Accueil » Défense » La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20

La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20

Les 20 Cirrus ont reçu des modifications propres aux avions militaires : une radio UHF, un chronomètre à aiguilles, un accéléromètre. © Armee de l'air

C’est le 7 août 2012, que le premier des 20 Cirrus commandés par l’armée de l’air est arrivé sur la base aérienne 701 de Salon-de-Provence. L’entrée en service opérationnelle du remplaçant du D140 est prévue en octobre 2012.

Sans surprise, c’est CATS, filiale d’EADS, avec « le pack Cirrus » qui s’est vu notifier, le 1er août 2012, le marché des nouveaux avions-école légers de l’Armée de l’Air. Le contrat prévoit la mise à la disposition de la BA701 de Salon-de-Provence, de 20 Cirrus dont 13 SR20 et 7 SR22. CATS en assurera également la maintenance. Ces avions « made USA » vont progressivement remplacer les vénérables D140. Deux époques…

Les Cirrus seront utilisés pour la formation des...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

17 commentaires

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    Eclairage pour tous !!!

    Etant sans parti pris mais largement plus au fait que tous les intervenants du forum et qu’aerobuzz (ne vous en déplaise) veuillez me permettre de vous donner des infos justes qui vous permettront, peut-être, d’avoir une vision plus claire du sujet. Après à vous de vous faire votre opinion.

    Pour commencer, messieurs d’aerobuzz, comment pouvez-vous écrire : « sans surprise, c’est CATS,….., qui s’est vu notifier le marché … » !!! Sur ce marché, 2 prestataires ont fait leurs études pour répondre à l’appel d’offre de l’armée de l’air et leurs projets étaient bien différents et c’est celui qui fut le plus proche du cahier des charges, du besoin et des capacités de financement associées qui a remporté le marché et RIEN et je dis bien RIEN n’était gagné pour CATS par rapport à DCI.

    Pour poursuivre comment Jean Martin ose-t-il dire honte à l’armée de l’air et honte à la France !!! Croit-il que les militaires français ne font pas assez montre de leur patriotisme et de leur attachement à la France en allant agir en son nom et parfois jusqu’à la mort. Evidemment que l’armée de l’air aurait souhaité et aurait été très fière de voler sur du made in France !!

    Alors explication sur l’attribution du marché : l’armée de l’air exprime son besoin en fonction de ses critères et objectifs à atteindre. En l’occurrence sur le marché de Salon de Provence il s’agissait de remplacer le TB10 (donc toujours dans la gamme de l’aviation légère) avec comme critère, entre autre, quadriplace, certaines performances et sous-traitance complète du marché (car plus de budget pour investissement sur budget Défense et plus de personnel militaire pour la mise en œuvre grâce à la réduction du format des armées.) Et ce cahier des charges doit légalement être suffisamment « large » ou « générique » pour que l’on ne pense pas que l’on oriente la demande sur un produit défini. Donc des intervenants extérieurs (2 dans ce cas) ont proposé leurs services pour répondre à cette demande. Et EUX (et non pas l’armée de l’air) choisissent les aéronefs pour répondre à ce cahier des charges. L’armée de l’air est soumise aux règles des appels d’offre et n’est pas maîtresse en la matière, législation oblige !! Ces 2 prestataires de service ont retenu des aéronefs avec le soucis de la « fiabilité » tant sur les capacités à fournir le nombre d’aéronefs souhaité dans les délais, que sur l’avion (coût de maintenance, etc..), que sur la solidité financière (capacité à durer) que d’autres critères. Et au grand regret de l’armée de l’air avec tous ces critères aucun avion français, quand le dossier à été ficelé, ne répondait à tout cela !! Et même s’il y a eu des tentatives d’interventions politiques, l’armée de l’air n’aurait pu, une fois de plus,
    accepter un produit inadapté à sa demande.

