bose A20

Accueil » Débat et opinion » Philippe Poutou prend position sur le transport aérien

Philippe Poutou prend position sur le transport aérien

Aerobuzz.fr a posé trois questions, en rapport avec le transport aérien, aux onze candidats à l'élection présidentielle. Elles concernaient l'avenir de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes, les droits de trafics sur les aéroports régionaux et la taxe Chirac. Philippe Poutou, le candidat anticapitaliste, est le premier à répondre. Vu le peu d'empressement des autres candidats, il est fort à parier qu'il soit le seul. Aussi avons nous décidé de mettre en ligne l'intégralité de ses réponses.

La candidat anticapitalistique Philippe Poutou favorable à la création d'une compagnie publique européenne. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Avant de lire l'article

L'article est classé dans la catégorie "débat et opinion", il reflète donc le point de vue de l'auteur. Il n'engage pas la rédaction d'Aerobuzz. Si vous souhaitez, réagir n'hésitez pas à le faire via les commentaires au bas de la page.

Aéroport Notre-Dame-des-Landes : quelle suite comptez-vous donner au dossier ?

Notre première mesure serait d’ abandonner le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, inutile, écologiquement nuisible, au coût exorbitant, qui nous engagerait, pour des décennies, dans la voie de l’augmentation d’un trafic aérien qu’il convient aujourd’hui d’endiguer.
Premier acte vers un plan de lutte contre le réchauffement climatique passant par la mise en place d’un schéma régional d’organisation des transports, vers un maillage reposant sur le développement du rail, pour les voyageurs comme pour le fret, sur le service public. Réorienter les pratiques vers les transports en commun, ce qui suppose la définition par les populations de leurs besoins, l’organisation des dessertes, la gratuité…

Droits de trafic aérien : envisagez-vous un assouplissement comme proposé par le rapport Le Roux, pour permettre l’ouverture de lignes long courrier par des compagnies aériennes étrangères au départ des grands aéroports régionaux ?

Nous préconisons de limiter le transport aérien. Nous sommes pour la réorganisation européenne du transport aérien par la création d’une compagnie publique européenne. Cela permettra de satisfaire les besoins de transport aérien en Europe en éliminant une prolifération de compagnies qui se concurrencent sur les mêmes destinations. Cela permettra aussi de limiter le nombre de vols intercontinentaux. Nous sommes donc contre l’ouverture de vols long-courrier au départ des aéroports régionaux ce qui multiplierait le nombre des vols, du gaspillage d’énergie et de pollution. C’est une aberration.

Nous somme aussi pour la mise en place d’un plan de lutte contre le réchauffement climatique passant par la mise en place d’un schéma régional d’organisation des transports, vers un maillage reposant sur le développement du rail, pour les voyageurs comme pour le fret, sur le service public. Réorienter les pratiques vers les transports en commun, ce qui suppose la définition par les populations de leurs besoins, l’organisation des dessertes, la gratuité…

Taxe de solidarité prélevée sur les billets d’avion (dite taxe Chirac) : le rapport Le Roux proposait de sortir le transport aérien de l’assiette de cette taxe jugée discriminatoire pour le transport aérien français. Que comptez-vous faire ?
Aujourd’hui , le transport aérien ne paye pas la TIPP sur l’ensemble de ses achats de kérosène, à la différence des carburants pour les véhicules, c’est anormal. Le transport aérien français à commencer par Air France se porte bien, les bénéfices sont là. Nous sommes favorables à ce que le transport aérien paie le coût de son impact sur le réchauffement climatique Encore une fois, nous sommes contraints, vu l’urgence climatique, à limiter drastiquement le transport aérien. PAr contre cette taxe « Chirac » doit évidemment s’étendre de façon appropriée aux compagnies étrangères qui touchent le sol du pays.

Philippe Poutou

Ouvrier, candidat anticapitaliste

 

 

12 commentaires

      • Gil Roy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

cfc