Accueil » Tout reste à inventer !

Tout reste à inventer !

Ceux qui nous ont précédés nous permettent aujourd’hui de voler haut, vite, loin, en sécurité. Mais, le futur qui se dessine implique des défis au moins aussi importants que le furent, le premier saut de puce, la première traversée aérienne maritime ou le franchissement du mur du son. Difficile d’imaginer plus excitantes perspectives, à l’aube d’une nouvelle année.

1.01.2018

L'équipe d'Aerobuzz.fr vous souhaite une excellente année 2018. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Nous sommes à la veille de la rupture technologique qui nous fera voler autrement. Effacée la frustration d’être né trop tard pour avoir pu participer aux débuts de l’aviation. Ils ont démontré que l’homme pouvait voler. A nous d’explorer une quatrième dimension, afin de rendre ce vol naturel.

Les idées bouillonnent comme jamais. Les héritiers des Blériot, Wright, Voisins bousculent les acquis. Ils explorent de nouvelles pistes au sein de fab-lab, les champs d’aviation du 21ème siècle. Combien de machines volantes a-t-il fallu casser avant le premier saut de puce ?

La société a changé. Les nouveaux précurseurs rendent des comptes à leurs business angels. Les grands groupes aéronautiques mettent le grappin sur leur créativité. Les réseaux sociaux leur mènent la vie dure. Au-delà de la forme, n’y-t-il pas toujours eu des mécènes intéressés, des industriels opportunistes et des grands quotidiens aussi prompts à s’enflammer qu’à crucifier ?

En attendant de voler à bord de machines sans pilote qui fonctionneront aux énergies renouvelables, nous souhaitons qu’en 2018, Airbus parvienne à régler rapidement ses problèmes de gouvernance, que Dassault dévoile un nouveau Falcon, que l’EASA certifie de nombreux avions légers, que Guimbal vendent beaucoup de Cabri, etc. Nous vous encourageons à compléter cette liste, en bas de page.

Nous souhaitons aussi que vous serez toujours aussi nombreux, voire plus nombreux encore, à nous retrouver chaque jour sur Aerobuzz.fr, pour vous informer, mais aussi pour commenter l’actualité. Chacun d’entre nous possède son propre domaine de compétences, a son rôle à jouer. Partageons nos connaissances, nos idées, nos rêves. Nous avons demain entre nos mains. Echangeons !

Que 2018, soit pour nous tous, une année passionnante à vivre.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

25 commentaires

  • Pilotaillon, adepte des phylosophes volants

    Bonne année !
    Oui nous avons été des pionniers !
    Oui nous avons encore de belles réalisations, de l’innovation, des envies !
    Oui nous voyons apparaitre des challengers !
    Oui le monde change, et ce qui vole également !
    Oui il est facile de créer partant d’une feuille blanche !
    Malheureusement non nous n’aurons plus jamais cette feuille blanche. Nous n’avons d’alternative que de l’admettre et de ne pas projeter de nouveaux Blériot, Mermoz,…
    Je propose d’entendre St Ex nous dire : « Victoire… Défaite… Ces mots n’ont point de sens. La vie est au-dessous de ces images, et déjà prépare de nouvelles images. Une victoire affaiblit un peuple, une défaite en réveille un autre »

  • Loewenstein

    Meilleurs voeux !Ainsi qu’à toute l’équipe.
    Cordialement.
    D.LWN

  • JPP

    « que l’EASA certifie de nombreux avions légers, » : ça ne risque pas : c’est la DGAC qui le fait pour les petits aéronefs et les plus gros (CS23), alors que c’était offert par l’état jusqu’en 2002, c’est devenu payant au passage à l’EASA : 300k€ par an : donc, ça va en refroidir plus d’un.

  • Jean-Michel SCHULZ

    Un avenir plein de défis techniques et quelques problèmes à résoudre !
    Merci Gil pour cette tribune enthousiaste. Bonne année à AEROBUZZ et à tous ses lecteurs.
    « Rien ne s’est fait de grand qui ne soit une espérance exagérée. » De Jules Verne.

