Accueil » Le projet Helios pour ne plus perdre un avion de ligne

Le projet Helios pour ne plus perdre un avion de ligne

En réponse aux difficultés de localiser les enregistreurs du vol AF447 Rio-Paris et à la perte du 777 de Malaysia Airlines (MH370), à partir de 2021, les compagnies aériennes devront mettre en place un système continuel de suivi des avions, y compris lorsqu’ils sont hors de portée des radars. A la demande de la Commission Européenne, Orolia coordonne le plus vaste développement des balises de détresse nouvelle génération pour le système international de recherche et sauvetage par satellites COSPAS-SARSAT.  Alain Bouhet (Oralia) présente ici le principe.

21.06.2017

A l’horizon 2020, avec le Projet Helios un signal de détresse en vol devra pouvoir être détecté et localisé en quelques secondes n'importe où dans le monde contre 45 minutes en moyenne avec le système actuel. © Oralia

Avant de lire l'article

L'article est classé dans la catégorie "débat et opinion", il reflète donc le point de vue de l'auteur. Il n'engage pas la rédaction d'Aerobuzz. Si vous souhaitez, réagir n'hésitez pas à le faire via les commentaires au bas de la page.

Obligatoires dans chaque avion commercial, les balises de détresse répondent actuellement aux obligations de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile, des agences comme l’EASA ou la FAA et aux standards Cospas-Sarsat. Ce dernier, programme international comprenant pas moins de 40 Etats membres qui participent activement à sa gestion et à son exploitation. La mission de ce système est de fournir des alertes de détresse et des données de localisation précises et fiables afin que les autorités de recherche et sauvetage (SAR)...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.