Accueil » Ce qu’il faut savoir sur le Neuron

Ce qu’il faut savoir sur le Neuron

Le 26 février dernier, le Neuron a réalisé son centième vol dans le ciel de Provence, clôturant ainsi la première phase de ses essais dynamiques. Dans un communiqué, la DGA et Dassault se sont bien évidemment félicités des résultats obtenus. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

16.03.2015

2. En 2015, dans le domaine des drones, les objectifs de Dassault sont de finaliser les essais du Neuron et de progresser avec les Britanniques sur l’étude SCAF-FCAS. © Dassault Aviation

On se souvient que le Neuron a volé pour la première fois de puis la base aérienne d’Istres le 1er décembre 2012. L’appareil représente une réponse européenne à un défi américain, qui est de mettre en vol d’ici quelques années des avions de combat sans pilote (alias UCAV, pour Unmanned Combat Air Vehicle). Il n’est pas certain que ce soit une bonne idée, une fois de plus la technique précédant le besoin, mais dans le doute, les Européens ont décidé...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

12 commentaires

  • Lou Ravi

    Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
    Tout ça pour tirer une bombe de 250 kg! Espérons que cela aboutira à un gros bombardier autonome qui pourra en larguer des dizaines…

  • ERIC

    Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
    Bonjour,

    Je souhaite juste apporter un correctif concernant la photo du Neuron en patrouille avec un Mystère 20 / un M2000 / 1 Rafale.
    Le Mirage 2000 évoqué par le commentaire de la photo n’est pas un 2000-5 : cet avion est le Mirage 2000 B n’501, un avion banc d’essai très particulier appartenant à la DGA, et qui est équipé d’un RBE2 et d’un OSF en pointe avant. D’abord basé à Brétigny jusqu’en 1998-1999, il est basé à Cazaux à présent.
    A noter également qu’il ne possède pas de perche de ravitaillement, elle lui a été retiré depuis qu’il a été affecté au CEV suite a son emploi dans les forces.

    En vous remerciant,
    Cordialement

    Eric.

  • Trebor

    Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
    Aaaaah ! L’Angleterre ou la terre en Angle. La Manche est un océan tellement les particularités sont nombreuses tant en l’air qu’à terre entre Astérix (en oubliant les Franks) et les Normanns (Viking). Il doit bien y avoir une explication à la fragmentation européenne, une arme affreuse à ne pas déployer sur un CAVE euro ou Neuro (entendre bien Zheureux). (h.h.h.)

    L’Ing-Land, la Suède, la Belgique, l’Espagne, les Pays-bas, Monte-Carlo, etc., sont encore des monarchies, le modèle d’organisation humaine le plus archaïque qui soit alors, les perspectives du continent européen seront certainement mieux perçues de la haute atmosphère à l’aide d’un CAVE, un outil militaire de destruction et de barbarie, certainement un compagnon fidèle et aussi archaïque que la très anti égalité des droits et libertés entre les humains, la dégueulasse monarchie. Djeumegarde ! Bon vol !!!

  • alboran

    Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
    le braquage des gouvernes ,en ciseau permanent -probablement , vue l’absence de dérive – ne risque – t – il pas de faire détecter plus facilement l’engin ?
    j’avais proposé dans le temps à Dassault de regarder la technique u « vol originel  » ,celui que l’on retrouve sur les lights deltas et paras ) , et qui utilise le déplacement de poids , donc un décentrage latéral …Cela permet une économie de vol (par transfert d’énergie latéral ) ,et un braquage infime des gouvernes . J’ai un projet en avion d’affaires -entre autres – mais il n’a provoqué aucun enthousiasme ,ni réaction (savoir Pourquoi non? ) Dommage …

    • Fadup

      Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
      Sans être expert en la matière et au vu de ce que vous décrivez, un système de déplacement de poids est un système complexe à mettre en place là où la technique des gouvernes est matrisée. De plus, le système dont vous parlez risque d’être plus encombrant, instable et lourd qu’un système de gouverne qui, dans tous les cas (même avec un système de déplacement de poids), devra être utilisé.

    • alboran

      Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
      mon idée est ,depuis des années ! , la GV sur les ailes ,de type oiseau de mer ,et plus précisément albatros ,qui bloque son épaule en vol de croisière !
      Cela procure la possibilité d’adapter la configuration aux conditions de vol (économie ) ,et ,en plus par extension différentielle des ailes , de faire ce delta de poids latéral … J’avais posé la question à un ingé de MD ,sur le mirageG ,et il m’avait confirmé que l’extension des ailes ne pouvait supporter un delta ,sans catastrophe …mais c’est ce que font les oiseaux à chaque virage ! (si vous voulez un exemple , j’en ai ) Ils pratiquent la MVO ,mécanique de vol originelle , qui est -sans surprise – la plus économe en énergie . le poids ? oui ,mais il faut voir l’ensemble du système : GV réduite (ou partielle ,avec compensation des décentrages ) , efficacité des plans plus grande ,donc gain de poids ,etc …et … plus de dérive ; les oiseaux manoeuvrent avec les ailes , la queue vaut juste pour zéro à 15 % !

  • sauteret

    Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
    je rejoins l’analyse de lem quant aux britanniques, maintenant il est difficile d’éviter la concurrence en Europe avec une Union Européenne qui n’a rien à voir avec les Etats Unis et je pense que Dassault n’est pas prêt de collaborer avec les britanniques! à part les Concordes, Jaguars , hélicoptères Gazelles , Puma, Lynx et Airbus constructeurs différents de MD. Je me souviens de la menace de Mr Dassault lorsque la marine voulait acheter des F 18, de déménager ses bureaux d’études aux US! MD est très indépendant, ça fonctionne bien pour les corporates séries des FALCON

  • humm

    Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
    « La balle reviendra alors dans le camp des politiques, qui devront allumer le deuxième étage de la fusée : une coopération franco-britannique pour … »

    Collaborer avec les Anglais ? je crains que cette balle, nous ne nous la tirerions dans le pied.

    • lem

      Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
      De nombreuses collaborations aéronautiques ( concorde etc…) ont été menées avec les… Britanniques ,  » anglais » est un peu restrictif et dénote un manque de connaissance du monde anglo-saxon …où alors cette réaction est à mettre sur le compte d’une bien triste mentalité qui subsiste malgré tout en France depuis la guerre de cent ans !
      Ces britanniques se sont battus dans les airs avec force et honneur pendant la Bataille d’Angleterre pour faire barrage à l’invasion allemande et par conséquence permettre un certain jour J…de nombreux français les ont rejoints et l’un d’entre eux s’est même vu confier par l’état major de la RAF le commandement d’une escadrille composée en grande partie de locaux ! Mouchotte pour le citer ! La réciproque se serait-elle faite ?
      Ce pays , cette nation voisine l’a dignement honoré encore il y a deux ans lors d’une cérémonie et par un film reportage magnifique réalisé par la BBC ….
      Alors de grâce sachons bien entendu reconnaitre nos différences de mode de vie, de culture , etc.. , mais n’en faisons pas sans cesse un sujet de discorde désuet !

    • Jean-Loup FROMMER

      Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
      N’oublions pas le programme »Jaguar », qui, bien que sous motorisé, fut notre fer de lance en Afrique ………. jusqu’à la guerre du Golfe !!!!
      Quant à la « Bataille d’Angleterre », il serait juste de rendre hommage aux Pilotes Polonais, car sans eux, elle n’aurait pas été une victoire.

    • lem

      Ce qu’il faut savoir sur le Neuron
      bonjour à vous , effectivement le programme  » jaguar  » a été remarquable , d’autres encore peuvent citer…
      pour ce qui est de la Bataille d’ANGLETERRE..mon propos était de démontrer le non fondé de cette constante  » gueguerre  » franco britannique..en aucun cas d’oublier tous ceux qui ont composé les  » few  » ..que j’honore à chaque occasion à Capel le Ferne, ou à Londres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.