  • Christophe

    Bonjour Gil,

    Une très bonne année à Aérobuzz et à toute son équipe, ainsi que pour les nombreux passionnés d’aéronautiques.
    Inventer est le propre de l’homme, réinventer le bons sens et relancer l’aviation de loisirs est plus difficile.
    Le dernier Rotax 915 IS est commercialisé pour le prix d’un lingot d’or d’un kilo, il serait souhaitable de faire preuve « d’inventivité » pour motoriser les ULM et autres CNRA à un coût acceptable.
    Une des solutions est « bretonne »: moteur EB 2 https://www.youtube.com/watch?v=WikJMAce2yg

    http://gazaile2.free.fr/

    Christophe

  • Porco Rosso

    Bonne et heureuse annee a Gil et tous les passiones sur son bien utile Aerobuzz.
    Meme si je salue la realisation et l ecriture de Gil, je ne partage helas pas son son Optimisme comme beaucoup d autres ici.
    Memes si les marchers emmergents en Asie sont encourageant pour les industriels de l Aero, je peux vous assurer que la Flight Safety a bien du soucis a se faire..
    L Aviation nee chez nous, dans une culture pragmatique, Cartesiene, Pascaliene, avec une touche de Spiritualite Humaniste a bien du mal a faire respecter ses lettres de noblesse , le choc des cultures existe reellement dans notre milieu pro, et ca risque de faire bien mal dans les annees qui suivent. Preparez vos mouchoirs helas.
    Mais la Terminiere Mondiale future avec sa vertu de Robot s en fout et contre fout.

    Pour infos regardez ca:
    https://www.youtube.com/watch?v=9UF4z56l2VQ
    (Pilot of shaking plane asks passengers to pray) …
    No coment..

  • Antoine Leyendecker

    Merci GIL,
    Pour ces bons moments vécus à lire cette actualité aéronautique. Et longue vie à Aerobuzz.

  • Roulot

    Bonjour,
    Merci mon cher Gil,
    Merci encore d occuper le monde du journal aéronautique.
    Oui tous reste a réinventer…le monde change et il faudra changer avec lui.
    Ceux qui ne changerons s éliminerons naturellement ( Darwin ).
    Pas trop en avance , Concorde …A 380…Rafale..
    Pas trop en retard …Des motorisation pas au rendez vous .
    Du retard , un dossier qui a 50 ans sur l aéroport de Nantes.
    J ai une pensée pour nos Aéro club sous la loi 1901 ou il va falloir trouver une autre formule , c est là ou le rêve commence et que après le lâcher ils vont vers les métiers du commercial ou du Militaire. J espère me tromper.
    Bonne année Aéronautique 2018 à tous et ayant G GUYNMER comme référence, faisons face.
    Fly safe.

  • Daniel Faget

    Bonne et heureuse année 2018 Gil, Merci de faire vivre Aérobuzz et pour toutes les infos que vous nous faites parvenir tous les jours. En espérant de belles surprises dans le domaine aéronautique pour le futur et pourquoi pas dès 2018.

  • Moltobaleze
    Moltobaleze

    Bonne année à toutes et à tous
    Et merci à Gil pour cette vision enthousiaste.
    Hauts les cœurs !
    Fly Clean and Safe

  • Duhagon Thierry

    Tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année et longue vie à Aerobuzz!!!

  • Grisez Ph

    Il y a aujourdhui une foule de développements et novations Techniques , mais peu ou pas de nouveauté fondamentale . Je pensais ,en 92 , en brevetant le système MVO ( présent pourtant partiellement dans les pendulaires ) ,que cela intéresserait « quelqu’un  » , mais Non , même à la 3AF ,la porte est restée fermée ,sans aucun commentaire ! (5 appels sans réponse ) …
    Alors , dommage de voir que l’aile en M2, ou M3 (celle de l’albatros ) n’a pas donné lieu à un comparatif , ni le système de vol avec GV ( deux invention de la Nature qui , a priori ,devrait faire économiser de l’énergie ) .
    Ma conclusion est que le sujet est Tabou …on peut en imaginer des raisons .

  • Jean-Marie Klinka
    Jean-Marie Klinka

    Sans doute suis-je bon à classer dans les « nés trop tard » mais je n’arrive pas à y croire (trop de pb de propulsion, d’énergie, de Méca Vol, d’Aéro, à résoudre) à ces fab-lab qui n’ont toujours pas fait un début de preuve qu’on allait un jour voler dans la 4ème dimension (sauf à travers quelques exemples d’appareils photo volants).
    Gyl Roy a bien raison de se raccrocher aux Wright, Blériot, Voisins, qui ont eu la chance de garder les pieds sur terre avant de s’envoler.
    Que faut-il souhaiter ces prochaines années (gardons les pieds sur terre !) : qu’Airbus parvienne à régler rapidement ses problèmes de gouvernance, que Dassault dévoile un nouveau Falcon, que l’EASA certifie de nombreux avions légers, que Guimbal vendent beaucoup de Cabri, et la liste est longue, interminable, avant qu’on arrive à cette 4éme dimension.
    Que faut-il souhaiter ? Le plus simple, une longue vie à Aerobuzz, suffisamment longue pour nous conter les vols de la 4éme D…..
    Jean-Marie Klinka

  • JPP

    Malheureusement, si l’on verra de nombreux proto encore sortir, il faudra longtemps avant de voir un aéronef vraiment original en production de grande taille en France. Dans ce domaine, Geci et son Skylander a fait beaucoup de tord à l’aéronautique française qui mettra longtemps à s’en remettre.