    Fin de toutes ces idées sorties d’on ne sait où sur le grand pouvoir de l’armée de l’air ou de certains de ses décideurs !! De plus aucun aéronef sur Salon ne servira à faire de la liaison ou de la balade pour qui que ce soit, ils sont exclusivement dédiés aux missions actuelles de Salon. Revenons sur ces missions à Salon justement, actuellement l’ENAC loue des TB10, TB20 et aurait du fournir du Cap 10 (mais pas de dispo) et il y a des D140. Les TB10 seront donc remplacés par les SR20 pour la formation au pilotage de base et les Grob 120 feront de l’initiation au vol en formation et à la voltige comme cela
    aurait déjà dû se faire à l’heure actuelle sur Cap 10. Nous sommes donc bien dans un « simple » changement de vecteurs. Les SR22 remplaceront les TB20 pour l’instruction des moniteurs et surtout les D140 pour transformer radicalement la formation des navigateurs officiers système d’arme qui était beaucoup trop éloignée de la phase suivante.

    Maintenant venons en aux qualités de ces nouveaux aéronefs. Et oui (malheureusement) ce ne sont « que » des avions légers et les performances sont de fait en rapport !! Cependant sur les 2 machines proposés dans le marché, le SR20 est la plus intéressante en terme de pilotage et l’armée de l’air se « moque » du système Garmin1000 embarqué, qui est de série, qui n’était en aucun cas un critère retenu pour le choix et qui était proposé également sur l’aéronef concurrent. Par contre, oui dans cette gamme d’aéronef le SR20, si l’on veut le piloter de façon professionnelle, avec une réelle exigence de tenues des paramètres et une phase d’approche à l’atterrissage plus technique que la moyenne on obtient un bon vecteur pour faire une formation au pilotage de base plus exigeante et discriminante vis-à-vis des élèves.

    Pour terminer, car je commence à être très long, mais il y avait à dire, la comparaison à un avion de chasse n’a aucunement lieu d’être effectivement. Elément de phrase juste sorti de son contexte sur un parallèle fait avec les avions de chasse quant à la phase d’atterrissage qui se présente un peu de façon similaire par une installation en incidence puis une gestion au gaz ce qui rend cette phase exigeante et précise si l’on veut la réaliser parfaitement. Donc très très mince parallèle ma foi !!! Mais il est si facile d’écrire ce que l’on veut ou croit avoir compris !!!

    Faites bon usage de ces éléments.

    Res non verba

    Répondre
    • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
      @ Tiger – Merci pour ces précisions… qui n’engagent que vous ne sachant pas à quel titre vous vous exprimez ! Elles n’en sont pas moins intéressantes.

      Concernant l’expression « sans surprise », il n’était pas question pour nous d’induire l’idée que l’appel d’offres aurait été biaisé. Le « sans surprise » fait référence à un article publié sur Aerobuzz.fr le 8 juin 2012 (d’où le lien hypertexte) que je vous invite à relire… A l’époque, nous annoncions que CATS avait été retenu avec ses Cirrus SR20/22 (le contrat ne lui avait toutefois pas encore été notifié officiellement).

      Gil Roy

      Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    J’aurais tout lu!!
    Dis moi, Jerome, tu y crois, toi, aux similitudes entre un cirrus et un Alphajet?
    En tout cas, prépare toi à te faire chambrer quand tu ira rendre visite, avec ton cirrus, version chasse, à tes camarades en escadron.
    Un ancien.

    Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    pourquoi ne pas prendre un ulm biplace en tandem ,voir un vla autorisé voltige(un peu).on ferait plein d’economie.de toute façon dans 30 ans on prendra des aeromodelistes vu qu’il n’y aura que des drônes

    Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    Réponse à Rodolphe

    Pour moi le DR140 est le DR400 motorisé avec un 140 Ch et non un (Jodel D140 Mousquetaire), de même que le DR120 est le DR400 motorisé avec un 120 Ch, le DR160, le DR400 motorisé avec un 160 Ch.

    Répondre
    • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
      Réponse à Viking

      Sauf que dans l’article il est bien mentionné D140 (et non DR140). Il s’agit donc bien du vénérable Jodel D140 Mousquetaire.
      L’armée n’a jamais eut de DR400 …

      Répondre
    • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
      Faut pas confondre la désignation OACI avec la désignation constructeur…

      Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    suis content d’avoir quitté cette armée de l’air commande par des incapables et des ignorants le lh10 bien francais aurai pu faire l’affaire j’ai quitte jetais que caporal chef mais je pense avoir plus de cervelle et de jujote que nos incapables de chef.
    je signe de mon nom DOUCOURE

    Répondre
    • par jepaiemesdettes

      La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
      Bonjour,
      De retour Bakary ….avant de porter un jugement aussi tranché, encore faut-il être soi-même irréprochable. A bientôt

      Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    Triste constat, nous ne construisons plus d’avion en france capable de répondre aux besoins de notre armée.
    Mais surtout notre armée ne soutient plus la R&D et la production (et le savoir-faire) françaises.

    Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    Dommage que l’armée de l’air ou l’Alat ne procèdent pas de la même manière pour la formation des pilotes hélico.

    On a le Cabri d’Hélicoptaires Guimbal, de conception et de fabrication française.

    Outre le fait que cela diminuerait considérablement le coût de formation initiale des pilotes, une commande donnerait de la visibilité sur le plan de charge de cette entreprise au moment où elle a besoin de consolider son activité en plein essor.
    C’est en plus beaucoup mieux que des subventions ou des prêts et cela créerait quelques emplois.

    Mais là, je rêve peut-être un peu !

    Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    On croit rêver…
    en quoi le Cirrus peut-il préparer nos futurs navigants militaires.
    Dassault prépare t-il une version « côte à côte » du Rafale ?
    Ah oui, j’oubliai….il y a un mini manche…..
    Question: a quoi servent les GROB de Cognac ?
    J’ ai certainement pas tout compris….

    Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    Il y a surtout, en quelque part dans la chaine de décision, un ou plusieurs petits malins qui ont voulu se faire plaisir en s’arrangeant pour voler sur cette machine, certes très moderne, mais qui, contrairement à ce qui est annoncé, m’a rien à voir avec l’Alphajet… Une reprise en main COMPLETE sera nécessaire quand les pilotes formés au raisonnement sur Cirrus prendront place dans des avions du style de l’alphajet…
    Le SR20 est une plateforme de transport… et rien d’autre…

    Quand les intérêts personnels priment sur l’intérêt collectif, on arrive à ce style d’ineptie… Il n’y a pas d’appareil français, pour l’heure, correspondant au programme de formation militaire… mais le Cirrus… soyons sérieux:… c’est tout, sauf une machine d’entrainement de base!…
    Bien joué messieurs les décisionnaires… vous allez pouvoir vous faire plaisir et naviguer peinards… tant pis pour les futurs chasseurs!…

    Répondre
    • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
      C’est bien ce que je pensais, merci

      C’est dingue comme AéroBuzz aime faire des news « Buzz », mais ou il manque la moitiée de l’info, et parfois la partie la plus intéressante (comme l’article sur la casse du longeron du Solar Inpulse)

      Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    L’information est correcte, il manque juste une petite partie, les élèves pilotes volent actuellement sur tb 10 à Salon et les élèves navigateurs font toujours leur première phase sur d140
    les navigateurs feront donc une formation plus poussée sur sr 22 et les pilotes sur sr 20
    cordialement

    Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    Quand vous dites « Ces avions « made USA » vont progressivement remplacer les vénérables D140. »
    Si on parle bien du même D140 (Jodel D140 Mousquetaire), ça m’étonnerait qu’il les remplace. Déjà par-ce-que cela fait un moment que les EOPN ne touchent plus les Jodel, et au dernière nouvel les Cirrus ne peuvent pas remorquer des planeurs.

    Donc info à prendre avec de très grosse pincette …

    Répondre
  • La BA701 de Salon-de-Provence réceptionne son premier Cirrus SR20
    Honnte à l’armée de l’air, honte à la France….même pas capable de trouver un avion français pour former nos pilotes…être obligé d’acheter chinois…quelle misère.

     » Il y a de nombreuses similitudes entre les Cirrus et l’avion de chasse »
    Sacré p’tit joker les militaires….qu’est ce qu’on se marre !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.