon de Friedrichshafen tout en reconnaissante qu’Aero a été rattrapé par la crise. Il n’en demeure pas moins qu’il y avait, cette année encore, de bien beaux objets de convoitise présentés sur les stands du plus grand salon de l’aviation générale européenne.

Il n’y a bien que les organisateurs du salon Aero 2012 pour se féliciter de cette vingtième édition. A l’image de « Volez » qui titre « Petit marché de printemps à Fried’ », les magazines aéronautiques français ont tous remarqué « moins d’exposants, moins de spectateurs » (Info-Pilote). Ils ne sont pas revenus d’Allemagne déçus pour autant : comme le titre Vol à voile, 2012 est une « petite, mais intéressante année ». Et pas seulement du côté...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Pour le kiosque aéro de mai, le salon Aero 2012 accuse le coup
    La consécration pour les gens d’Electravia de Sisteron: la 1ère page de VVM ! C’est mérité. J’ai visité leur atelier, rencontré leur équipe et vu leur motoplaneur électrique. Du sérieux et une vraie réussite. L’essai est à lire dans la revue et ça vaut le détour. Enfin de l’électrique qui fonctionne à l portée de tous. Et cela avec la réglementation ULM : ce qui évite les « tracasseries et l’entêtement » de l’EASA ! Chapeau bas !
    Pierrot

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.