Accueil » Berlin prêt à acheter 45 Super Hornet.  

Berlin prêt à acheter 45 Super Hornet.  
premium

L’Allemagne a informé Etats-Unis de son souhait d’acheter des Super Hornet pour remplacer ses Tornado. L’achat est maintenant suspendu à l’autorisation de Washington mais aussi à l’obtention d’un consensus au sein de la coalition au pouvoir à Berlin.

22.04.2020

Les Tornado allemands n’ont guère fait parler la poudre, mais ils se font vieux… Lourd et complexe, l’avion à géométrie variable symbolise le pire et le meilleur des avions de combat des années 1970. © Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

A chacun ses problèmes. Pendant que la France gonfle sa dette, l’Allemagne gère son excédent budgétaire… Berlin a donc décidé d’acheter 45 Boeing Super Hornet, mais elle prendrait également 90 Eurofighter. L’information a été largement reprise dans la presse allemande et une communication officielle est attendue aujourd’hui, mercredi 22 avril 2020.

La bombe et l’avion

L’achat de Super Hornet serait une très belle victoire pour Boeing qui vise également plusieurs autres pays européens (Finlande, Espagne, Suisse…) avec son biréacteur. Le choix de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

26 commentaires

  • Vieux Bandit

    Bonjour à tous,
    beaucoup de commentaires oublient que les Tornado ECR Allemands sont/étaient une composante essentielle de la capacité de guerre électronique (ELINT) et de lutte contre les menaces sol/air (SEAD, emplois de l´AGM-88 HARM) de l´OTAN… ce que le Rafale ne peut pas faire en partie!
    De ce fait et de par leur expertise en la matière, les Allemands ne sont pas intéressés par des Super Hornet standards mais principalement par des EA-18G Growler!

  • patex

    Monsieur Lert,
    D’habitude, j’apprécie vos articles et votre style.
    Mais là, quelle mauvaise foi ! C’est très franchouillard tout ça. Rien que le choix titre.
    L’Allemagne achète 93 Eurofighter et 45 Super Hornet. A l’heure où on parle de soutenir l’industrie européenne, 93 achats d’Eurofighter, ça fera tourner Airbus Défense, qui, qu’on le veuille ou non, sera l’un des principaux participants au programme SCAF. Alors une entreprise en bonne santé et avec du personnel qualifié, oui, reconnaissez-le, ça aide.
    Ensuite, les allemands n’ont aucune raison d’acheter le Rafale, qui est un produit 100% français, concurrent de l’Eurofighter (il me semble utile de vous le rappeler?)
    Votre réaction est au diapason du reste de la presse tricolore. On s’indigne, on peste.
    Les allemands font un choix réaliste, et le timing est parfait pour Trump comme pour Merkel. 45 F18 valent bien un laisser passer pour exporter aux US des voitures de luxe et sauvegarder des emplois, et caresser l’américain dans le sens du poil. En vérité, c’est un camouflet pour Lockheed.

    • Frédéric Lert
      Frédéric Lert

      bonjour Patex, je vous réponds bien volontiers, puisque vous m’interpellez… .
      Je n’évoque pas le Rafale dans mon texte, mais je vous remercie de me rappeler que l’avion de Dassault et l’Eurofighter sont en concurrence, le COVID peut entraîner des troubles de la mémoire. Mon titre est on ne peut plus factuel et porte sur l’élément marquant des annonces allemandes. Je parle enfin de « pragmatisme » à propos de l’achat de Growler. N’hésitez pas à vous replonger dans l’article, l’abonnement à Aerobuzz vous autorise autant de relectures que vous le souhaitez. Cordialement. Frédéric Lert