  • Ji-Aile Goudet

    Merci pour ce message optimiste. C’est vrai que l’époque est tumultueuse, entre abandons et idées nouvelles. Longue vie à Aérobuzz pour brasser ces idées et nous montrer ce qui bouge.

  • zénon KURZ

    une bonne santé financière à tous les aéro-clubs et une réussite aux excellents avions ROBIN

    • Gérard Weber

      Que 2018 soit l’année ou Robin se rende compte qu’il y a des clients et améliore grandement son SAV….

      Les avions sont excellents certes mais souffrent depuis longtemps de maux non reglés , que de nombreux club semblent avoir acceptés, où tout au moins couvre par une sorte d’omerta aéronautique..

      • Roulot

        Bonjour et merci de ce message,
        Effectivement nous sommes dans des mutations technologiques voir de motorisation pour que cette marque qui occupe nos aéroclubs depuis des années puisse encore être au rendez vous…
        Comme tous les marques nous souffrons de problèmes d intégrations et de fiabilité et de mise en service sur le marché trop hâtive sans retour d expérience.
        Si ce fournisseur a pas de SAV ( product and services ) des avions resterons au sol car nous n avons pas de bande d arrêt d urgence et nous avons pas tous une formation de pilote d’essais, même si le pose en campagne est dans notre formation.
        L impact financier reste présent sur la perte d activité de l association , attractivité pour nos menbres et surtout la perte de confiance de l’ensemble de notre communauté aéronautique…on va rester positif et attendons l électrique ( pour le fun c est pas de l électrique c est du nucléaire ) Fly safe.

  • davidjm4711@yahoo.fr
    Jean-Marc

    Excellente Année 2018.
    Continuez à nous faire lire vos articles.
    Merci

  • Pascale Nizet & Ozelys

    Meilleurs voeux à toute l’équipe et la cohorte de lecteurs d’Aerobuzz ! Et aux hélices 😉

  • ROLLAND-AUDROING HOUSSAIS

    Et que vive le RENNES AIR CLUB en toute fraternité Bonne année à toutes et tous
    Souhait également pour la réalisation de NOTRE DAME DES LANDES (sécurité et avenir)
    LAROLLAND

  • stanislas

    Tous mes voeux pour que votre vision enthousiaste, Gil, de l’avenir puisse se réaliser.
    Malheureusement, moi je suis beaucoup plus pessimiste et cela depuis le jour où j’ai appris que MON magnifique CONCORDE, partait au musée sans qu’aucun avion encore plus performant ne vienne prendre la relève. Je ne peux pas me défaire de ce sentiment que notre société (aéronautique) a basculé dans une décadence. Prenez l’Histoire de l’ aviation et vous verrez que ce fut toujours une suite de « plus haut », « plus vite », « plus…. ».
    Les compagnies aériennes ont été réduites à installer des « suites présidentielles » dans leurs avions de ligne pour continuer à satisfaire le besoin d’exceptionnel des gens fortunés.
    Comme un intervenant l’autre jour à l’émission « c’est à dire » qui répondait à G. Feldzer qui proposait pour le futur un trajet en 20 minutes entre Paris et Lyon en train , que l’urgence serait plutôt de s’occuper de l’existant comme par exemple le délabrement de la ligne D du RER.
    Je crains que l’on doive attendre encore longtemps avant que les passagers des avions acceptent de monter dans des avions sans pilotes.

  • PIERRE

    Meilleurs voeux à vous également.

  • Jean marie Collin

    Salut à vous tous, merci pour les articles et les commentaires.
    Bonne et Heureuse annee 2018, et bons vols ,de là part d’un vieux pilote de 77 ans.

  • kerlo4
    kerlo4

    J’ajoute à votre liste:
    – que la solution de taxiage électrique de Safran se développe et commencent à équiper de pus en plus d’avions.
    -Et puis que soient battus les plus beaux records: distance (et durée)en vol à voile. D’ailleurs le Perlan 2 d’airbus pourrait très bien s’y coller.

    Merci. Bonne année à vous et à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *