Accueil » En ciblant le F-35, Donald Trump veut mettre au pas le Pentagone

En ciblant le F-35, Donald Trump veut mettre au pas le Pentagone
premium

Avec Air Force One, le nouveau président américain s’est fait les dents sur un petit programme à 4 milliards de dollars. Avec le F-35, il s’attaque maintenant à une cible encore plus juteuse, tout en annonçant sa volonté de remettre en cause certaines pratiques fâcheuses du Pentagone. Décoiffant…  

14.12.2016

Le Pentagone affirme que le programme F-35 est sur de bons rails. Rien de moins sûr selon le nouveau chef des armées américain, qui a déjà critiqué l’avion par le passé. © US Air Force

Donald Trump, c’est un tweet par jour pour secouer le cocotier. Le rythme est soutenu mais les noix de coco sont suffisamment nombreuses pour donner du travail au futur président sur toute la durée de son mandat. En octobre dernier, il n’était alors qu’un candidat tourné en dérision, il avait déjà tiré un coup de semonce envers le programme F-35 au cours d’une interview. Avertissement sans frais pour Lockheed Martin. Maintenant qu’il est président, les messages de moins de 140...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

4 commentaires

  • Porco Rosso

    Ben voui, tout a une fin.. La poule aux oeufs d or yankee aurait elle mal aux fesses?
    Apparemment la bas meme les hauts/bas fonctionnaires sont de plus en plus gourmands..
    Un peu comme partout quoi.
    eh eh

  • Julien ROBIN

    Quelle conclusion ! 😉

  • shiualilapa

    En tant que contribuable, je salue les mesures d’economies a venir mais avec Lockheed Martin ce ne sera pas aussi facile que cela peut paraitre.
    L’article fustige le programme F35, mais en realite c’est le mode de fonctionnement de Loockheed Martin qui est a revoir.
    Personnel plethorique, syndicats omnipresents meme pour des validations techniques !
    Je frequente les chaines d’assemblage Lockheed de Dallas Fort Worth et celle d’Airbus a Saint Nazaire, la difference est ahurissante (je mets de cote la taille).
    Onpeut comparer Saint Nazaire a une ruche avec des employes qui manifestement travaillent et Dallas a une cathedrale silencieuse ou les gens semblent etre en « slow motion ».
    Pas etonnant que le programme soit un gouffre financier …

    • Zouzou Breizhou

      Beaucoup d’employés de Lockheed Martin seront remerciés dès la fin du programme F-35, ils ont tout intérêt à lambiner pour conserver leur emploi le plus longtemps possible .
      Par contre les employés en CDI à Saint Nazaire ont plus intérêt à ce que leur entreprise soit pérenne pour éviter le licenciement.
      C’est la loyauté de l’entreprise en échange de la motivation des salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.