    • Jean-Baptiste Berger

      @Patex
      Ah oui, Airbus Défense, le célèbre et efficace A400M, arrivé en unité dix ans après la bataille !
      On en a vendu combien, d’ailleurs, à part aux Allemands ?
      Quand à l’eurofighter, en plus d’être moche (OK, ce n’est pas un critère…quoi que Marcel Dassault le disait bien, pour qu’un avion vole bien…..) il est juste déjà dépassé depuis 20 ans !
      (J’en ai vu un s’enfoncer tout seul dans le macadam du parking de Cazaux parce que son train est trop chargé….les autres types de machine, alentours, ont toutes volé ce jour là !).
      Ce n’est pas être « Franchouillard » que de dire que les Allemands jouent leurs cartes, et ils achètent l’Eurofighter qui ne sert à rien* parce qu’ils ont des billes dans Airbus Défense, justement !
      *Garcia, sur ce blog, nous rappelle opportunément l’utilité de la luftwaffe pour la défense de l’Europe en ce moment !…
      On pourrait juste également rappeler que ces dépenses militaires s’inscrivent, pour partie, dans le budget de la défense Européenne (même si il n’y a pas encore d’unité dans ce domaine, c’est également rappelé dans ce blog), et qu’en achetant « Américain », les Allemands dépensent en partie les subventions auxquelles les « Franchouillards » contribuent largement ! un peu comme les Polonais et le F35 ….
      Alors, à moins que l’on me démontre que l’armée Allemande est une entité privée (ce qui lui donnerait le droit d’acheter ce qu’elle veut à qui elle veut sans qu’on ait à faire de commentaire) je persiste à dire que les Allemands la jouent « perso », et dans tous les domaines , d’ailleurs, (même s’ils ont prêté quelques lits d’hopital en début de crise, juste histoire de démontrer, comme s’il en était besoin, que la France est dirigée par des nuls !…. (je me demande bien combien on va être obligé d’accepter de migrants en compensation de ce cadeau empoisonné, sans jeu de mot…)).
      Monsieur Lert a entièrement raison de diffuser cette information, et il n’est pas responsable de la nature orientée des commentaires qui en découlent, comme les miens…ou les vôtres !
      Jean Baptiste Berger

      • Vladimir_K
        Vladimir_K

        Il y a une chose qu’il faut bien comprendre, c’est que le choix d’un pays fournisseur de matériel militaire n’est pas anodin. Quand on achète du matériel US, on doit se plier aux exigences d’utilisation des États-Unis, au même titre que si vous effectuez des transactions en Dollars US, vous entrez dans le droit extra-territorial américain.

        Ainsi, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez lorsque vous opérez du matériel américain. Il y a là un gros problème de souveraineté.

    • Aff le loup

      De fait improbable, les avions et les équipages teutons se sacrifieront pour porter la bombinette américaine B61 dans des nids de frelons sous défense russe et sur des objectifs choisis par les américains et aux standards opérationnels américains.
      Nous imbéciles français on n’a que des Rafale français porteurs d’ASMPA français équipés de têtes nucléaires françaises et délivrés à distance de sécurité c est à dire à 800 km des cibles, pilotés par des pilotes français aux ordres du président français de la République française. Deux conceptions de l’avertissement pré-stratégique avant l’envoi de la purée ! Est-ce que je me Trump ?

  • Pif

    Fermons nos frontièeres et travaillons d’arrache-pied pour redevenir ce que notre pays était : une puissance mondialement respectée.

    • PlasticPlane

      Il serait très intéressant de connaître l’argumentation économique de cette affirmation, son impact sur l’équipement des ménages (pas des 10%, mais bien des 90%), et sur le débouché de ce que nos territoires fabriquent et exportent. … Et pas des poncifs, des vraies études. Merci d’avance 🙂

  • LBE

    Il n’est point certain qu’outre Rhin, historiquement réticent à trop en exposer sur le plan militaire depuis 1945, ce souhait passe particulièrement bien en ces temps de disette budgétaire à venir dont on est encore bien loin d’en saisir la profondeur abyssale. Le débat au Bundestag promet d’être chaud sans oublier la population, à la veille des élections l’année prochaine risque aussi de repousser l’affaire encore quelques années…
    Peu importera alors les opinions autorisées de ce futur feuilleton dans les couloirs du siège de l’OTAN…

  • maricel varon

    200 Rafales vendus en 30 ans, 2000 Hornets et Super Hornets en 40 ans. En dehors des pressions politiques il y a peut etre des raisons techniques qui nous echappent.

    • Woodplane

      Le prix d’achat , le coût d’exploitation, l’accès et la compétence technique et technologique… et tout ce qui nous échappe du cahier des charges pour le choix allemand.
      Rafale est cher et exigeant.

      • PlasticPlane

        … voui, mais il est plusse beau 🙂

      • Vladimir_K
        Vladimir_K

        mouaif… demandez aux Finlandais qui regrettent encore d’avoir choisi le F-18 plutôt que le Mirage. Passez-moi l’expression, mais les américains ont fourré nos amis jusqu’au trognon avec des conditions d’utilisation très exigeantes, un avions pas mauvais, mais très quelconque et qui leur a coûté très cher.

      • PlasticPlane

        @Vladimir
        … Bien d’accord. « Le prix s’oublie, la qualité reste ! » 🙂

    • Bruno

      Des pressions politiques particulièrement puissantes de la part des américains, peut-être ?
      Il semblerait que le Rafale soit pourtant particulièrement apprécié des connaisseurs…

  • Bruno

    Je ne parviens pas à comprendre comment les européens acceptent aussi facilement à tour de rôle de manger dans la main des américains, décennies après décennies !

