Accueil » Disponibilité des hélicoptères militaires : la convergence des faiblesses d’un système à bout de souffle

Disponibilité des hélicoptères militaires : la convergence des faiblesses d’un système à bout de souffle
premium

Un récent rapport du Sénat fait un constat sévère sur l’état des flottes d’hélicoptères militaires en France (467 unités). Avec un chiffre massue : le taux de disponibilité moyen des hélicoptères du ministère des Armées ne dépassait pas 36% en 2017. Une indisponibilité lourde de conséquences pour les forces. L’utilisation intensive et hétérogénéité du parc n’expliquent pas tout…

16.07.2018

Selon le rapporteur spécial, « seul un hélicoptère sur trois est aujourd’hui en mesure de décoller », et ce malgré une hausse des dépenses consacrées à leur maintien en condition opérationnelle (MCO) de plus de 56 % entre 2009 et 2017, portant le coût de leur maintenance de 412 millions d’euros à 645 millions d’euros, soit 1,5 % du budget du ministère des armées.© Frédéric Lert / Aerobuzz.fr

Les armées disposent à ce jour d’un parc total de 467 hélicoptères : 306 pour l’armée de Terre, 83 pour la marine et 78 pour l’armée de l’Air. En 2017, et selon les chiffres donnés par le rapport d’information rédigé par le sénateur Dominique de Legge, 161 de ces appareils étaient immobilisés chez les industriels chargés de leur entretien (Airbus Helicopters principalement), 135 l’étaient dans les forces et 171 restaient disponibles.

Une approche militaire spécifique de la notion de disponibilité

Attention tout d’abord...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.