Accueil » Améliorer la disponibilité des flottes françaises et allemandes de NH90

Améliorer la disponibilité des flottes françaises et allemandes de NH90

Ce nouveau contrat doit permettre aux armées de disposer immédiatement de rechanges pour la maintenance et les réparations afin de répondre aux exigences de la disponibilité opérationnelle. © Patrick Heinz

La NAHEMA (NATO Helicopter Management Agency) a signé le 23 mai au nom de la France et de l’Allemagne, avec le consortium NH Industries (composé d’Airbus Helicopters, Leonardo et Fokker), le nouveau contrat de soutien opérationnel du NH90 ; un contrat de service basé sur la performance. Le NH90 a souffert de pénuries de pièces de rechanges au cours des dernières années, entraînant une disponibilité opérationnelle largement insuffisante.

Pour augmenter durablement la disponibilité opérationnelle de la flotte NH90, une première étape de travaux a été menée en 2020 par la NAHEMA, la Direction générale de l’armement (DGA) et la Direction de la maintenance aéronautique (DMAé) pour les armées françaises, et le consortium NH Industries. L’équipe d’experts constituée a ensuite étendu le contrat de soutien initialement conçu autour des besoins français, à un soutien opérationnel adapté à toutes les nations partenaires mettant en œuvre des hélicoptères NH90. Dans une période de temps extrêmement courte mais intensive, les experts ont ainsi transcrit toute la complexité de la logistique dans un contrat orienté sur le long terme (trois fois cinq ans) avec un objectif de 50% de disponibilité dès début 2023.

« Cet accord constitué d’un ensemble de services harmonisés couvrant les besoins opérationnels de différentes versions du NH90, marque le lancement d’une nouvelle phase dans la dynamique de coopération entre la NAHEMA et NHIndustries. »

l’Amiral Giorgio Gomma, directeur général de la NAHEMA

Tout d’abord, la fourniture des pièces de rechanges relèvera désormais de la responsabilité de l’industrie. Ceci comprend la planification matérielle des fabrications, un stockage basé sur les besoins et le respect des délais de livraison dans les entrepôts des unités de chacune des armées concernées, ainsi que des réparations industrielles effectuées chez Airbus Helicopters. Les experts de l’industrie seront aussi répartis entre les unités pour faciliter les échanges techniques et les prévisions de maintenance. Ensuite, la durée des visites de maintenance évoluera selon des engagements clairs de réduction du temps consacré à cette tâche. Enfin, un processus d’incitation à la performance a été établi afin d’encourager les industriels à dépasser les objectifs de disponibilité. NH Industries, et Airbus Helicopters en particulier, se sont engagés à atteindre les objectifs fixés concernant le taux de disponibilité et les heures de vol, exigés et garantis dans ce nouveau contrat de soutien opérationnel du NH90.

Le contrat de support opérationnel des NH90, baptisé NOS (NH90 Operational Support), sera basé sur des objectifs de performances et verra les deux nations déléguer une grande partie de leurs activités de logistique et de maintenance à l’industrie afin de leur permettre de se concentrer sur leurs opérations. L’accord a été conçu de manière à laisser une porte ouverte à d’autres nations qui désireraient se joindre à l’initiative.

Ce contrat est en effet la première étape vers un soutien commun plus efficace, au profit de toutes les nations partenaires du programme NH90. La France et l’Allemagne seront les premières à l’appliquer. D’autres nations ont déjà exprimé leur intention de les rejoindre à moyen terme, renforçant dans le même temps la coopération entre tous les participants au programme NH90.

« Le contenu de l’accord a été finement calibré afin de s’assurer que les forces armées françaises et allemandes auront accès au bon niveau de services afin de permettre une amélioration de la disponibilité opérationnelle de leurs NH90. »

Nathalie Tarnaud-Laude, Présidente de NHIndustries

A travers le contrat NOS, NHIndustries prendra la pleine responsabilité de l’approvisionnement en pièces pour la France et l’Allemagne à travers un service basé sur la fourniture d’heures de vol. L’industriel gérera l’inventaire des nations, tout en fournissant des ressources pour assurer le bon déroulement des grandes visites d’inspection et de maintenance.

Par ailleurs, le contrat comprend un catalogue avec une variété de services qui peuvent être activés quand ils sont jugés nécessaires par l’ensemble de la communauté ou par une seule des nations, garantissant ainsi un maximum de flexibilité.

Le NOS comprend cinq années initiale de soutien avec deux options pour une extension de cinq années chacune, le contrat pourrait donc durer 15 ans au total. Il couvrira jusqu’à 100 hélicoptères NH90 en France et jusqu’à 131 hélicoptères NH90 en Allemagne.

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(11) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(11) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.