  • Jean-Baptiste Berger

    Ca les ferait vraiment suer, les allemands, d’acheter le Rafale !
    Ils ont encore le traité de Versailles en travers de la gorge….et ils se servent de l’Europe financiaire qu’ils ont créée pour, quand ça les arrange, y imposer leurs propres productions.
    Ils ont réussi, avec l’Euro qui sécurise leur ancien Mark, à dominer un continent qui leur avait échappé par deux fois en utilisant des chars !
    Mais je ne leur en veux pas.
    Après tout, si on en est là, c’est bien parce qu’on est dirigés par des clowns depuis que la « grand Charles » a passé la main… parce que sinon, on l’aurait notre Europe citoyenne, celle qu’il avait initiée avec les dirigeants Allemands de bonne volonté d’après guerre !

    Jean Baptiste

    • Timothée Desmarets

      Tout à fait d’accord ! La france achète des fusils allemands et l’allemagne des avions américains… « Il nous faut une Europe solidaire », nous dit Merkel…

    • Vladimir_K
      Vladimir_K

      Les allemands ont sans doute le traité de Versailles en travers de la gorge. En revanche être occupé par l’armée américaine*, 75 ans encore après la fin de la seconde guerre mondiale, paradoxalement, ça passe mieux.

      * Oui, parce qu’à partir du moment où l’Allemagne, ou le Japon, ou la Corée par exemple ne peuvent pas refuser la présence militaire américaine sur leur sol, quelque part, ça s’appelle une occupation.

  • Garcia

    Allo ? Vous avez demandé l’Europe de la défense…? ne quittez pas….. bip bip bip……

    • xav520

      « En imposant par exemple aux Américains,… » allo ? Dans le cadre du NATO/OTAN et avec aussi peu de budget défense… ? Les Allemands peuvent encore avoir la bombe US, mais certainement pas sur avion européen, déjà qu’ils ont refusé le F-35…(malins… et le Scaf arrive). On n’est plus au temps de la guerre froide et des F-104 (le fameux scandale Lockheed…)
      Un achat d’armes c’est avant tout une décision politique, puis économique, puis militaire.

  • Aerobuzz

    Heureusement l’Union Européenne est là pour privilégier nos intérêts, pour qu’on se serre les coudes et pour faire face au grand méchant loup états-unien et chinois…. ouf…

    • Sibeth

      En même temps, quel pays voudrait aider la nation de pasteur qui n’a fait que supprimer des lits d’hôpital pour diminuer les coûts et qui aujourd’hui utilise un procédé du moyen age pour arrêter une épidémie. On peut toujours applaudir à nos fenêtres…
      Se serrer les coudes oui, mais entre nations responsables. L’Allemagne a suffisamment de lit, suffisamment de masque et surtout suffisamment de tests (produit en partie chez eux). Pour ce qui est de l’armée, c’est le meme topo. Qui fourni nos armes et munitions à nos soldats? Qui laisse vendre tous ses pépites (aero / optique etc) à l’étranger ?

      • Garcia

        Quel est le rapport entre le sujet de cet article et la gestion française du Codiv-19…? On s’étonne que l’Allemagne s’en remette à une solution américaine pour son armée de l’air, alors qu’il existe ou pourrait exister des solutions européennes. En imposant par exemple aux américains, que les Eurofighter puissent aussi être des vecteurs nucléaires.
        Aucun rapport avec la France donc.
        Maintenant, si vous tenez vraiment aux comparaisons, regardez quelle est la part de son PIB que l’Allemagne consacre à sa défense, vs la part Française. Et puis par la même occasion, demandez vous quel pays envoies ses hommes se faire tuer pour combattre le terrorisme à la source ?

      • Bruno

        Parfaitement d’accord avec Garcia !
        Qui est allé empêché l’installation d’un Deash au Mali pour le bien de tous ? (Entre autres…)
        Il est régulièrement évoqué dans la presse que l’Allemagne ne serait capable -en pratique – de ne mettre en l’air qu’un seul ou deux avions d’armes en cas de nécessité.
        Avec ce genre d’économies, évidemment, il est facile de s’offrir des lits d’hôpital…

      • Vladimir_K
        Vladimir_K

        Le/La Covid-19 est un peu hors sujet ici, d’autant qu’il est impossible d’avoir des chiffres fiables, et que les seules infos qui nous viennent d’Allemagne, viennent de médias allemands pas forcément objectifs. Parenthèse fermée.

        Il ne s’agit pas là de se serrer les coudes, mais plutôt d’un problème de souveraineté : les américains imposent leurs normes, et donc leur matériel, avec lequel les européens ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent. Il est clairement là le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.